Rafael Nadal a vu Jésus

18 févr. 2014 à 00:00:00

Rafael Nadal a vu Jésus
Un service chronométré à plus de 200 km/h, une ambassadrice de charme à Sotchi et deux champions parlant retraite… Revivez les meilleurs moments de la semaine tennis en lisant le Journal du Mag We Are Tennis.

De retour à la compétition à Rio, l’Espagnol a visité le Corcovado. Pendant ce temps, Roger Federer fait des publicités, Andy Murray s’est fait dérouiller à Rotterdam et Novak Djokovic fait du canoë avec ses chiens.

 

Le coin du Big 4

 

Novak Djokovic poursuit sa préparation physique à Monaco, où il habite, en travaillant le haut du corps par des sorties en mer en canoë. Un truc à la cool, sous le regard de ses chiens. Cela dit, la vraie information de la semaine du Djoker est une déclaration de sa part, surprenante : « Avec le tennis, ça a été un coup de foudre dès l'âge de quatre ans. J'ai toujours bénéficié de beaucoup de soutien de la part de ma famille, de mon club et de mon gouvernement. Mais, en 2010, ma relation avec ce sport tenait à la fois de la haine et de l'amour. Je perdais beaucoup face à Roger Federer et Rafael Nadal à cette époque... J'ai sérieusement pensé à prendre ma retraite. Et puis, ensuite, je me suis dit que devais survivre à ces difficultés et gagner Wimbledon, ce qui avait toujours été le but de ma vie». Ouf. On a échappé au pire. Pendant ce temps, Rafael Nadal, lui, n’a toujours pas retrouvé les terrains depuis l’Open d’Australie. Il devrait faire son retour à la compétition pour le tournoi de Rio qui commence cette semaine. Arrivé au Brésil, Rafa a fait le touriste. Il s’est payé une montée au Corcovado pour reluquer la statue du Christ.

 

 

Andy Murray est lui sur les cours. Engagé à Rotterdam, l’Ecossais s’est fait sortir en quart de finale par Marin Cilic (6-3, 6-4). Enfin, Roger Federer peaufine aussi son état de forme avant la saison de terre battue, tout en se plongeant dans ses souvenirs. Le 13 février 2000, le Suisse disputait sa première finale ATP à Marseille. A 18 piges, le Bâlois avait été défait par Marc Rosset en trois sets.

 

Le point classement

 

Grâce à sa victoire à Rotterdam, le Tchèque Tomas Berdych double Andy Murray au classement ATP et se retrouve ainsi sixième. Un classement toujours dominé par Rafael Nadal devant Novak Djokovic, Stanislas Wawrinka et Juan-Martin Del Potro. Roger Federer, lui, est huitième avant le début des Masters 1000. Et mine de rien, pour le moment, il serait qualifié pour les Masters de fin de saison alors que tout le monde lui promet l'enfer. Comme quoi, il faudra lui marcher dessus pour l’enterrer cette saison.

 

Le coin des touristes

 

En visite à Memphis où se dispute le tournoi ATP du coin, l’Espagnol Feliciano Lopez a tenu à se faire un petit plaisir NBA. Ainsi, le joueur a été « Selfie-sé » sur le parquet avant la rencontre entre l’équipe locale des Grizzlies et les Wizards de Washington. A la fin du match, Lopez a échangé sa raquette contre le maillot de Marc Gasol, le pivot des Grizzlies. Donnant-donnant.

 

 

La stat : 243 km/h

 

Albano Olivetti n’est pas le joueur de tennis le plus médiatique du circuit mais il a un sacré bras. Ainsi, à Quimper, le tennisman a balancé un service à 243 km/h. Une habitude pour celui qui a été flashé à 233 km/h à Montpellier, il y a peu. A Quimper, Olivetti a, par ailleurs, servi deux autres premières balles à 242 km/h et 238 km/h. Sans forcer.

 

Le top 5 : ils ont fait la semaine

 

- Caroline Wozniacki : la Danoise a été sortie dès le second tour du tournoi de Doha. Pas grave. La joueuse a pris le temps de rester au Qatar pour faire du tourisme. Ainsi, l’ancienne numéro 1 mondiale a fait dans l’écologie. Elle a notamment rendu visite à des pingouins. Si, si.

 

- Tomas Berdych : facile vainqueur de Marin Cilic en finale de Rotterdam (6-4, 6-2), le Tchèque s’est amusé pour braquer le neuvième titre de sa carrière. Un trophée qui lui permet de pointer à une belle sixième classe ATP.

 

- Simona Halep : la Roumaine est revenue de Doha avec le scalp d’Agnieszka Radwanska. La quatrième joueuse mondiale est sortie en demi-finale, déboîtée en deux sets (7-5, 6-2). Halep, sur un nuage, a d’ailleurs continué son entreprise de destruction en finale face à l’Allemande Angélique Kerber (victoire 6-2, 6-3). Halep remporte ainsi son premier titre de l’année.

 

- David Ferrer : l’Espagnol continue d’avancer à l’ombre des grands de ce monde avec un nouveau titre sur terre battue. C’était à Buenos Aires et la victime du jour s’appelait Fognini : 6-4, 6-3.

 

- Kei Nishikori : le Japonais a remis le couvert à Memphis, où il était le tenant du titre, en atteignant une nouvelle fois la finale. Opposé à Ivo Karlovic, il n’a pas fait dans le détail.

 

Ils l’ont dit

 

- « Bravo Andy merci pour la leçon mais je t'aurai un jour !! ». Edouard Roger-Vasselin n’est pas du genre mauvais perdant. Pour sa troisième défaite en trois matches contre l’Ecossais, le Français se la joue fair-play.

 

- « Si des rumeurs concernant ma retraite sortent, alors que je suis 40e mondial, je n'imagine pas ce qu'on va dire si je perds d'autres matchs et que je me retrouve 80e au classement. Je manque de confiance et de rythme, c'est vrai, mais je ne vais pas me rendre la tâche encore plus compliquée avec l'idée de prendre ma retraite. J'avoue que l'idée m'a traversée la tête, ce serait le nier que dire le contraire. Mais je vais le dire clairement, mon objectif, c'est les Jeux Olympiques à Rio en 2016. La retraite, c'est pas pour tout de suite. ». Voilà, Juan Monaco a mis les points sur les « i » alors que la rumeur d’une retraite circulait sur le circuit. Il faut dire que le joueur reste sur six défaites de suite. A 29 ans, Monaco a préféré être franc.

 

- « Je ne sais pas si j'ai la capacité d'égaler le record de 17 Grands Chelems de Federer ». Rafael Nadal, faux modeste.

 

L’indiscrétion

 

On le sait, le tennis féminin russe est très proche de l’équipe de hockey sur glace masculine. Après Maria Kirilenko en couple avec la star des patinoires Alexander Ovechki, les hockeyeurs russes  peuvent compter sur une nouvelle supportrice de choix en la personne de Maria Sharapova. Aux Jeux Olympiques de Sotchi pour la chaîne NBC, la blonde a décidé de porter fièrement les couleurs de son équipe nationale.

 

 

Le grincheux de la semaine

 

Dmitry Tursunov est du genre gueulard. Opposé à Dimitrov à Rotterdam, le joueur s’en est violement pris à l’arbitre de chaise, Cédric Mourier, car il estimait qu’il avait été trop vite sanctionné pour dépassement de temps. Et quand le Russe est en colère contre un arbitre, il balance : « Quand Nadal se touche le c.. pendant trente secondes, vous le regardez sans dire mot », a balancé Tursunov. Boum.

 

 

Le point de la semaine

 

Kerber versus Jankovic, à Doha. Un échange musclé pour un point XXL. A ce jeu-là, Jankovic a craqué la première. Ça allait trop vite pour la Serbe.

 

 

Rubrique sponsorisée par… Porsche

 

Quand Sharapova ne porte pas la flamme olympique, elle fait du tennis, un peu, et pas mal de publicité. Dernièrement, la Russe a pu crâner avec la nouvelle monture allemande, la Panamera GTS, estimée à 125 000 euros. Rien que ça. Un modèle conçu uniquement pour elle. Normal, elle est ambassadrice de la marque. Elle en parle très bien : 

 

« Créer et dessiner une Porsche Panamera à ma façon était un projet tellement passionnant. Je me considère comme une athlète, mais aussi comme une designer. J'ai déjà designé des accessoires de mode, des appareils, des bonbons, mais jamais je n'aurai pensé dessiner une voiture, spécialement une Porsche. C'est une ingénieuse fusion des mondes du design, dans lequel j'apporte ma propre touche esthétique » 

 

Bon, elle est payée pour le dire mais c'est beau.

 

 

Le coin mode

 

Ana Ivanovic a sans aucun doute les plus belles jambes du circuit. A Doha, la Serbe a voulu le montrer à la planète tennis. C’est réussi. A côté, les sœurs Radwanska et leur Une du Gala polonais sont presque fades.

 

 

Par Mathieu Faure

 

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus