Retour sur les meilleurs articles du MAG de 2013 - Roger Federer ? Très peu pour toi. D’ailleurs, sa défaite en finale des Jeux Olympiques de tennis contre Andy Murray, tu la trouves méritée. Normal, toi tu aimes les points rapides et ta vieille raq

Roger Federer ? Très peu pour toi. D’ailleurs, sa défaite en finale des Jeux Olympiques de tennis contre Andy Murray, tu la trouves méritée. Normal, toi tu aimes les points rapides et ta vieille raquette Wilson. Toi, tu étais fan de Pete Sampras.

 

... tu dis que les années 90 étaient autrement plus relevées que les années 2000. Et tu fais semblant de le croire.

 

... tu penses sincèrement qu'avec sa tenue Nike et sa Wilson bien lourde, Roger Federer l'a copié.

 

... comme pour son air blasé sûr de sa force. Pour cacher sa timidité.

 

... tu annonces partout que contrairement à Roger Federer, il a été le plus grand de sa décennie en jouant seulement le service volée. Il est là, l'exploit.

 

... tu vois d'ailleurs qu'il n'y a plus de grand joueur qui joue le service-volée depuis qu'il a arrêté. Pete Sampras l’a rangé dans un tiroir chez lui.

 

... tu considères que c'est grâce à Robin Söderling que Roger Federer a enfin gagné Roland-Garros.

 

... ta copine à toi, elle est belle, elle.

 

... les joueurs hispaniques, tu les détestes.

 

... tu as arrêté le tennis après sa retraite. Et celle de Cédric Pioline. La fin d'une époque.

 

... tu regrettes d'ailleurs des joueurs comme Magnus Norman, Greg Rusedski, Dominik Hrbatý, Sergi Bruguera ou Pat Rafter.

 

... tu as cru à sa victoire à Roland-Garros 1996. Mais Kafelnikov est passé par là.

 

... tu détestes d'ailleurs Roland-Garros, mais tu adores Wimbledon, tournoi bien plus classe.

 

... tu penses qu'un revers à deux mains, c'est moche, alors tu insistes à une main, quitte à stagner à 30/1. Tu le fais en hommage.

 

... quand tu joues un gros lifteur sur terre battue, du coup, tu perds très rapidement.

 

... mais tu t'en fous, perdre sur terre, tu trouves ça super chic.

 

... tu portes toujours son fameux short à rayures Nike.

 

... tu l'as vu vomir à l'US Open 96 contre Alex Corretja. Et t'as trouvé ça super classe.

 

... tu souffres d'une thalassémie mineure, sorte d’anémie congénitale. Mais tu l’as toujours caché pour ne pas que tes adversaires en profitent. C’est ça l’ascendant psychologique.

 

... tu es persuadé que c'est un mec sympa : il a laissé Marat Safin et Lleyton Hewitt remporter leur premier Grand Chelem.

 

... tu n'as pas collectionné les entraîneurs comme de vulgaires sparring-partners.

 

... ton adversaire de toujours est chauve. Et tu l'as toujours battu dans les matchs importants.

 

... tu es intimement persuadé que le plus grand joueur de l'ère moderne ne peut pas être suisse.

 

... mais il peut évidemment être grec.

 

... tu essayes parfois de caler des aces sur deuxième balle.

 

... au pire, tu montes à la volée, et tu te fais aligner. Mais t'es fier d'avoir essayé.

 

 

Par Antoine Mestres