Jannik Sinner, Top 5 et vainqueur en Grand Chelem en 2023

27 mars 2023 à 16:56:34 | par Eli Weinstein

Jannik Sinner, Top 5 et vainqueur en Grand Chelem en 2023
L’Italien Jannik Sinner s’est qualifié la nuit dernière pour les huitièmes de finale du Masters 1000 de Miami, en dominant le talentueux et en forme Grigor Dimitrov. L’Italien, aux portes du Top 10, fait un début de saison tonitruant. Si sa progression se poursuit, il peut sereinement espérer franchir de grands caps d'ici la fin de l’année.

La carrière d’un joueur de tennis professionnel se raconte par franchissement de paliers : l’année où il passe professionnel, sa première victoire sur le circuit principal, son entrée dans le Top 100, le Top 50, son premier titre… Puis il y a les moments encore plus charnières, comme l’entrée dans le Top 10, dans le Top 5, les victoires en Grand Chelem et la place de numéro 1 mondiale.

Pour Jannik Sinner qui, la nuit dernière, s’est qualifié pour les huitièmes de finale du Masters 1000 de Miami en dominant Grigor Dimitrov (en deux petits sets 6-3 6-4), la première partie est clairement derrière lui.

Débuts pro et entrée dans le top 100 pour Jannik Sinner

D’ailleurs, cette première partie est allée très vite pour l’Italien. Voyez plutôt : il fait ses débuts professionnels en janvier 2018 alors qu’il n’a que 16 ans et demi. Sept mois plus tard, il dispute sa première finale en Future à l’occasion de son 17e anniversaire. Six mois plus tard, c’est cette fois sur le circuit Challenger qu’il remporte son premier titre, à Bergame. Il achèvera 2019 avec une entrée dans le Top 100, en même temps qu’une qualification pour le Masters Next Gen, qu’il remportera aux dépens d'Alex de Minaur en finale. Il terminera 2019 au 78e rang mondial, soit une progression de plus de 1500 places en deux saisons.

2020 sera pour lui, paradoxalement, une année très positive. Malgré le Covid, il se fera un nom à Roland-Garros en septembre, atteignant les quarts de finale et ne s’inclinant que sur Rafael Nadal, après avoir mené d’un break dans les deux premiers sets. Le tour d’avant, il avait disposé d’Alexander Zverev. Rappelons que Sinner n’était alors classé que 75e joueur mondial. Son année 2020 s’achèvera par un premier titre sur le circuit principal (mis à part le Masters Next Gen) à Sofia. Une belle fin de saison qui lui ouvre les portes du Top 50.

Il démarrera 2021 comme il avait terminé 2020, par une victoire en tournoi au 250 de Melbourne. Pour la petite histoire, en raison du Covid, les joueurs devaient former des binômes d’entraînement avant l’Open d’Australie et durant la période de quarantaine. Et Sinner a tout simplement été invité par Rafa Nadal, himself, pour être son binôme. 

Jannik Sinner pourra t-il intégrer le top 5 et gagner un Grand Chelem ?

Pour le reste des passages obligés pour devenir un grand champion, il lui reste tout à faire. Même si la case « entrée dans le Top 10 » peut être cochée, puisqu'il a été 10e mondial pendant 19 semaines (non consécutives) et même une petite semaine au 9e rang. Au vu de ce début de saison de haute facture, Sinner, actuellement 11e, ne devrait pas tarder à réintégrer le club sélect du Top 10. Cependant, c’est le club ultra sélect du Top 5 qu’il vise et dans lequel il ne devrait pas tarder à s’installer durablement. En 2023, celui qui, plus jeune, a dû choisir entre le ski alpin et le tennis, a déjà à son actif un titre (Montpellier), une finale (défaite face à Daniil Medvedev à Rotterdam) et une demie au BNP Paribas Open d'Indian Wells (défaite face à Carlos Alcaraz).

En 2022, Jannik Sinner n’avait pas dépassé les quarts de finale entre Miami et Roland-Garros. S’il parvient à se hisser en demi-finale à Miami, chez lui à Monte-Carlo devant un public très italien, ou à Rome avec un stade remplis de tifosi, il pourra alors imaginer se retrouver parmi les 5 meilleurs joueurs du monde à l’issue de la saison sur terre battue.

Bien qu’Italien, Sinner est particulièrement efficace sur dur et notamment aux Etats-Unis sur le ciment américain. Sa finale à Miami en 2021, sa récente demie à Indian Wells, ainsi que LE match de l’année 2022, en quart à l’US Open face Carlos Alcaraz, ne font qu’attester sa facilité à évoluer sur cette surface. C’est pourquoi il est d'ailleurs un client naturel pour remporter le Grand Chelem américain. Evidemment qu’il s’agit là d’hypothèses, mais vu son rythme de progression, il n’est pas du tout fou d’imaginer ce scénario.

Avec une fin de saison en indoor où l’excellent serveur qu’il est se sent encore plus à l’aise que sur le ciment américain (6 de ses 7 titres sont sur dur, dont 4 en indoor), Sinner pourrait même se rapprocher dangereusement de la première place mondiale. 

Ah oui, j’oubliais : il n’a que 21 ans…

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus