L'actu tennis (mais pas que) de la semaine : Muguruza danseuse et cochon flambeur

31 mars 2020 à 06:36:00

We Are Tennis by BNP Paribas vous propose un condensé des actualités tennis de la semaine écoulée, sur les courts mais surtout en dehors. Une semaine confinée avec des joueuses et joueurs inventifs, des apéros en ligne et un cochon pyromane.

Lundi 23 mars

Des vidéos croustillantes, pour bien commencer la semaine. Celle, d’abord, d’une réunion de travail par écrans interposés dans laquelle une jeune femme oublie d’éteindre la caméra quand elle se rend aux toilettes. Ensuite, Benoît Paire et Stan Wawrinka se retrouvent régulièrement lors de lives publics pour parler apéritif. Les jeux sont faits : le Français est logiquement plutôt vin, le Suisse plutôt spritz. Enfin, Juan Martín del Potro choisit de son côté Instagram pour discuter avec Manu Ginóbili. Mais les thèmes abordés s’avèrent moins rigolos, plus sérieux. « Je veux revenir et continuer à jouer, sauf que ça me demande beaucoup. Les médecins sont optimistes, et disent que je vais de nouveau bien marcher. Mais quand ça ne se passe pas au quotidien comme ils le planifient, c'est difficile », se confie le tennisman. Qui n’est pas certain de reprendre le fil de sa carrière, comme il l’indique ensuite : « J'ai traversé des hauts et des bas, il y a eu des moments où j'ai pensé que cette blessure était un signal pour commencer à chercher une autre voie. Et puis, j'ai des jours où je me dis que je mérite de terminer ma carrière en étant en bonne santé. Malgré les douleurs, je veux essayer. » Malgré lui, le contexte actuel lui donne un peu de temps pour s’occuper de ses pépins physiques.

Mardi 24 mars

À l’heure où la pandémie s’accentue sur la planète, le coronavirus vient à bout du célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango (86 ans). Reste que la vie continue, et qu’il convient de la poursuivre avec optimisme. La preuve avec l’US Open, qui annonce déjà que la surface qu’elle utilisait sur dur jusque-là va changer et devenir moins rapide lors de la prochaine édition (dont les dates sont inconnues, en raison d’un éventuel report). Tant mieux pour Rafael Nadal, et pour tous les autres terriens.

Mercredi 25 mars

Il en fallait bien un, et ce fut lui. Sur Twitter, Thiago Seyboth Wild fait savoir qu’il est le premier joueur du circuit ATP à être diagnostiqué positif au Covid-19. Le Brésilien est rapidement suivi par le champion paralympique Michaël Jeremiasz, touché à son tour. C’en est trop pour Roger Federer, ainsi que pour Nicolas Mahut. Le premier offre près d’un million d’euros aux familles suisses les plus vulnérables, tandis que le second reverse les frais d’inscription de son tournoi de football sur console (où Paire a été éliminé au premier tour) aux hôpitaux de Paris. Au fait, restez chez vous. Même si vous êtes addict à Pokémon GO, comme cet Italien de 31 ans qui sort dans une rue du Nord du pays pour aller chasser des pokémon. En plus, le jeu vous bombarde de cadeaux si vous respectez le confinement !


Jeudi 26 mars

« Si le virus ne vous empêche pas de sortir de chez vous, alors les spoilers le feront ! » Deux étudiants de l'école de publicité Miami Ad School (Allemagne), en collaboration avec Netflix, ont présenté une idée de génie : afficher sur des spots publicitaires des informations essentielles portant sur la fin des séries télévisées, afin que les suiveurs de La Casa de Papel ou autres réalisations à intrigue ne quittent pas leur domicile. Messieurs-dames les récalcitrants, attention : ce pourrait devenir réalité ! Et pour ceux qui en ont marre des fictions ou qui sont en manque de sport, le tournoi de Wimbledon propose de revoir le match Mahut-John Isner de 2010 dans son intégralité. C’est parti pour environ… onze heures de tennis !


Vendredi 27 mars

Comment continuer à faire du sport, entretenir son toucher de balle et se rendre utile en même temps ? Une anonyme a trouvé la solution, en shootant sur son vieux matelas poussiéreux qui fait office de sparring-partner. Pendant ce temps-là, Andy Roddick refuse de choisir entre Nadal, Federer et Novak Djokovic – qui, lui aussi, verse un million à sa nation – pour le titre de meilleur joueur de l’histoire de la petite balle jaune : « Je pense que c’est un débat un peu stupide. C’est comme distribuer des Oscars avant même de voir la fin du film. » Et là, pas de spoiler possible.

Samedi 28 mars

Pour égayer le début de week-end tout en demeurant sur son canapé, six possibilités. Un : écouter Jo-Wilfried Tsonga et son fiston jouer de la musique. Deux : comparer l’interprétation des deux Français à celle des policiers espagnols, qui assurent le show, guitare au bras  dans les rues de Majorque. Trois : regarder Wawrinka – 35 ans, ce samedi – et ses clones entretenir leur condition physique. Quatre : observer Madison Keys patauger dans sa piscine en présence d’une licorne. Cinq : contempler Elina Svitolina danser sur TikTok. Six : se demander si John Millman n’a pas raison, lorsqu’il parle d’une possible interruption définitive de la saison. « Peut-être qu'à l'endroit où le tournoi aura lieu, l'épidémie aura été contenue. Mais si quelqu'un arrive d'Amérique du Sud et que la situation n'est pas maîtrisée dans son pays par exemple, alors le tournoi ne pourra pas se jouer, réfléchit l’Australien. Vous ne pouvez pas lancer un tournoi si certains joueurs seulement peuvent être là, je pense que c'est ça le problème. C'est comme si on devait trouver un vaccin ou que le virus soit passé avant de pouvoir relancer le circuit. » En attendant, les activités ne manquent pas !


Dimanche 29 mars

Pour égayer la fin de week-end tout en se levant de son canapé, quatre possibilités. Un : tenter de réaliser l’exercice physique interminable de Victoria Azarenka, qu’elle publie sur les réseaux sociaux. Deux : apprendre la chorégraphie « Saturday night fever » de Garbiñe Muguruza, qui se déhanche sur la Gasolina. Trois : applaudir Katie Swan, qui organise des livraisons de nourriture pour des enfants défavorisés de Wichita (Kansas, États-Unis). Quatre : ressortir ses cours de physique, pour comprendre comment ce cochon a pu provoquer un incendie dans une ferme de Leeds (Angleterre) en avalant un podomètre. Résolution de l’équation : une fois largué du corps de l’animal, l’objet a fait flamber le foin séché en le chauffant en raison du cuivre contenu dans la batterie. Et 75m2 envolés, 75 !

 

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus