Après, j’arrête de parler de Benoît Paire

26 avr. 2021 à 14:22:28 | par eli weinstein

Après, j’arrête de parler de Benoît Paire
Suite à ses multiples écarts d’attitude sur les différents courts dans le monde, Benoît Paire a été écarté de l’équipe de France en vue d'une éventuelle sélection pour les JO de Tokyo par la Fédération Française de Tennis. Maintenant, il s’agirait de lui foutre la paix et que lui aussi se fasse oublier.

 

Ce week-end, dans L’Equipe, est paru un dessin dit « humoristique », mettant en scène Benoît Paire buvant des coups et, de ce fait, incapable de retrouver le podium olympique en raison de son état d’ébriété. Stop ! Ça devient de l’acharnement. Evidemment que le dessinateur, ça le fait marrer, ainsi que tous les Jean-Michel du comptoir des sports. Personnellement, ça ne me fait pas rire du tout. N’y a-t-il pas d’autres sujets à commenter ? 

Je souhaite être très clair. Je pense que la Fédération Française de Tennis a fait le bon choix. Les écarts répétés de la part de l’actuel 34e joueur mondial (merci l’impossibilité de perdre des points !) ne pouvaient se poursuivre et surtout ne devaient pas rester impunis. Certes, l’ATP lui a infligé des amendes, mais rien d’aussi symbolique. Cela fait maintenant deux Jeux Olympiques consécutifs desquels est exclu Benoît Paire. A Rio, il l'avait été pendant l'événement par le DTN d'alors, Arnaud Di Pasquale, pour « manquement aux règles de vie ».

Laissez le faire son job.

OK. Sanction donnée. Méritée. Alors maintenant, il faut lui foutre la paix. Il n’est pas responsable pour le coronavirus, le conflit entre les journalistes de L’Equipe et leur direction, le licenciement de Stéphane Guy ou encore la tentative de la création de la Super League. 

Donc je le dis et je le répète : foutez lui la paix ! Oubliez le. Laissez le faire son job.

A contrario, il serait souhaitable que Benoît Paire, lui aussi, se fasse oublier. Qu’il arrête de poster sur Instagram des vidéos provocatrices. Qu’il arrête de distiller des punchlines à gogo, du genre « J’ai pris 12 000 euros pour être à l’hôtel, alors je suis venu, mais il y a zéro ambiance, il ne se passe rien. Vous allez me dire, c'est comme la vie normale, mais elle est à chier en ce moment ». Ou encore « Le circuit est pourri. Gagner ou perdre dans des conditions pareilles, je m’en fous. Je n’ai plus l’étincelle. Je perds, tant mieux, je rentre chez moi ». 

Evidemment, lorsqu’il sort des pépites du genre, la presse se régale. Un peu comme un petit garçon qui fait des pitreries dans la classe et qui amuse tout le monde. Le professeur le gronde, mais le plaisir de faire rire les autres prend le dessus sur la peur de l’autorité. 

On aime Benoît Paire, pas pour ses punchlines, mais pour ses amorties et sa main en soie.

Benoît est un joueur de tennis hors pair (gnarf gnarf gnarf). Lorsqu’il joue, il est capable de faire des choses qu’aucun autre joueur ne peut réaliser en match. Remember.

C’est ça qu’on veut voir. C’est pour ça qu’on aime Benoît Paire. Pas pour ses punchlines, mais pour ses amorties et sa main en soie.

Et maintenant, je vous promets que la prochaine fois que j’évoquerai Benoît Paire, ce sera uniquement pour les bonnes raisons. Je vais dorénavant être focus sur le tennis. Mais il fallait que ça sorte.

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus