Le We Are Tennis Show 2019 rend hommage au Court N 1 !

12 juin 2019 à 17:09:00

Le We Are Tennis Show 2019 rend hommage au Court N 1 !
Par sa forme circulaire, son acoustique unique et son ambiance particulière ayant fait le charme de nombreux matchs épiques, le Court n° 1 est entré dans la légende de Roland-Garros. Celle qui perdurera bien après sa destruction. Victime de la modernisation, il va connaître la boule de démolition. Alors, dimanche 9 juin, pour son dernier jour de Roland, We Are Tennis lui a offert une fête.

Jadis, à l'époque de la Rome antique, l'archimimus était chargé d'apporter une touche de joie, de bonne humeur lors des funérailles. Sorte de clown d'enterrement, il dansait autour de la tombe défunt, portait un masque à son effigie, s'habillait comme lui et imitait sa voix. Alors que le mythique Court n° 1, détruit dans la foulée de ce Roland-Garros 2019, vivait ses derniers instants, We Are Tennis n'est pas allé jusque-là. Aucun nez rouge n'est venu marcher de façon gauche sur la terre battue. Mais plutôt que s'attrister du sort réservé à cette arène, WAT a repris cette idée de fête. En organisant le We Are Tennis Show. Tout au long de la journée, plusieurs évènements se sont succédés au rythme des trompettes, tambours et chants d'une We Are Tennis Fan Academy déchaînée.

Fête et folie pour une journée d'adieu réussie !

Dès 10 h, les 3 000 âmes que peut contenir le stade ce jour-là ont pu assister aux phases finales de la "We Are Tennis Cup", le tournoi international des collaborateurs de BNP Paribas. Du tennis de très bon niveau, mais du tennis amateur. Le vrai. Celui qu'on peut voir jurer lors des journées dominicales de matchs par équipes. Même si, sur l'ocre de Roland, tout le monde s'est tenu correctement. En plus du "vrai" tennis, le virtuel, celui se pratiquant manette en mains, était de la partie. Avec la finale internationale des "Roland-Garros eSeries by BNP Paribas" commentée par Nelson Monfort et Norman Chatrier, petit-fils de Philippe. Joué sur "Tennis World Tour : Roland-Garros Edition", il a sacré le Français Marvin Nonone alias "RvP" qui a eu l'honneur de "claquer" la bise à Amélie Mauresmo lors de la remise du trophée.

Puis, sous forme de doubles mixtes, un match exhibition a mis aux prises la "Team Jeunes Talents BNP Paribas / FFT" menée par la patte gauche d'Emilie Loit à la "Team BNP Paribas Mac 1" coachée par Patrick et John McEnroe. Malgré quelques pas de danse et blagues bon enfant des deux frangins depuis le bord du terrain, la victoire est revenue aux adversaires. Mais peu importe le résultat. Tous ont vécu une expérience inoubliable, devant des tribunes pleines, aux côtés du légendaire John McEnroe. Lui qui, hué par le passé pour ses frasques et raquettes fracassées, a pris goût au rôle d'amuseur public capable de provoquer l'hilarité en une réplique. La rumeur dit même que l'équipe de stand-uppers passés par le Jamel Comedy Club aurait tentée de l'enrôler.

"Les tennismen, ils jouent et transpirent dans des polos Lacoste. Moi, je me marie avec." A coups de vannes bien frappées comme celle d'Az (Azedine Bendjilali), la bande d'humoristes a poussé les spectateurs à faire travailler leurs zygomatiques. Avant de laisser soin à DJ Abdel et Big Ali de s'occuper du reste du corps. L'un aux platines, l'autre au micro, ils ont fait bouillir le chaudron. Adultes, adolescents, enfants, beaucoup se sont laissés emporter au point de bouger leur corps. Le dodeliner, au début, pour les plus timides, avant de l'agiter complètement sous l'emprise de la puissance du rythme. Tel un témoin de course de relais le micro est ensuite passé aux mains d'une autre troupe. Celle des commentateurs d'Eurosport.

Court n° 1, la collection au profit de l'association "Fête le Mur"

Diffusée sur écran géant, la finale entre Rafael Nadal et Dominic Thiem a pu profité des voix expertes d'Arnaud Di Pasquale, Paul-Henri Mathieu et le toujours très taquin Frédéric Verdier. Pour un 12e sacre de l'Espagnol. Un duodécuple vainqueur qui n'était pas encore de ce monde, en 1980, quand le Court n° 1 a vu le jour. Mais, même réduit au rang de gravas, celui-ci ne va pas complètement disparaître. Créée à partir d'éléments de l'enceinte, la "collection Court n° 1" est composée de 1000 objets uniques. Sacs et pochettes à partir de bâches, sabliers remplis de terre battue, sièges de gradin tranformé en chaises... Tous ces articles sont disponibles sur We Are Tennis (lien). La totalité des fonds récoltées sera versé à l'association "Fête le Mur" fondée par Yannick Noah. Un homme aimant souvent faire clown, tout en étant très sérieux quand il s'agit d'aider son prochain.

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus