Pronostics pour Wimbledon 2022

27 juin 2022 à 12:32:04 | par eli weinstein

Pronostics pour Wimbledon 2022
Le point culminant de la saison sur gazon débute ce lundi 27 juin à Wimbledon. Avant que les choses sérieuses ne commencent, amusons-nous à pronostiquer un peu. Je commence.

Pronostiquer 2 champions parmi 256 joueurs est un exercice compliqué, du moins trop compliqué pour moi. C’est pourquoi je ne vais pas m’aventurer dans ce type de traquenard, pour ensuite me faire traiter d’idiot, de rigolo ou encore du « plus mauvais journaliste français ». A la place, je vous propose 5 pronostics différents.

Le pronostic de la raison

Chez les hommes, Novak Djokovic est évidemment le grand favori pour s’imposer une 7e fois dans le sud de Londres. Le Serbe, de plus en plus à l’aise sur l’herbe au fil des années, est le triple tenant du titre à Wimbledon. Physiquement, il est en forme et, surtout, il n’a toujours pas remporté de tournoi du Grand Chelem en 2022. Je vous rappelle que son plus grand rival, Rafael Nadal, est à 22 titres majeurs. Il est de notoriété publique que c’est le record dont Novak rêve d’être seul détenteur. Du coup, il est obligé de réduire l’écart rapidement, d'autant que sa participation à l’US Open (non-vaccination oblige) n’est pas du tout assurée. Quant à l’Australie, il pourrait très bien s’y voir refuser l’accès en 2023 car, une fois qu’on a été expulsé, l’accès à un nouveau visa n’est possible qu’après 3 ans. Logiquement, Novak Djokovic ne pourra donc pas retourner à Melbourne pour disputer l’Open d’Australie avant 2025. S’il veut réduire l’écart, va donc falloir mettre le paquet à Wimbledon. Et ça, on sait qu’il en est capable.

Dans le tableau féminin, aucune hésitation à avoir. Le titre sera pour Iga Swiatek. Comment la Polonaise pourrait-elle ne pas s’imposer à « Wimb » ? Elle est tellement loin devant qu’on ne s’imagine pas comment une autre pourrait raisonnablement la challenger. Le seul bémol possible est qu’elle n’a, à ce jour, jamais remporté de titre sur gazon et que son meilleur résultat à Wimbledon reste un huitième de finale en 2021. Il faut dire qu’il ne s’agissait que de sa deuxième participation au seul Grand Chelem sur gazon. En plus, n’oublions pas que l’Iga Swiatek d’aujourd’hui est loin d’être celle de 2021. Elle domine tellement le tennis féminin ! En plus de sa série, toujours en cours, de 35 victoires sans défaite, Iga a creusé un tel écart au classement que ça en devient presque gênant. Elle possède aujourd’hui 8576 points soit un écart de plus de 4000 points avec Ons Jabeur, qui pointe à la 2e place. Pour la petite histoire, cet écart de 4236 points est le même que celui existant entre la Tunisienne et la Japonaise Erika Sema, classée... 464e mondiale !

Le pronostic du premier challenger

Le premier challenger du tableau simple messieurs est bien évidemment Rafael Nadal. L’Espagnol, tête de série numéro 2 du tournoi, sera toujours un favori lorsqu’il se trouvera sur la ligne de départ d’un Grand Chelem, et ce peu importe son état de santé. Si vous en doutez encore, je vous invite à vous refaire les derniers Roland-Garros et Open d’Australie de Rafa. Il faut partir du principe que s’il est dans un Grand Chelem, c’est qu’il est capable d’y disputer 7 matches au meilleur des cinq manches. Jamais Nadal ne fera « une Federer », comme l’avait fait le Suisse à Roland-Garros l’an dernier, lorsqu’il s’était retiré au lendemain de sa victoire du 3e tour face à Dominik Koepfer. La dernière victoire de Nadal à Wimbledon remonte à 2010 lorsqu’il avait battu Tomas Berdych en finale. En 2008 on se souvient tous de cette finale face à Roger Federer. Sa dernière participation a eu lieu en 2019, avec une demi-finale perdue face à Roger. Mais cette année, Nadal qui, pour la première fois de sa carrière, est en capacité de s’envoyer un Grand Chelem calendaire, va tout faire pour réussir cet exploit que Novak Djokovic avait touché du bout des doigts l’an dernier, avant de s’effondrer. Si, en plus, il termine l’année numéro 1, l’occasion serait trop belle de dire : Finito !

