Comme Chardy, pensez positif !

19 janv. 2013 à 12:45:21

Comme Chardy, pensez positif !
Après le tirage au sort de l'Open d'Australie, la presse française titrait : « Pas facile pour les bleus » (Eurosport), « Tirage au sort peu favorable aux Français » (Le Point), « Les Français pas gâtés par le tirage...
Après le tirage au sort de l'Open d'Australie, la presse française titrait : « Pas facile pour les bleus » (Eurosport), « Tirage au sort peu favorable aux Français » (Le Point), « Les Français pas gâtés par le tirage au sort » (Sud Ouest). C'était partout pareil. Et, by the way, c'est toujours pareil, quelque soit le tirage. Bon, j'admets que cette fois, pour Paul-Henri Mathieu, la mission Novak Djokovic était compliquée. Pour Benoit Paire, qui devait affronter Roger Federer, ce n'était pas simple non plus. Sans oublier Michael Llodra qui a du jouer contre Jo-Wilfried Tsonga ou encore Adrian Mannarino face à Juan Martin Del Potro. Mais pour les « gros », c'était nettement moins complexe. D'ailleurs, Tsonga a battu Llodra en trois sets, Gasquet s'est défait de Montanes en trois sets et Simon a battu Volandri en quatre sets. Seul Monfils a vécu un match plus compliqué face à Dolgopolov, mais finalement à sa portée, puisqu'il l'a remporté en quatre sets. Avant même que ce tirage ne soit effectué, j'aurais pu vous faire les titres. Par contre, il y en a un, de titre, que je n'aurais pas pu faire, et que personne d'autre n'aurait pu faire : Chardy bat Del Potro. Comme quoi c'est possible ! Un joueur moins bien classé peut en battre un plus fort. Au passage, il s'agit de la première vraie sensation de l'Open d'Australie et elle concerne positivement un Français : cocorico ! Revenons à nos moutons. Pourquoi la presse adopte-t-elle systématiquement un point de vue négatif ? Est-ce un mal français ? Je le pense. Plutôt que de parler de mauvais tirage, pourquoi ne pas évoquer de beaux challenges à relever ? Pourquoi ne pas regarder le bon côté des choses ? Un peu d'optimisme dans ce monde de brutes nous ferait le plus grand bien. Et peut-être même que ça donnerait un peu plus d'espoir aux joueurs qui, soit disant, « ne lisent pas la presse ». Si Benoit Paire avait lu partout qu'il avait un beau défi à relever face à Roger Federer, peut-être n'aurait-il pas eu une attitude aussi défaitiste. Benoit Paire n'a pas perdu à cause des journalistes, je suis d'accord. Mais je suis curieux de savoir quels seront le pronostics des commentateurs pour le Chardy-Seppi. Pour moi, il n'y a aucun doute : Chardy ! Chardy !    

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus