Merci Li Na

23 sept. 2014 à 06:22:13

Merci Li Na
La Chinoise Li Na a mis un terme à sa carrière professionnelle. Il faut lui rendre hommage.

Le circuit de tennis professionnel est comme une balle qui rebondit un peu partout sur la planète. Depuis quelques jours et pour quelques semaines encore, il (le circuit) rebondit en Asie. C'est pourquoi, avant de parler de balles de break, d'entraîneurs ou d'équipementiers, attaquons cette tournée asiatique en rendant un hommage à l’icône féminine du tennis extrême oriental, Li Na, qui, la semaine dernière, a annoncé sa retraite de joueuse de tennis professionnelle.

Pourquoi l'actuelle numéro 5 mondiale, accessoirement tenante du titre à l'Open d'Australie, pose définitivement la raquette  ? La raison est très simple  : Li Na  souffre depuis des années de problèmes chroniques aux genoux. En mars dernier, elle a subi une quatrième opération sur cette partie de son corps, l'opération de trop. 

Li Na, c'est la première Chinoise a avoir remporté un titre du Grand Chelem (Roland-Garros 2011). Professionnelle depuis 1999, la protégée de Carlos Rodriguez (ancien coach de Justine Hénin) a gagné 9 titres durant sa carrière, dont Roland-Garros et l'Open d'Australie.

Mais surtout, et bien qu'on nous promette des champions chinois à foison, Li Na est la seule vraie star sortie du système chinois. Et la relève n'est pas encore tout à fait assurée.

En perdant Li Na, le circuit féminin a aussi perdu une femme pleine d'humour et très touchante lorsqu'elle se livre en interview, ce qu'elle faisait de plus en plus souvent ces derniers temps. Quand je lui ai demandé de me raconter une anecdote sur Roland-Garros pour les 40 ans du partenariat entre BNP Paribas et Roland-Garros, elle a partagé ses souvenirs de la nuit qui avait suivi sa victoire à Roland  : elle avait réveillé son mari pour lui demander si le trophée qu'elle voyait près de la télévision dans sa chambre d’hôtel était bien celui du vainqueur de Roland-Garros. Ses mots étaient «  J'ai gagné  ? Elle est à moi  », ce à quoi son mari a répondu  : «  Oui  ! Mais laisse moi dormir  ». C'est ça, Li Na. Cette petite histoire racontée de manière très touchante avait ému tout le monde dans la pièce.

Elle va cruellement manquer au circuit féminin qui cherche désespérément des joueuses «  marketable  ». Avec le marché chinois et asiatique, Li Na était la cliente parfaite. 

Je tire donc mon chapeau à cette grande championne, en lui souhaitant de faire aussi bien dans son après carrière.

Je vous laisse avec ce discours de victoire à l'Open d'Australie, qui la caractérise parfaitement.  

 

???  ?? *

 

*merci Li Na

 

 

 

 

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus