Accueil Mag Article

L'actu tennis (mais pas que) de la semaine : Nadal à Bercy et guerre aux boutons

Le meilleur de la semaine écoulée, sur les courts de tennis comme en dehors, jour après jour, rien que pour les lecteurs de We Are Tennis by BNP Paribas. Au programme : petites surprises dans des petits tournois, mais aussi des champions du monde de pétanque et un vaccin contre l’acné.

Lundi 17 septembre

La journée des champions. Actuels ou passés. Pendant que les Français s’invitent sur le toit de la planète en remportant les championnats du monde de pétanque au Canada (contre le Maroc en finale), l’ancien vainqueur de Grands Chelems (Open d’Australie 2014, Roland-Garros 2015 et US Open 2016) Stanislas Wawrinka est invité au tournoi de Saint-Pétersbourg où il bat Aljaz Bedene au premier tour (7-5, 7-6). De son côté, Maria Sharapova remonte au 24e rang du classement WTA mais annonce déjà sa fin de saison 2018. En vacances pour plus de trois mois, donc.

Mardi 18 septembre

Dans la vie, il faut savoir faire preuve de créativité pour parvenir à ses fins. A Annecy, un homme de 45 ans l’a bien compris : pour mener tranquillement sa double existence avec sa maîtresse (qu’il épouse carrément en 2011), il fait croire à sa famille et à sa deuxième femme qu'il est un espion travaillant pour la DGSE… jusqu’à se faire coincer. De la créativité, Jo-Wilfried Tsonga et Bernard Tomic en manquent cruellement à Metz : le premier cède devant Peter Gojowczyk (7-6, 3-6, 4-6) pour son retour à la compétition, le second sort sur le même score en faveur d’Ugo Humbert. Pas toujours facile de faire honneur à son statut de favori.

 

Mercredi 19 septembre

Attention, Mesdames et Messieurs, la fashion week de Milan (qualifiée de « verte » pour ses valeurs soi-disant écologiques) va commencer ! Au programme, soixante défilés et 90 présentations proposés dans toute la ville. La mode ne vous intéresse pas ? Alors sachez qu’Adrian Mannarino a perdu contre Marton Fucsovics dès le premier tour à Metz (6-3, 6-2), que Juan Martin Del Potro participera à quatre compétitions officielles en octobre (Pékin, Shanghai, Bâle et Paris) et que Rafael Nadal ne sera au contraire pas de la partie en Asie. Enfin, pour ceux qui se souviennent de Mohamed Lahyani (l’arbitre suédois qui s’était permis de coacher Nick Kyrgios en plein match lors du dernier US Open), notez qu’il a été suspendu pour deux tournois par l’ATP. Sanction relativement clémente.

Jeudi 20 septembre

Ouf, bientôt un vaccin contre l’acné selon les scientifiques ! Double ouf, Nadal fera son retour pour le Masters 1000 de Bercy ! « Rafa m'a dit, dans notre dernière conversation, qu'il reviendrait à Paris, a assuré tonton Toni Nadal. Il n'y a pas de raison d'accélérer son retour : il sait que tout se complique en forçant. A 32 ans, il doit faire ce qu'il est en train de faire. C’est-à-dire prendre soin de lui-même, et ne pas se précipiter. » Tout le contraire de Stefanos Tsitsipas, qui confond vitesse et précipitation lors de sa balle de match manquée avant de sombrer à Metz devant Ricardas Berankis (7-6, 6-7, 3-6). Caroline Wozniacki, battue dès le premier tour par Camila Giorgi (2-6, 6-2, 4-6) à Tokyo avec l’étiquette de tête de série numéro un dans le dos, ne fait pas mieux. En revanche, Qiang Wang se qualifie en demi-finales du tournoi de Guangzhou après sa nette victoire contre Fiona Ferro (6-4, 6-0). Ça commence à devenir sérieux.

Vendredi 21 septembre

Récapitulons. A Séoul, Jelena Ostapenko est balayée par Ekaterina Alexandrova dès les huitièmes de finale (3-6, 2-6), et les matchs s’enchaînent : ce sera Kiki Bertens/Maria Sakkari et Su-Wei Hsieh/Ajla Tomljanovic en demies. A Tokyo, le dernier carré mettra aux prises Karolina Pliskova à Donna Vekic et Naomi Osaka à Giorgi. A Guangzhou, le trophée se disputera entre Julia Putintseva et Wang. Chez les hommes, Radu Albot se mesurera à Gilles Simon dans le final fourde Metz, avec un duel Matthias Bachinger/Kei Nishikori de l’autre côté du tableau. A Saint-Pétersbourg, Dominic Thiem devra écarter Roberto Bautista-Agut pour affronter le vainqueur du combat Wawrinka/Martin Klizan et espérer le titre. Bref, un joli tour du monde à ne pas faire avec ce chauffeur Uber en Inde, trop ivre pour conduire et obligé de laisser le volant… à son client. Allez, la course est offerte.

Samedi 22 septembre

Le tour du monde, lui serait peut-être capable de le réaliser en courant quand il en aura le temps et l’argent. En attendant, Nicolas Curci se contente de démarrer son tour du Lot à pied pour déposer des CV et chercher un emploi. Pas la tête à voir Qiang soulever sa coupe, donc. Ni à se préparer aux finales Klizan/Thiem, Simon/Bachinger, Bertens/Tomljanovic ou Osaka/Pliskova. Belle brochette d’outsiders, n’est-ce pas ?

Dimanche 23 septembre

Un Lyonnais de 19 ans escalade le grillage d’un aéroport pour traverser une piste d’aéroport afin d’« échapper à la seconde guerre mondiale », comme il se justifie en garde à vue. Ca suffit les conneries, répond le monde du tennis. Simon, Thiem et Bertens font enfin respecter la logique, dominant respectivement Bachinger (7-6, 6-1), Klizan (6-3, 6-1) et Tomljanovic (7-6, 4-6, 6-2). Seule Pliskova gagne contre mieux classée qu’elle (6-4, 6-4 devant Osaka). Avant de prendre un peu de repos dominical bien mérité. Comme tous ses collègues.


Retrouvez toute l'info du tennis sur We Are Tennis
 

Article rédigé par

Florian Cadu

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?