Quelle formule pour la Fed Cup par BNP Paribas ? Les idées du Mag WeAreTennis

6 févr. 2014 à 00:00:00

Quelle formule pour la Fed Cup par BNP Paribas ? Les idées du Mag WeAreTennis
Puisque le format de la Fed Cup n’a pas évolué depuis 10 ans, le Mag s’est amusé à laisser parler son imagination pour savoir quelle sera la formule de la compétition féminine par équipes de demain. Comme remplacer le double par un triple…

La Fed Cup par BNP Paribas 2014 débutera ce week-end, les 8 et 9 février prochain. Si depuis 2005, la compétition féminine internationale se déroule selon la même formule, elle a auparavant souvent changé de format. Alors que se pose la question de la rendre encore plus attractive, le Mag a laissé parler son imagination.

 

- On revient à l'un des précédents formats

 

La lisibilité de la Fed Cup par BNP Paribas est un beau labyrinthe depuis 1995 avec pas moins de cinq changements de formule en presque autant d’années. Aujourd’hui calquée sur le modèle de sa grande sœur, la version féminine de la Coupe Davis par BNP Paribas souffre un peu de la comparaison et mériterait d’avoir son propre format. Pour donner du peps à cette compétition historique, pourquoi ne pas revenir à une ancienne formule. Laquelle ? Celle d'avant 1994, lorsque la compétition se déroulait sur une semaine. Chaque équipe disputait trois matchs avec deux simples et un double. La finale avait lieu le week-end. Sur quelques jours, il est possible de mobiliser les meilleures, de communiquer autour, de le filmer sous forme d’un multiplex et d’en faire l’événement de tennis féminin de l’année.

 

- On la mélange avec la Coupe Davis par BNP Paribas

 

Il faut le dire, à l’heure de la parité hommes-femmes, les compétitions séparées ne vont pas tarder à devenir complètement ringardes. Au 21ème siècle, l'heure est aux équipes mixtes. Mélangeons donc la Fed Cup et la Coupe Davis par BNP Paribas. Dépassons-les. Additionnons-les. En utilisant le même format que la plus prestigieuse des compétitions internationales de tennis mais avec des équipes mixtes : un simple féminin et un simple masculin le vendredi, un double mixte le samedi et deux autres simples le dimanche. Le double mixte étant évidemment le point culminant du week-end. Parce qu’on aimerait tous voir Roger Federer faire la paire avec Stefanie Voegele, voir Rafael Nadal claquer une bise ou lancer un regard noir à Carla Suarez Navarro. Parce qu’on a tous rêvé de voir Kim Clijsters affronter Lleyton Hewitt, Jimmy Connors combattre Chris Evert, ou Andre Agassi s'écrouler face à Steffi Graf.

 

 - On stipule dans le règlement que les joueuses ont le droit de venir avec leurs coachs

 

Avec les cas Marion Bartoli et Aravane Rezaï, l'équipe de France de Fed Cup par BNP Paribas, a, dans un passé récent, expérimenté tous les problèmes que peut générer une compétition collective dans un sport individuel. Car oui, la Fed Cup  par BNP Paribas est une anomalie joyeuse pendant laquelle des sportives qui vivent en vase clos et se tirent la bourre toute l'année doivent faire la paire et accepter du jour au lendemain une dynamique de groupe, des entraineurs fédéraux et des horaires qui ne sont pas les leurs. Ce qui donne lieu à chaque fois à des beaux moments de tension et de faits divers. Or en 2006, l'équipe de Russie a gagné la Coupe Davis par BNP Paribas en acceptant que Marat Safin et Nikolay Davydenko ne mangent pas ensemble et s'entrainent avec leur coach personnel. Tout simplement parce qu'ils étaient les plus forts.

 

- On rétribue des points WTA

 

Le quotidien d'une joueuse de tennis moyenne ressemble bien souvent à un long road movie sans fin, fait de déplacements absurdes, d’hôtels uniformisés et d'entrainements dans des conditions aléatoires. Car oui, le quotidien d'une joueuse lambda, c'est d'aller se battre à droite et à gauche pour sa pomme, de gagner argent et points WTA. Puisque la Coupe Davis par BNP Paribas rapporte des points ATP depuis 2009, la Fed Cup par BNP Paribas devrait suivre le mouvement.

 

- On fait de la Fed Cup par BNP Paribas un show américain

 

Tennis américain + Fed Cup, la solution passe par un mariage de raison et une équation simple comme bonjour : faire de la Fed Cup un show à l'américaine, un produit de divertissement, à mi-chemin entre un Super Bowl et un match de NBA et non un programme de plusieurs heures qui doit attendre dans certains pays la finale pour être diffusé sur une chaîne publique. Comment s'opère cette transformation ? En raccourcissant les matchs. Bah oui, c'est prouvé scientifiquement : l'être humain ne peut rester concentrer plus de 45 minutes d'affilée. Alors un tie-break suffira largement à départager deux nations, représentées chacune par une joueuse. Pour savoir qui servira en première, un blind test est organisé. Et pendant le match, le public aura tout le loisir de combler l'avant et l'après avec des spots publicitaires, de lancer des burritos sur le terrain, de jeter un coup d’œil au défi fil rouge imposé à un spectateur, de profiter des concerts de Madonna et Bruno Mars lors du changement de côté ou d’admirer des chorégraphies endiablées de pom-pom girls sur des playlists affûtées pendant les temps-morts. Where Amazing Happens.

 

- On remplace le double par un triple

 

Dans un week-end de Fed Cup par BNP Paribas, le double est toujours le moment phare. D'une parce qu'il constitue le dernier match décisif. De deux, parce qu'il représente le meilleur de cette compétition qui fait du tennis un sport collectif. Puisque le public adore ça, remplaçons le double par un triple. Chaque équipe pourra adopter la tactique qu'elle souhaite sur le terrain. Le 3-0 avec trois joueuses en fond de court et personne à la volée pour les petites équipes qui bétonnent sans vouloir prendre de risque, le 1-2 avec une joueuse en fond de court et deux autres à la volée pour les équipes offensives. Oui, le triple est en fait une partie tactique qui donnera aux sélectionneurs un vrai rôle et aux supporters un spectacle qu'ils ne verront qu'une fois par an. Le triple est en fait une partie tactique qui donnera sa chance aux équipes les plus faibles.

 

Par Antoine Mestres

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus