Bravo à ... Roland-Garros

12 oct. 2020 à 10:20:00

Bravo à ... Roland-Garros
Rafael Nadal a soulevé la coupe des Mousquetaires pour la 13e fois. Pour qu'il puisse en arriver là, il a fallu un tour de force de la part de la Fédération Française de Tennis, qui a réussi un pari osé : celui d'organiser un tournoi du Grand Chelem, avec du public, durant une pandémie.

L'édition 2020 de Roland-Garros est terminée. Rafael Nadal s'est imposé pour la 13e fois en dominant Novak Djokovic en finale, ne lui laissant que quelques miettes au 3e set. L'Espagnol en profite pour égaliser le record de Roger Federer, avec 20 Grands Chelems à son actif. J'aurais adoré vous parler d'une finale lunaire en 6h12 avec des rebondissements, des échanges de malades et un 5e set qui se serait achevé sur un 19-17. Mais bon, Rafa a tout gâché en tuant le game en 2h40.

Alors oui, c'est vrai, il a remporté son 13e Roland et, par la même occasion, son 20e Grand Chelem. Il a égalisé Roger Federer et relégué Novak Djokovic à 3 longueurs. Cependant, on ne va pas se mentir. C'était bien de profiter de Roland-Garros, mais tout le monde est bien plus préoccupé par ce putain de virus qui nous force à porter des masques et qui a limité le nombre de spectateurs à 1 000 par jour durant cette quinzaine, faisant de Roland-Garros presque un stade fantôme.

Elle avait sans doute ses chances à New-York

Malgré cela, la Fédération Française de Tennis a tout de même réussi l'exploit d'organiser ce tournoi et ce, sans aucun cas positif parmi les compétiteurs. Je vous rappelle qu'il y a quelques semaines s'est tenu, à New-York, l'US Open. Ce dernier s'est joué à huis clos et dans une soi-disant « bulle sanitaire ». Une bulle très rapidement percée et encore plus rapidement rebaptisée « environnement sécurisé » par les services de communications de l'USTA, la Fédération américaine de tennis. Malgré leur capacité à tout faire mieux que tout le monde, les organisateurs américains ont tout de même rencontré des problèmes liés à la situation sanitaire. Problèmes qu'ils ont gérés n'importe comment !! N'oublions pas que Kristina Mladenovic, pourtant négative au test de détection du covid, a dû se retirer du tournoi de double et, en plus, est restée enfermée dans sa chambre d’hôtel pendant 10 jours ! Cette même Kiki qui, hier, a remporté le tournoi du double féminin à Roland-Garros aux côtés de Timea Babos. Autant dire qu'elle avait sans doute ses chances à New-York…

La FFT n'a jamais parlé de bulle. Elle a même parlé de non-bulle. En faisant ça, le tournoi a souhaité mettre les joueurs face à leurs responsabilités. Les joueurs étaient testés, comme à New-York, mais par un professionnel et non pas en mode self-service ! Pour ceux d'entre vous ayant déjà subi un test PCR, vous savez bien que jamais vous n'irez gratter votre cerveau avec un coton-tige comme le font les professionnels de la médecine. Or à New-York, les joueurs le faisaient eux-mêmes !

Je m'énerve un peu, car durant cette édition de Roland-Garros, Denis Shapovalov, tant aimé des fans de tennis, s'est permis de critiquer la Fédération Française de Tennis, de manière tout à fait scandaleuse :

« Je pense qu'ils ne font pas du bon boulot. Il n'y a pas vraiment de bulle, surtout dans le deuxième hôtel. L'organisation est affreuse ! Après un match de 5 heures, je dois jouer les doubles maintenant. Le planning n’est vraiment pas bon ! C'est troublant. On est dans un Grand Chelem. Je ne veux pas paraître pourri gâté, mais on s'attend à ce que le tournoi t'aide à jouer. Comment suis-je censé aller jouer un double après un match de 5 heures ?! C'est un premier tour, ils auraient pu mieux planifier les choses, ce n'est pas acceptable. Et la bulle également. Il n'y a pas de bulle ! On peut quitter l'hôtel, on peut aller en ville, il n'y a pas de problème. Il n'y a personne pour vous arrêter. C'était bien mieux géré à New-York. »

« Il s'agirait d'grandir ! »

Ces mots sont choquants de la part du 12e au classement mondial. Sans doute était-il déçu de n'avoir empoché « que » 84 000 euros, prize money des perdants du 2e tour. Les joueurs ne devraient pas avoir le droit de cracher ainsi sur l'organisation d'un tournoi. Au football ou au rugby, de telles déclarations sont sanctionnées par des comités d'éthique. Il me semblerait bien d'instaurer quelque chose de la sorte au tennis.

Par les temps qui courent, il est juste insupportable d'entendre de tels propos. Pour qui se prend-il ? On est censé faire quoi ? Verser une larme pour le pauvre petit Denis qui n'est pas capable d’enchaîner un simple et un double ? Nicolas Mahut l'a bien fait après un match de 11h. Il est choqué d'avoir pu quitter l'hôtel sans que personne ne l'en empêche ???? Encore heureux. Pour citer un grand homme, OSS 117 : « Il s'agirait d'grandir ! ».

Je pense sincèrement qu'en plus de se prendre un peu plus par la main, Denis Shapovalov devrait présenter des excuses, aussi publiques que ses déclarations, à Guy Forget et toutes ses équipes. Perso, j'en profite pour les féliciter et les remercier de s'être battus pour que le tournoi ait lieu et d'avoir fait le forcing pour accueillir du public. C'est sans aucun doute un tour de force.

Donc bravo à Rafael Nadal, mais surtout à Roland-Garros.

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus