Rafael Nadal remet ça au Koweït

7 févr. 2020 à 15:23:00

Rafael Nadal remet ça au Koweït
Entre l'Open d'Australie et son exhibition avec Roger Federer au Cap, en Afrique du Sud, Rafael Nadal a fait une halte au Koweït pour inaugurer sa deuxième académie de tennis  : la Rafa Nadal Academy Kuwait.

En 2015, l'ouverture de la première Rafa Nadal Academy avait fait beaucoup de bruit. Cinq ans plus tard, c'est un réel succès, avec de nombreux champions qui élisent domicile à Manacor pour des périodes d'entraînement variées, histoire de parfaire un coup droit, une contre amortie ou d'effectuer un travail mental. Le tout en profitant de conditions de jeu idéales grâce à la douceur du climat des Baléares et à la qualité des installations.

En 2020, c'est au Koweït, pays du Moyen-Orient en plein développement, que Rafael Nadal a officiellement ouvert sa deuxième structure, main dans la main avec Tandeem Group, géant koweiti spécialisé dans la construction de centres commerciaux. 

RAFA NADAL ÉVIDEMMENT

Drôle d'association me direz-vous. Comment ces deux géants de leurs secteurs respectifs ont-ils réussi à se trouver pour ensuite collaborer  ? Comment ont-ils pu ouvrir ce bijou  :  8 courts extérieurs, 7 courts couverts, 2 terrains de squash, 1 terrain de padel, 2 000 m2 de fitness, une piscine en marbre de 23 mètres couverte, une salle polyvalente couverte d'une capacité de 5 000 places, un central extérieur avec la possibilité d'accueillir 1 500 spectateurs et j'en passe... (www.rafanadalacademykuwait.com)

La réponse est très simple. Un groupe français spécialisé dans la création d'académies de tennis  : French Touch Sport Consulting avec, à leur actif, entre autre, l'ISP Academy, l'académie Mouratoglou, ainsi que leur propre académie au Cap d'Agde  : la French Touch Academy. Le trio qui compose cette société avec notamment Charles Auffray, ancien joueur de tennis professionnel, travaille main dans la main avec les Koweitis depuis fin 2016. Lorsque la réflexion s'est posée du joueur qu'il fallait associer au projet, la solution s'est imposée naturellement  : Rafael Nadal évidemment !

L'éthique de travail du champion espagnol, sa volonté de transmettre, sa passion pour son sport, sa préoccupation de l'avenir du tennis ont fait qu'il ne pouvait y avoir de meilleure solution. Restait plus qu'à convaincre l'homme aux 12 Roland-Garros de prêter son nom, son savoir-faire et sa détermination pour rendre l'association possible.

LE TENNIS AU MOYEN-ORIENT NE SERA PLUS JAMAIS LE MÊME

Le premier contact entre Auffray et Nadal a eu lieu fin 2018. Très vite, Rafa a compris l'envergure du projet. L'idée de se développer au Moyen-Orient était déjà dans les tuyaux du clan majorquain, Mais là, c'est un produit ayant véritablement du sens qui lui était proposé.. Il savait qu'il avait à faire à une équipe expérimentée ayant fait ses preuves et avec laquelle la collaboration allait se faire naturellement. En deux temps, trois mouvements, l'affaire était réglée entre personnes de bon sens, qui aiment le tennis, avec un but commun, celui de permettre au plus grand nombre d'exercer ce sport sans frontières et rempli de valeurs communes aux trois parties (Nadal, French Touch, Tamdeen) : le travail, le perfectionnisme, l'humilité.

Ce mercredi 5 février, Rafael Nadal, en compagnie de son pote de toujours David Ferrer, retraité depuis 8 mois mais encore en très, très bonne condition physique, ont disputé un match d'exhibition (remporté par Nadal 6-3 6-3 pour la petite histoire) devant 1 500 spectateurs aux anges et des millions de téléspectateurs à travers le monde. Le tennis au Moyen-Orient ne sera plus jamais le même et ce, grâce à une collaboration entre personnes oeuvrant pour le développement d'un sport qui leur est cher. 

Par les temps qui courent, ça fait vraiment plaisir.

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus