Les meilleurs de l’année 2023

19 déc. 2023 à 10:05:36 | par Eli Weinstein

Les meilleurs de l’année 2023
Le dernier volet de mes « awards » pour 2023 est celui des meilleurs de l’année. Autant chez les hommes que chez les femmes, le choix a été compliqué mais j’ai atteint un consensus avec moi-même. Voici donc le meilleur joueur et la meilleure joueuse de la saison 2023.

Comme à la cérémonie des Oscars (la gifle de Will Smith sur Chris Rock en moins), j’ai gardé le prix le plus prestigieux pour la fin. Le moment est donc venu de décerner l’« award » du meilleur joueur et de la meilleure joueuse de l’année. 

Sur le circuit féminin, l’hésitation était de mise. Coco Gauff aurait pu prétendre à ce titre, grâce notamment à son été formidable avec en point d’orgue la victoire en finale de l’US Open qui, soit dit en passant, aura été pour moi le match de l’année. Non seulement cette finale face à Sabalenka a connu des rebondissements incroyables, mais elle s’est terminée en « happy end » avec la victoire de la jeune Américaine, dans son Grand Chelem. Chose qui n’était pas arrivée depuis 2017, avec le titre de Sloane Stephens. Malgré tout, la baisse de régime qui a suivi (sans doute normal et prévisible) a fait qu’elle n’a pas été choisie.

Une autre prétendante était Aryna Sabalenka. La Biélorusse a entamé l’année tambour battant en s’imposant à Melbourne. Elle a plus tard confirmé cette progression, en devenant numéro 1 mondiale durant l’US Open. Néanmoins, j’aurais souhaité qu’elle s’accroche à cette place et y termine l’année. Cela aurait fait d’elle ma joueuse de l’année sans aucun doute. Mais elle n’y est restée que sept petites semaines avant de laisser Iga Swiatek reprendre son bien.

En 2023, Iga a remporté six titres, ce qui fait d’elle la « leadeuse » en la matière

Ce qui m’amène donc à celle qui, pour moi, est la joueuse de l’année 2023. Je trouve mon choix d’autant plus juste, que je ne suis plus vraiment fan de la Polonaise. Du moins pas comme je l’étais quand, à la surprise générale, elle s’était imposée à Roland-Garros pour la première fois en 2020. A ce propos, je le dis haut et fort, je suis « Team Aryna ». Il n’empêche qu’Iga Swiatek mérite toute mon estime, ainsi que celle de tous.

 

En 2023, Iga a remporté six titres, ce qui fait d’elle la « leadeuse » en la matière. Elle est parvenue à défendre son titre à Roland-Garros, à s’imposer au WTA 1000 de Pékin, aux 500 du Qatar et de Stuttgart, à remporter aussi son 250 à Varsovie et, pour finir, le Masters féminin qui s’est déroulé à Cancun et où la jeune Polonaise a réussi une semaine parfaite sans connaître la moindre défaite. Bien qu’ayant concédé sa place sur le trône féminin, courant US Open, elle est parvenue à la reconquérir et à terminer l’année numéro mondiale pour la deuxième saison consécutive. 

Ce qui m’a particulièrement impressionné est la capacité qu’elle a eue pour réagir après un été en demi-teinte (quart de finale à Wimbledon, huitième de finale à l’US Open). Malgré cela, elle a réussi à remonter la pente avec le doublé Pékin/Cancun. Je ne digère toujours pas cette robe rouge durant la photo officielle du Masters, alors que toute les autres étaient de blanc vêtues. Clairement, elle se prend un peu pour une autre, mais force est de constater que c’est ce qui fait sa force.

Joueuse de l’année 2023 : Iga Swiatek.

Chez les hommes, le choix était bien plus simple. En 2023, Novak Djokovic a joué douze tournois, pour sept titres et une finale disputée. Sept finales gagnées sur huit, ça, c’est d’la stat, surtout lorsque trois d’entre elles sont des finales de Grand Chelem (Open d’Australie, Roland-Garros et US Open). Les autres sont pas mal non plus : une au Masters, deux en Masters 1000 et une en « 250 ». Pour être tout à fait complet, il ne faut pas oublier qu’il s’est incliné en finale de Wimbledon face à Carlos Alcaraz. Un match qui, à mon sens, restera le meilleur match de l’année 2023.


Ce n’est évidemment pas le nombre de titres qui détermine qui est le plus fort. Mais le fait qu’il en soit aujourd’hui à vingt-quatre titres du Grand Chelem fait de lui désormais le GOAT incontestable. Tous les spécialistes du tennis vous le confirmeront. Il a tué le « game ». Les romantiques diront que Roger Federer restera à jamais le meilleur de tous les temps, mais c’est faux et ces gens-là ne savent pas de quoi ils parlent.

A trente-six ans, Novak Djokovic ne montre aucun signe de ralentissement

En 2023, Novak Djokovic a bien évidemment achevé l’année à la place de numéro 1 mondial. C’est d’ailleurs la huitième fois qu’il réussit cet exploit. La septième (en 2021), Novak battait le record de Pete Sampras. Il le distance désormais de deux longueurs. Il y a de grandes chances que ce record ne soit pas battu avant un petit moment, car le joueur en activité (si on veut, et surtout pour combien de temps encore ?) qui s'en rapproche le plus est Rafael Nadal avec cinq fois. Les deux autres joueurs en activité ayant déjà terminé l’année numéro 1 mondial sont Andy Murray qui - on peut sereinement le dire -, ne rééditera pas cet exploit et Carlos Alcaraz qui, lui, pourrait battre un jour ce record, mais pas avant minimum 6 ans, soit en 2029… Pendant qu’on y est, je vous rappelle que Novak Djokovic a passé vingt-sept semaines sur quarante-deux possibles en 2023 à la place de numéro 1. Il a, grâce à cela, élevé son nombre total de semaines au sommet de la hiérarchie tennistique mondiale masculine à 404 semaines ! Le suivant sur la liste est Roger Federer avec 310. Carlos Alcaraz a à peine dépassé la trentaine…

A trente-six ans, Novak Djokovic ne montre aucun signe de ralentissement. Il n’a nullement l’intention de s’arrêter bientôt. Et pourquoi le ferait-il ? En 2023, il a « travaillé » une quinzaine de semaines et a empoché la coquette somme de 15 936 097 dollars. Le R.O.I n’est pas dégueu. 

Pour l’instant, le Serbe est à 98 titres depuis le début de sa carrière. Actuellement, le record est détenu par Jimmy Connors, qui a remporté 109 titres. Roger Federer est arrivé à 103. C’est clairement le record que chasse désormais « Nole ». Je parie volontiers mon poêle à granulés (ce n’est pas rien en ce moment) qu’il y parviendra. Et tant qu’on est dans les pronostics, je mets également en jeu ma raquette, celle offerte par Nicolas Mahut, que Novak Djokovic aura au moins 30 titres du Grand Chelem à son actif lorsqu’il prendra sa retraite.

Joueur de l’année 2023 : Novak Djokovic.

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus