We Are Tennis by BNP Paribas vous propose un condensé des actualités tennis de la semaine écoulée, sur les courts mais surtout en dehors. Une semaine où Tsitsipas a fêté l’anniversaire de Kyrgios, le Pentagone déclassifié des vidéos et Serena Williams joué contre elle-même.

Lundi 27 avril

Le tournoi de Madrid, c’est parti ! Enfin… seulement sur console, avec 16 joueurs et 16 joueuses s’affrontant sur le jeu Tennis World Tour et un Feliciano Lopez farceur qui annonce une vraie-fausse blessure au dos de son compatriote Rafael Nadal… Pour la reprise du vrai tennis, certains médias annoncent qu’aucun vrai tournoi ne devrait être organisé avant au moins le mois d’août. En attendant, trois bonnes nouvelles tout de même : la Nouvelle-Zélande est l’un des premiers pays à annoncer avoir remporté la bataille contre la pandémie, la nature reprend ses droits en Turquie avec des dauphins aperçus dans le Bosphore et Pierre-Hugues Herbert annonce sa paternité. Autre annonce : le (vrai) numéro de téléphone de Nick Kyrgios est brandi par Tsitsipas pour lui fêter son anniversaire. Submergé par les appels d’anonymes, son pote australien ne lui dit pas merci !


 

Mardi 28 avril

Confinés, les joueurs sont confrontés aux mêmes problèmes que tout le monde, parmi lesquels les cheveux qui poussent anarchiquement. Madame Djoko a résolu le problème à la tondeuse sur son mari pour lui arranger sa coupe Playmobil et le résultat est plutôt pas mal ! Tsonga, lui, s’ennuie un peu et invente un sport au croisement du tennis et du basket. Pour combattre la monotonie, certains joueurs planchent sur la reprise des compétitions avec une possible fusion des circuits ATP et WTA, projet qui plaît aussi bien à Billie Jean King (« J’aimerais voir les hommes et les femmes s’unir avant ma mort ») qu’à Simona Halep (« ça nous rendrait plus fort »). Une initiative en tout cas bien plus maligne que celle de ces parents philippins qui ont prénommé leurs enfants Covid, Corona et Lockdown, ou ces voleurs français repartis de la maison qu’ils venaient de cambrioler en oubliant sur place leurs attestations de déplacement…


 

Mercredi 29 avril

Besoin d’évasion en ces temps de crise ? Pas de problème, le Pentagone s’en occupe et déclassifie trois archives vidéos montrant des cas non résolus d’OVNIS. Vidéo encore : depuis chez lui en direct, un journaliste américain rate son cadrage webcam montrant qu’il n’avait habillé que le haut… En tenue complète elle, Bianca Andreescu joue au tennis sur console, sans grand succès. Nick Kyrgios, lui, n’est pas là pour rigoler et recadre Dominic Thiem qui jugeait inopportun la proposition de redistribution financière au profit des plus mal classés du circuit. L’Australien a peut-être le sang chaud mais c’est parce qu’il a un gros cœur qui bat.



Jeudi 30 avril

Après les 50 ans d’Agassi la veille, un autre anniversaire d’importance : les 100 ans du vétéran britannique « Cap’tain Tom » Moore qui a ému la Grande-Bretagne en contribuant à récolter 31 millions d’euros pour le personnel soignant de son pays. Andy Murray et Kiki Bertens aussi vont pouvoir faire un beau geste : ils remportent chacun 150 000 euros de gains après avoir remporté le tournoi virtuel de Madrid et peuvent décider d’en verser une partie pour un fonds de solidarité en faveur des joueurs en difficulté. Serena Williams, elle, n’a pas besoin d’argent mais le tennis commence à vraiment lui manquer : l’Américaine se filme sur Tik Tok en train de jouer contre elle-même, grâce à un joli montage vidéo.







Vendredi 1ermai

La reprise, c’est presque maintenant : en Allemagne, un tournoi exhibition est organisé avec des joueurs locaux, sans public bien évidemment ni même de ramasseurs de balles. Une initiative identique devrait se tenir à partir du 8 mai à Miami, avec en tête d’affiche Matteo Berrettini. Petit à petit, le déconfinement s’amorce : Karolina Pliskova s’autorise une petite promenade en vélo et David Goffin va prendre l’air sur les hauteurs de son domicile monégasque. Plus raisonnable, Cori Gauff reste chez elle et participe à un fonds de solidarité en proposant une mise aux enchères d’1h de cours particulier de tennis avec une raquette dédicacée.




Samedi 2 mai

Gare aux apéros confinés : des amis qui s’inquiétaient de ne plus voir l’un des leurs devant son ordinateur ont prévenu les gendarmes. Qui ont retrouvé l’homme ivre, juste endormi… En attendant, Dustin Brown gagne l’exhibition allemande et les organisateurs de l’US Open décideront mi-juin si oui ou non le tournoi pourra se tenir normalement à la fin de l’été. Revoir un peu de tennis, avouez que ça ferait plaisir.

Dimanche 3 mai

Reverra-t-on Pauline Parmentier sur le circuit ? Pas sûr : la Française de 34 ans précise dans une interview que cette saison 2020 devait être sa dernière. Et au regard des interrogations subsistant autour du retour des compétitions… D’ailleurs, Andy Murray reste sceptique quant à la tenue de Roland-Garros en septembre, comme c’est théoriquement prévu. Tout le monde n’est pas forcément pressé de reprendre de toute façon, à l’instar de Daria Kasatkina et Elina Svitolina, qui se défient en danse sur les réseaux sociaux, ou de ce bon Stan Wawrinka qui continue de siffler sa cave pendant ce confinement. 2020, année des épicuriens !