C'est terminé. Je ne suis pas le plus enthousiaste quand il s'agit de JO, mais j'avoue avoir été agréablement surpris par l'édition 2012 pour plusieurs raisons. Tout d'abord, j'aime le fait que la logique ait été...
C'est terminé. Je ne suis pas le plus enthousiaste quand il s'agit de JO, mais j'avoue avoir été agréablement surpris par l'édition 2012 pour plusieurs raisons. Tout d'abord, j'aime le fait que la logique ait été respectée. J'ai du mal à m'extasier devant un tournoi remporté par Nicolas Massu en simple et double. Evidemment, le score de la finale est un peu surprenant, c'est le moins qu'on puisse dire. Et pour cela je reste convaincu que le tournoi olympique doit se disputer avec jeu décisif à toute les manches et non pas avec d'interminables troisième set. Si Roger n'avait pas joué 4h26 mais 2h00 comme Murray face à Djokovic en demi-finale, il aurait sans doute l'or olympique autour du cou aujourd'hui. Evidemment comme nombre d'entre vous j'imagine, j'ai adoré l'image des quatre Français médaillés sur le Center Court, avec une banane qui en disait long. J'espère que cette solidarité va leur donner des idées pour nous faire partager une belle campagne de Coupe Davis l'année prochaine, avec, pourquoi pas, une victoire pour la première d'Arnaud Clément au poste de « skipper » des bleus. Quant à la défaite Sharapova face à l'immense Serena Williams, elle ne m'a pas gêné plus que ça. Pour moi, Maria n'avait pas sa place aux Jeux, ni comme joueuse ni comme porte-drapeau. C'est simplement dommage pour les spectateurs qui avaient payé cher leur place sur le Center Court. Les joueurs de tennis vont maintenant quitter Londres pour aller au Canada et reprendre le train train quotidien : hôtels de luxe, 3h de tennis par jour … Avant de refermer pour quatre ans la parenthèse olympique, je veux vous faire partager une interview de Yannick Agnel lors du tirage au sort de l'Open de Nice Côte d'Azur mi-mai. Elle confirmera l'image que vous avez peut-être de lui, celle d'un gars sympa, humble, qui ne se prend pas la tête, un modèle du genre de l'esprit olympique. Ah oui j'oubliais, il nage quand même très très vite.