Comme chez les hommes, ma première challenger est la numéro 2 mondiale et tête de série numéro 3 du tournoi, Ons Jabeur. La Tunisienne, en plus d’être très sympa et de produire un tennis attractif plein de variation, aura à coeur de rattraper son accident parisien, où elle s’est inclinée au 1er tour face à une autre Polonaise : Magda Linette. Sur gazon, Ons est performante. Avant Wimbledon, elle a disputé un tournoi à Berlin où elle a battu Coco Gauff en demie, avant de s'imposer face à Belinda Bencic pour le titre. La semaine dernière, elle a brillé en double aux côtés de Serena Williams à Eastbourne. Malheureusement, elle a dû se retirer avant leur demi-finale en raison d’un genou droit douloureux. Espérons qu’il ne s’agisse que d’un acte préventif et non pas d’un vrai problème.

Le pronostic de l’outsider

Depuis deux semaines, le tennis masculin a retrouvé son beau gosse : Matteo Berrettini. Et pas qu'un peu. L’Italien, éloigné des courts depuis sa défaite en huitième de finale au BNP Paribas Open d'Indian Wells face Miomir Kecmanovic, en raison d’une blessure à la main, a retrouvé la compétition à Stuttgart où il s’est imposé. Il a ensuite enchaîné avec le Queen’s où il a remis ça ! L’Italien débarque à Wimbledon avec 2 titres en 15 jours ce qui, en termes de confiance, ne peut qu’être bénéfique. Dans le sud de Londres, il reste sur une finale perdue face à Novak Djokovic l’an dernier. 

Dans le tableau féminin, Coco Gauff fait désormais clairement partie des joueuses sur lesquelles il va falloir compter en seconde semaine. La pépite américaine aime jouer sur gazon. Remember son premier tableau final à Wimbledon. Elle n’avait que 15 ans et s’était hissée jusqu’en huitième de finale. Soit son 7e match londonien cette année-là, vu qu’elle sortait des qualifications. Au 1er tour, elle avait notamment battu une certaine… Venus Williams, alors 44e mondiale. Depuis Roland-Garros, et même un peu avant, Coco Gauff est passée dans une autre dimension. On ne la regarde plus comme un phénomène, mais bel et bien comme une prétendante. Avant Wimbledon, elle n’a disputé qu’un tournoi sur gazon, à Berlin, où elle s’est inclinée aux portes de la finale face à la future championne Ons Jabeur. Cependant, elle avait réussi à surmonter la menace Pliskova en quarts. 

Le prono surprise

Côté masculin, la surprise pourrait venir de Nick Kyrgios. En fait, ça dépend plus de lui que des autres. S’il décide de jouer sérieux, concentré, focus, alors il peut être un « coupeur de têtes ». Son premier grand rendez-vous est avec Stefanos Tsitsipas au 3e tour. S’il parvient à franchir l’obstacle grec, alors qui sait jusqu’où il pourrait aller.

Chez les femmes, comment ne pas espérer voir Serena Williams réussir un petit exploit ? Seul bémol, on n'a aucune idée de la forme dans laquelle se trouve l’Américaine. En revanche, on sait qu’elle court toujours après ce satané record de 24 titres en Grand Chelem détenu par Margaret Court. Pourra-t-elle se sublimer ? Elle a 40 ans. Elle est classée 1204e mondiale. Mais ça reste Serena Williams, avec qui tout peut arriver.

Le prono cocorico

Je ne vais évidemment pas vous dire qui seront les deux Français qui vont gagner Wimbledon - même si je leur souhaite de tout mon coeur -, mais tout simplement vous dire lesquels d'entre eux iront le plus loin. A mon sens, Benjamin Bonzi a montré de belles choses en amont de Wimbledon et, pour sa 3e participation dans le tableau final (première sans passer par les qualifs), je suis persuadé qu’il peut faire mieux qu’un 2e tour, son meilleur résultat à ce jour dans le SW19.

Chez les « ladies », Caro Garcia semble être, non pas dans la forme de sa vie, mais avec de très bonnes sensations. La victoire à Roland-Garros en double aux côtés de Kristina Mladenovic lui a redonné de la confiance. Elle s’est ensuite imposée à Bad Homburg en remportant son 8e titre, le 3e sur gazon. En confiance, elle peut passer des tours et, pourquoi pas, espérer une seconde semaine. C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus