Une semaine de tennis, mais aussi de vol de lampadaires et d’évasion à coup de beurre de cacahuète.

Nouveau rendez-vous sur We Are Tennis by BNP Paribas : tous les mardis, nous vous proposons un condensé de l’actualité du monde de la petite balle jaune de la semaine écoulée, jour après jour, mêlée à celle du vrai monde. Une semaine de tennis, donc, mais aussi de vol de lampadaires et d’évasion à coup de beurre de cacahuète.

 

Lundi 31 juillet


Il l’a connue, il l’a reconnue, il l’a perdue de vue, il l’a r’perdue de vue… mais Patrick Mouratoglou ne veut pas retrouver Maria Sharapova ! « Je n’aime pas la façon dont elle est accueillie. Elle l’est comme les joueuses qui reviennent de blessure ou qui ont un bébé, balance l’entraîneur de Serena Williams au sujet de l’invitation offerte à la joueuse au tournoi de Stanford. Est-ce qu’elle mérite une invitation ? Je ne pense pas (…) Je pense même qu’il devrait y avoir une règle qui interdise aux organisateurs des tournois d’accorder des invitations aux joueurs qui se sont dopés. » John Isner, qui accroche un quatrième titre à Atlanta en sept finales, et Leonardo Mayer, qui fait un bond de 89 places au classement ATP, n’ont pas ce genre de considérations. Pas plus que Novak Djokovic, qui quitte le Top 4 pour la première fois depuis juin 2007. Ou que les proches de Jeanne Moreau, qui pleurent la mort de l’actrice. Sacré tourbillon de la vie.

 

 

 

 

Mardi 1er août


Journée de deuil pour l’univers du tennis : à seulement 43 ans, l’ancien numéro un français Jérôme Golmard décède des suites de la maladie de Charcot. Les larmes coulent également sur les joues de Carla Suarez-Navarro, qui met un terme à dix ans de collaboration avec son coach Xavier Budo. Pendant ce temps-là, la planète continue de tourner : Amazon annonce qu’il diffusera désormais les principaux tournois masculins de tennis en Grande-Bretagne -hors Grands Chelems- en échange de plus de dix millions d’euros ; et douze hommes parviennent à s’évader de prison dans l’Alabama grâce à… du beurre de cacahuète ! Non, Jo-Wilfried « Kinder Bueno » Tsonga n’était pas de l’échappée…

 

 

 

 

 

 

Mercredi 2 août


« Je vous ferai remarquer que toutes celles qui ont critiqué Maria ne font pas le poids quand on parle palmarès. Alors que durant toute cette période, je n’ai pas entendu Serena Williams dire du mal de ‘Masha’. » Prends ça, Patrick Mouratroglou. Mais Elena Vesnina, 31 ans depuis mardi, ne s’arrête pas en si bon chemin. « J’ai parlé avec Mladenovic, une des premières à avoir sévèrement critiqué Sharapova en insinuant que ‘Masha’ n’a pas gagné ses titres honnêtement. Ce sujet ne l’intéressait pas vraiment, rapporte la Russe, estimant que s’en prendre à Sharapova est une façon de mettre la lumière sur soi. C’est important pour Kristina de s’exprimer afin d’attirer l’attention des médias et avoir une résonance. Cela doit être pareil pour les autres filles. » Visiblement à l’aise pour gérer les agressions faites sur autrui, la gagnante du double de Wimbledon 2017 songerait sérieusement à s’occuper de celles concernant les extra-terrestres. Ça tombe bien, la NASA vient d’ouvrir un poste et recherche quelqu’un pour mener à bien cette mission. Bah quoi ?

 

 

Jeudi 3 août


Info insolite du jour : après une soirée un peu trop arrosée, un Néerlandais vole des lampadaires deux fois plus longs que sa Twingo… et tente de traverser la ville avec son butin sur le toit de sa voiture ! Sévère gueule de bois aussi pour Andy Murray, obligé de déclarer forfait pour le Masters 1000 de Montréal (comme Stan Wawrinka, Djokovic, Fabio Fognini ou Marin Cilic), et pour Lucas Pouille, défait à Washington par Tommy Paul, 225e à l’ATP. Les lendemains sont en revanche plus heureux chez Garbine Muguruza, qui ne concède que deux jeux à Stanford pour son premier match depuis son titre à Wimbledon, et chez le numéro 165 Vincent Millot, qui écarte Fernando Verdasco, 38e mondial, à Los Cabos. Une petite coupe pour fêter ça ?

 

 

 

 

Vendredi 4 août


Si la France n’en a que pour la signature de Neymar au Paris Saint-Germain, la Suisse pleure : saison terminée pour Stan Wawrinka, qui ne participera donc pas à l’US Open. Presque aussi triste que la raison du décès de Prodigy, qui se serait étouffé avec un œuf en juin dernier. La Fédération internationale de tennis a elle aussi avalé de travers quand leur réorganisation du format des matchs en Coupe Davis par BNP Paribas n’a pas été approuvé : non, les simples ne se joueront pas au meilleur des trois sets ! Et même si cela aiderait sûrement Dominic Thiem à vaincre enfin Kevin Anderson, qui le bat à Washington pour la sixième fois en autant de confrontations. Six, un chiffre que connaissent bien Neymar et le PSG…

 

 

 

Samedi 5 août


Pendant que l’attaquant brésilien fait les présentations au Parc de Princes, en marge de PSG-Amiens pour la première journée de Ligue 1 saison 2016-2017, Usain Bolt perd son titre de champion du monde sur cent mètres pour la dernière course de sa carrière (en individuel) au profit de Justin Gatlin. De son côté, Sam Querrey remporte son dixième titre à Los Cabos dans un été qui lui réussit décidément bien, et Philipp Kohlschreiber triomphe à Kitzbühel. Pas le temps pour le football, donc.

 

 

 

 

Dimanche 6 août


Pas de vacances pour les vrais gars. Après trois ATP 250 et un Masters 1000, Alexander Zverev a glané son premier ATP 500 à Washington, devenant le plus jeune joueur à rafler quatre titres en une seule saison depuis Juan Martin Del Potro en 2008. Le tout alors qu’il s’agit de sa première semaine aux côtés de Juan Carlos Ferrero, son nouvel entraîneur. Chez les femmes, c’est Ekaterina Makarova qui s’impose. De l’autre côté du territoire, en Californie, Madison Keys fait tomber CoCo Vandeweghe. Enfin, loin, très loin des courts, Serena Williams et Mandy Minella garde la pêche en s’offrant un peu d’exercice avec un bébé dans le ventre. Pas le cas d’Aljaž Bedene, qui a une bonne nouvelle à vous annoncer. Vive les mariés !