L'actu tennis (mais pas que) de la semaine : Marcelo Rios et le retour de Scarface

19 mai 2020 à 02:24:00

We Are Tennis by BNP Paribas vous propose un condensé des actualités tennis de la semaine écoulée, sur les courts mais surtout en dehors. Une semaine marquée par la gouaille de Marcelo Rios, le prochain retour de Scarface sur les écrans, un drone et une maman en or.

Lundi 11 mai

Le gros de la crise sanitaire serait-il passé ? Pas impossible, à en juger par les bonnes nouvelles de ce début de semaine : la France commence à déconfiner et l’Italie passe sous la barre des 1000 malades en soins intensifs. De quoi donner des envies de plus en plus pressantes de rejouer au tennis : Andy Murray sort les raquettes et la République Tchèque annonce l’organisation d’un tournoi féminin amical avec les meilleures joueuses du pays, Pliskova et Kvitova. Même la jeune retraitée Caroline Wozniacki annonce réfléchir à l’idée de retaper dans la balle à l’occasion en double avec Serena Williams !



Mardi 12 mai

Il n’y aura pas de tournoi de Wimbledon cette année mais l’édition 2019 refait causer : dans une interview accordée à un journal serbe, Dijana Djokovic revient sur sa douleur de mère d’avoir assisté à la finale victorieuse de son fils Novak alors que le public soutenait très largement son adversaire Roger Federer, qu’elle qualifie en prime de « quelque peu arrogant ». Le Suisse n’a en tout cas pas peur du ridicule en ressortant une vieille photo de lui, époque cheveux décolorés et cravate XXL. Bonne nouvelle enfin: la presse britannique révèle que les deux frangins princiers William et Harry se seraient rabibochés après une période un peu fraiche.


Mercredi 13 mai

« J’ai vraiment hâte de revenir sur les courts de tennis. » Que les fans de Serena Williams se rassurent : la flamme reste intacte pour l’icône de 38 ans, qualifiée sur Instagram de GMOAT (greatest mother of all time) par son chéri Alexis Ohanian. Autres déclarations d’amour, un Marseillais se fait un tatouage à l’effigie du professeur Raoult et Henri Leconte estime que « c’était l’année de Monfils ». Saleté de Covid qui vient empêcher le tennis français de briller !



Jeudi 14 mai

La journée des vétérans : Yannick Noah ressort une vieille raquette d’Arthur Ashe que l’Américain lui avait offert, Goran Ivanisevic prédit une victoire en Grand Chelem pour Nick Kyrgios, Mats Wilander réclame plus de tournois mixte et Marcelo Rios soutient la décision des Philippines de tirer par balles sur des gens qui ne respecteraient pas les règles de la quarantaine. Plus joyeux, Jo-Wilfried Tsonga fête le déconfinement avec un joli pas de danse exécuté en famille.


Vendredi 15 mai

« J’adore le tennis et je serai très excitée de défendre mon titre à Paris. » Ashleigh Barty est dans les starting-blocks, tout comme Naomi Osaka qui dit avoir profité de cette période de pause forcée pour travailler sur sa timidité, reconnaissant vouloir plus s’affirmer. Il va quand même falloir attendre encore quelques semaines puisque les instances de tennis annoncent qu’aucune reprise n’est envisagée avant août, minimum. Heureusement, pour patienter, il y a la Belgique :  des prisonniers ont tenté de se faire livrer de la drogue en cellule par drone et des policiers verbalisent une petite fille qui conduisait une voiture en plastique.



Samedi 16 mai

Les fans de foot en manque peuvent souffler : la Bundesliga allemande est le premier des grands championnats européens à reprendre sa saison. Mais le plus heureux du jour, c’est ce Français qui décroche la timbale en gagnant 72 millions d’euros à l’Euromillions. Joie toujours, une infirmière new-yorkaise interrogée par la chaîne ESPN a eu la surprise de voir apparaître Roger Federer en pleine visio-interview, pour la remercier du travail accompli depuis le début de la crise sanitaire. Et d’ailleurs, l’hôpital provisoire, installé à Flushing Meadows pour faire face à l’afflux de malades, est démonté, signe là encore de jours meilleurs qui se profilent…


Dimanche 17 mai

La bonne nouvelle du jour est cinématographique : un nouveau remake de Scarface serait en préparation avec aux manettes les frères Coen. On a déjà hâte de voir ça. Hâte aussi de voir Novak Djokovic s’attaquer au record de 20 victoires en Grand Chelem de Roger Federer, lui qui en est pour l’instant à 17 mais qui affirme « ne pas croire aux limites ». Le Serbe est au taquet. Hâte, tout simplement, de revoir du beau monde sur les courts. Même cette chère Eugénie Bouchard le crie haut et fort : le tennis me manque. Elle nous manque aussi.




 

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus