Ma « je-veux-liste » pour 2022

3 janv. 2022 à 10:49:00 | par eli weinstein

Ma « je-veux-liste » pour 2022
La saison 2021 est terminée. Celle de 2022 vient de démarrer. Il va s’y passer énormément de choses. Si je pouvais en choisir certaines à l’avance, voici celles, qu’entre autres, je voudrais.

Il y a des articles qui reviennent, période de l’année oblige, qu’on s’amuse à écrire. Pour celui-ci, en l’occurrence, je m’amuse vraiment car l’exercice d’écrire ma liste au Père Noël (avec retard) du tennis est très agréable. Je suis en mode « Si tu gagnes au loto, tu fais quoi avec l’argent ? ». Je peux avoir tout ce que je veux au tennis pour un an. Le pied.

 

Voici donc, dans le désordre (sauf pour le premier) ma « je-veux-liste » pour 2022 :

Je veux revoir Rafael Nadal triompher à Roland-Garros.

Je veux un vainqueur différent à chaque Grand-Chelem.

Je veux le retour d’un Français dans le Top 10.

Je veux que Jo Tsonga puisse faire la saison d’adieu qu’il souhaite et que son corps lui foute la paix jusqu’à la fin de 2022.

Je veux que Roger Federer remporte Wimbledon et qu’il annonce sa retraite sur le court. Non pas parce que je souhaite le voir partir, mais parce que ce serait une magnifique sortie.

Je veux que Stefanos Tsitsipas gagne son 1er Grand Chelem et pourquoi pas le premier de l’année.

Luca Van Assche et Arthur Cazaux faire leur entrée dans le Top 100

Je veux que Novak Djokovic puisse se racheter en finale de l’US Open, pourquoi pas à nouveau face à Daniil Medvedev et surtout devant un public entièrement acquis à sa cause.

Je veux que des discussions reprennent concernant l’avenir de la Coupe Davis et que l’on envisage un retour en arrière après deux années très décevantes en termes de format.

Je veux que Nicolas Mahut poursuive sa marche en avant sans encombre vers Paris 2024. Ça passe par une année 2022 en bonne santé, agrémentée de victoires.

Je veux que Pierre-Hugues Herbert soit sur la plus haute marche du podium avec Nico en 2024. Pour ça, il faut que leur association perdure. Les voir tous les deux couverts d’or à Roland-Garros serait, là encore, une fin parfaite pour une paire qui l’est presque.

Je veux voir Luca Van Assche et Arthur Cazaux faire leur entrée dans le Top 100 en étant de plus en plus présents au minimum sur les 250, et également les voir performer en Grand Chelem.

Je veux voir Gabriel Debru confirmer ses bons résultats de fin 2021.

Je veux voir tous les membres de la Team BNP Paribas Jeunes Talents enchaîner les victoires.

Je veux que Jenny Lim honore sa parole et joue avec moi sur les courts de Roland-Garros. Je suis OK pour jouer sur d’autres courts, mais bon, on avait dit à Roland (Jenny comprendra).

Je veux que Jenny Lim casse tout en 2022. Je vous la présenterai plus en détails bientôt, mais préparez-vous à vous régaler de la voir jouer et de l’écouter parler.

Je veux voir Hugo Gaston entrer dans le Top 30 et continuer à nous enchanter comme lui seul sait le faire.

Je veux voir Lucas Pouille se rapprocher de son niveau. Par là, je parle bien de son meilleur classement à ce jour : numéro 10 mondial le 19 mars 2018.

Je veux voir la Laver Cup disparaître… du calendrier de l’ATP. J’ai appris à aimer cette épreuve, mais le fait qu’elle soit considérée comme compétition officielle m’énerve au plus haut point.

Que Daniil Medvedev continue à sortir des perles micro en main

Je veux revoir le sourire solaire d’Ugo Humbert, qui serait synonyme de son retour au premier plan.

Je veux voir Benoît Paire réussir à faire toute l’année sans partir en sucette, aux Maldives entre deux tournois, en soirée (trop souvent). Je suis certain qu’il est capable de faire une grande saison.

Je veux que Nick Kyrgios redevienne un joueur de tennis qui dispute tous les Grands Chelems.

Je veux que tous les joueurs disputent Roland-Garros et que cette petite tendance anti-Roland s’évapore à tout jamais.  

Je veux que Dalma Galfi et Jana Fett performent. Ça voudrait dire que le bon boulot de mon pote et entraîneur des deux filles que je viens de nommer de façon improbable, Bastien Fazincani, paie et qu’on pourrait le retrouver dans un avenir proche dans le box d’une joueuse qui se bat pour des titres du Grand Chelem. 

Je veux que Daniil Medvedev continue à sortir des perles micro en main durant les cérémonies de remise de trophées. Sa présence y serait synonyme de bons résultats. Au vu de mes voeux pour les vainqueurs de Grands Chelems, vous aurez compris que Daniil n’en fait pas partie, mais qu’il se rassure, je lui en réserve minimum deux pour 2023. Promis. En attendant, je lui propose un 9 sur 9 en Masters 1000.

Je veux que le Français dont je parlais en « Je veux 3 » soit Gaël Monfils. Je veux qu’il fasse une année à la hauteur de son potentiel, et je veux que sa saison soit couronnée par une victoire au Masters. Il manque un titre majeur à la carrière de Gael et je pense que les différentes étoiles physique, mental, état d’esprit, maturité, amour sont alignées pour.

Et pour finir, je veux revoir Shuai Peng.

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus