L'actu tennis (mais pas que) de la semaine : Andreescu et des poules tueuses.

19 mars 2019 à 08:55:00

We Are Tennis by BNP Paribas vous propose le meilleur de la semaine écoulée, sur les courts comme en dehors, jour après jour. Place à l’épilogue du BNP Paribas Open d’Indian Wells, la révélation Andreescu, des poules tueuses et une jeunesse mobilisée en faveur du climat.

Lundi 11 mars

« Tout est formidable en ce moment », se réjouit Roger Federer. Pour lui oui, pour d’autres un peu moins, notamment ce plongeur sud-africain avalé par une baleine et miraculeusement recraché vivant et entier par le cétacé. Petite forme aussi pour Justin Bieber : sur les réseaux sociaux, il annonce à ses fans souffrir de dépression. Et puis la semaine commence mal également pour Serena Williams, diminuée par un virus et contrainte à l’abandon au BNP Paribas Open d’Indian Wells. Ça passe en revanche pour Osaka, Kerber, Pliskova, Venus Williams, Raonic, Monfils et Thiem.



Mardi 12 mars

Coup de tonnerre sur les courts californiens avec la sortie prématurée de Novak Djokovic, battu par Philipp Kohlschreiber. Le numéro 1 mondial est accompagné dans la défaite par la leader du classement féminin Naomi Osaka, dominée par la revenante Melinda Bencic. La journée à Indian Wells est également marquée par la qualification de Federer contre son compatriote Wawrinka. Ça passe aussi pour Nadal, facile face à Schwartzman. Parmi les autres qualifiés du jour, Shapovalov se distingue en improvisant un petit rap, micro du speaker en main. Les reines du jour sont ces poules de Bretagne qui tuent un renard qui s’était invité dans leur poulailler (La Fontaine n’avait pas prévu pareil scénario) et le roi s'appelle bien sûr Cristiano Ronaldo, auteur d’un triplé renversant en Ligue des champions pour qualifier sa nouvelle équipe, la Juventus Turin.





Mercredi 13 mars

Roger Federer confirme sa bonne forme au BNP Paribas Open d’Indian Wells en se débarrassant de Kyle Edmund pour filer en quart de finale. Gaël Monfils épate aussi la galerie en éteignant Kohlschreiber, le tombeur de Djokovic la veille. Chez les filles, grosse surprise – une de plus – avec la correction 6/0 6/1 infligée à Muguruza par la jeune espoir canadienne Bianca Andreescu. Loin d’Indian Wells, on apprend que le genou de Juan Martin Del Potro va certainement devoir une nouvelle fois passer sur le billard. Reverra-t-on le trentenaire argentin au plus haut niveau ? Il y a de quoi s’inquiéter. Inquiétude toujours : en Arabie Saoudite, une maman oublie son bébé à l’aéroport et contraint l’avion dans lequel elle a embarqué à faire demi-tour.



Jeudi 14 mars

En Espagne, le mystère plane autour de ces enveloppes pleines de billets de 50 et 100 euros disséminées a priori au hasard dans les boîtes aux lettres de la petite commune de Villarramiel. Il faudrait en tout cas réunir un bon paquet de ces enveloppes pour collecter la somme nécessaire à l’achat de la première moto volante commercialisée au Etats-Unis : 38 000 euros. Pratique pour Monfils s’il veut quitter rapidement la Californie après son abandon, touché au talon d’Achille. Thiem en profite pour filer dans le dernier carré sans jouer. Il affrontera Raonic, tombeur de la surprise Kecmanovic. Raonic, Shapovalov, Andreescu : c’est la semaine des Canadiens.



Vendredi 15 mars

Roger Federer contre Rafael Nadal, telle est l’affiche tant attendue de la deuxième demi-finale au programme du BNP Paribas Open d’Indian Wells. Mais sitôt sa (difficile) victoire contre Khachanov actée, Nadal accuse les surfaces en ciment de provoquer de trop importants traumatismes pour les joueurs de tennis. Des propos corroborés par ceux de Steffi Graf et Andre Agassi, qui avouent en interview souffrir encore aujourd’hui des conséquences physiques de leurs carrières sportives... En France, l’état-civil refuse le choix de nouveaux parents de prénommer leur bébé « Griezmann Mbappé ». Non loin en Suisse, une étude révèle que la musique contribue à faire évoluer le goût de l’emmental. Avec le week-end de la Saint-Patrick qui se profile, il risque d’avoir des notes tourbées !



Samedi 16 mars

Avant-dernier jour de compétition au BNP Paribas Open d’Indian Wells. Comme c’était à craindre, Nadal est contraint à l’abandon. Federer s’offre une nouvelle finale où il affrontera Dominic Thiem, tombeur de Raonic. Dans le tableau féminin, Kerber se défait de Bencic et Andreescu continue d’impressionner en écartant Svitolina (diminuée elle aussi par des soucis à un genou). Le tennis canadien tient sa nouvelle étoile montante, a priori un poil plus bosseuse qu’Eugenie Bouchard… En parlant du Canada, on apprend de la presse locale qu’une bibliothèque de Colombie Britannique a réceptionné un livre emprunté… 42 ans plus tôt ! L’amende sera sans doute inférieure à celle promise à ces deux gamins australiens pris en flagrant délit de dégradation de 37 véhicules dans une concession Toyota. Pas la meilleure des pubs pour cette jeunesse qui se mobilise un peu partout dans le monde au travers des marches pour le climat.



Dimanche 17 mars

Dominic Thiem prive Roger Federer de son 101titre en l’emportant de justesse au BNP Paribas Open d’Indian Wells, alors que le Suisse menait 5-3 dans le troisième set. C’est le premier Masters 1000 qu’accroche l’Autrichien à son palmarès. Mais l’immense surprise de cette dizaine à Indian Wells nous vient du tableau féminin avec la victoire de Bianca Andreescu, wild card du tournoi, sur Angelique Kerber en finale. La Canadienne est désormais 24joueuse mondiale alors qu’elle pointait au 178rang à l’issue de la saison 2018… Ailleurs dans le monde, un pigeon voyageur est vendu 1,2 millions d’euros en Belgique, l’Italie enquête sur la mort mystérieuse d’une témoin clé dans les scandales visant Silvio Berlusconi, l’Islande interdit d’accès un canyon rendu célèbre par un clip de Justin Bieber et l’air le plus propre du monde se respire en Tasmanie, d’après les calculs de scientifiques.




Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus