Edberg oui, Becker non !

12 janv. 2014 à 17:11:37

Edberg oui, Becker non !
Stefan Edberg et Boris Becker ont fait leur retour sur le circuit avec un nouveau rôle d'entraîneur auprès de Federer et Djokovic. Bonne ou mauvaise chose ?

Deux grandes nouvelles ont frappé l'actu tennis durant l'intersaison : Edberg et Becker ont fait leur retour sur le circuit pro pour entraîner respectivement Federer et Djokovic.

 

Commençons par le Suisse. Son association avec Edberg n'est pas si surprenante. Premièrement, Federer se trouvait depuis quelques mois sans entraîneur depuis sa séparation d'avec Paul Anacone. Federer n'est ni Gilles Simon, ni Jo Tsonga. C'est un joueur qui a besoin d'avoir du monde autour de lui et parmi ce beau monde, il y a toujours un coach.

 

Ensuite, le choix d'Edberg : là encore, ce n'est pas si surprenant. Edberg a une personnalité assez discrète et lisse, qui n'est pas sans rappeler celle du recordman de vainqueur en Grand Chelem.

 

Le choix d'Edberg ne s'est pas fait uniquement sur sa personnalité mais surtout sur sa vision du jeu. Le Suédois, rappelez-vous, vivait, buvait, dormait et respirait à la volée. Federer, approchant de sa fin de carrière, ne va évidemment pas devenir un service/retour volleyeur, mais il n'est pas exclu de le voir beaucoup plus souvent dans cette zone du court. Soyons clair, de la ligne du fond, contre les meilleurs et même les moins bons, il n'y arrive plus. Par contre, si il arrive à abréger les points en s'appuyant sur sa technique, qui demeure une des meilleures de tous les temps, alors il a peut-être une chance de réaliser encore deux ou trois grandes choses dans sa carrière (Coupe Davis, médaille d'or en simple aux JO, une dernière victoire à Wimbledon).

 

Autant je comprend et je valide à 100 % le choix de Federer (même si personne ne me le demande), autant je reste littéralement sur le cul quant au choix de Djokovic.

D'abord, il me semble que Novak Djokovic est déjà doté d'un très bon entraîneur en la personne de Marian Vajda. Je vous rappelle que Djoko n'a pas perdu le moindre match depuis sa défaite en finale de l'US Open face à … Nadal. Il a enchaîné des victoires à Pékin (Nadal en finale), Shanghai (Del Potro en finale), BNP Paribas Masters (Ferrer en finale) et le Masters (Nadal en finale). Vu comme ça, de l'extérieur, on pourrait penser que le coach a fait du bon boulot.

 

Mais ce n'est pas que ça qui me perturbe. Boris Becker est quelqu'un qui « s'apprécie ». Se mettre au second plan va être un challenge énorme pour lui, surtout qu'il va être sollicité à chaque apparition. En faisant partie du « team » de Djoko, Becker va revenir au premier plan sans pouvoir vraiment l'être. Pas sûr qu'il sache gérer cette situation.

 

Pour finir, je me pose une question très simple : quelle expérience Boom Boom a t-il en tant qu'entraîneur ? Stefan Edberg, lui n'a jamais vraiment quitté le tennis. Il tient une académie de tennis en Suède et entraîne des jeunes depuis des années pendant que Becker a commenté le super bowl sur la BBC, tenu des concessions de voitures en Allemagne et a pseudo dirigé une marque d'équipement sportif.

 

Avec tout ça, je ne vois pas bien comment il va trouver les bons mots pour permettre à Novak de gagner enfin Roland-Garros. D'ailleurs, combien de fois l'Allemand s'est-il imposé à la Porte d'Auteuil ? 0. Pour moi, ce choix est une grosse erreur.

 

La suite de la saison me donnera tort ou raison.

 

 

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus