On est mieux sur la pelouse, hein Ugo !

21 juin 2021 à 17:02:39 | par Eli Weinstein

On est mieux sur la pelouse, hein Ugo !
Ugo Humbert s'est imposé au tournoi de Halle, au terme d’une semaine où, non content d’avoir joué le feu, il a en prime battu deux joueurs du Top 10. Il est désormais le Français ayant remporté le plus gros tournoi sur gazon depuis 1946.

Roger Federer avait pourtant bien préparé Halle en s’entraînant à Roland-Garros... Mais ce n’est pas lui qui a soulevé la coupe dimanche dernier. A la place du grand Suisse, c’est le « petit » Français Ugo Humbert qui a eu ce privilège. 

Le trophée et le chèque du vainqueur sont les cerises sur un gâteau dont l'ingrédient principal a été une semaine incroyable de tennis de grande confiance, ce qui a permis au Messin de battre Sam Querrey, Alexander Zverev, Sebastian Korda, Félix Auger-Aliassime et Andrey Rublev. Parmi ces cinq joueurs qui ont connu les foudres d’Ugo, il y a tout de même un très gros serveur, en la personne de Sam Querrey, deux membres du Top 10, Zverev et Rublev, un grand espoir du tennis, Sebi Korda, et l'un des joueurs les plus prometteurs de sa génération (qui a déjà huit finales à son actif à l’âge de 20 ans), à savoir Félix Auger-Aliassime. C’est du très lourd.

Cette victoire est de bon augure

Cet enchaînement de victoires, plus difficiles les unes que les autres, ne montre pas seulement que le gaucher se sent très bien sur gazon, mais aussi que son mental est bien en place. Quatre de ses cinq victoires ont été remportées en trois sets, et sur les quatorze sets disputés, il y a eu pas moins de six tie-breaks ! Soit presque un set sur deux qui s’est soldé par un jeu décisif.

Cette victoire est de bon augure pour Wimbledon, après un Roland-Garros encore raté avec une troisième défaite consécutive au 1er tour. Pire, durant toute la saison sur terre battue, c’est-à-dire depuis Monte-Carlo jusqu’à Roland-Garros, Ugo Humbert compte une seule victoire sur 7 matches disputés. Celle-ci est intervenue au 2e tour du tournoi d’Estoril au Portugal (il bénéficiait d’un bye au 1er tour). Les cinq autres tournois se résument à des « first » (des défaites au 1er tour).

En s’imposant à Halle, Ugo Humbert entre doublement dans l’histoire du tennis français. Il devient le cinquième joueur français en activité à remporter un tournoi au-dessus de la catégorie 250. Il rejoint Lucas Pouille et Gilles Simon, qui ont tous les deux un 500, et poursuit Gaël Monfils (trois 500) et Jo-Wilfried Tsonga (deux Masters 1000 et deux 500). En remportant le tournoi de Halle, le pianiste/charcutier devient aussi le Français ayant gagné le plus grand titre sur gazon depuis Yvon Petra et sa victoire à Wimbledon en 1946 ! Dernière petite stat sympa, Ugo Humbert est le premier joueur depuis Lleyton Hewitt en 2010 ayant remporté le tournoi de Halle dès sa première participation. 

En plus de performer, Ugo prend du plaisir à évoluer sur cette surface si particulière mais qui lui convient tellement bien : « Je suis très fier de moi. J'ai eu des matches difficiles toute la semaine. Ça a été dur mentalement, avec trois matches conclus sur des tie-breaks. C'est vraiment un beau titre. Chaque fois que je joue sur herbe, c'est fun. J'aime vraiment. » On a rarement aussi bien justifié l’expression « Joindre l’utile à l’agréable ».

Une bulle sanitaire compliquée et accessoirement sous la pluie

Ce titre deutsche a également un bonus comptable. Grâce à cette victoire, Humbert pointe désormais à la 25e place mondiale et sera au moins tête de série numéro 22 à Wimbledon, un tournoi qui est « un objectif pour moi. J'essaie de jouer de mieux en mieux. La semaine dernière (à Stuttgart), il y avait encore des petits détails à peaufiner. Franchement, je suis confiant. Je ne me mets pas plus de pression que ça, mais oui, c'est un tournoi que j’adore. »

Mais avant cela, il y a encore du travail. Ugo Humbert est cette semaine à Majorque pour la 1ère édition - repoussée d'un an - de ce nouveau tournoi sur gazon ATP (merci covid). Pas sûr qu’il y reproduise une si belle semaine, mais ce qui est certain, c’est qu’il y sera bien mieux qu’à Londres, dans une bulle sanitaire compliquée et accessoirement sous la pluie…

Bravo Ugo ! Et pour Wimbledon : Ugo, go ! go ! go ! 

 

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus