L'actu tennis (mais pas que) de la semaine : Djokovic de retour et sciences folles

8 oct. 2019 à 01:01:00

We Are Tennis by BNP Paribas vous propose un condensé des actualités tennis de la semaine écoulée, sur les courts comme en dehors. Une semaine synonyme de retour gagnant pour Djokovic et d’études scientifiques complètement folles.

Lundi 30 septembre

Quoi de mieux qu’un combat de sumo pour se mettre en jambes, avant d’entamer un nouveau tournoi de tennis ? À Tokyo, Novak Djokovic amuse donc la galerie en s’essayant à un sport dont il n’a pas franchement le profil. De quoi faire perdre la raison à l’arbitre italien Gianluca Moscarella, au cœur d’une enquête de l’ATP après avoir dépassé ses fonctions en donnant de multiples conseils en plein match à Pedro Sousa qui affrontait Enrico Dalla Valle au Challenger de Florence. « Très sexy », aurait-il également lancé à une ramasseuse de balles. Largement de quoi être suspendu pendant quelques temps, à n’en pas douter.


Mardi 1er octobre

Steve Whitehurst, vitrier anglais de 46 ans, est sommé de se déshabiller à la caisse d’une boutique de vêtements. La directrice de l’établissement le suspecte d’avoir dissimulé une fringue dans son jean, au niveau du bas-ventre. Mauvaise intuition: la nature avait juste bien doté l’entrejambe de Steve. Mauvaises sensations également pour Benoit Paire, qui s’inflige une défaite sèche et décevante contre Yasutaka Uchiyama, seulement 136è mondial, à l’ATP 500 de Tokyo. Le score ? 6-2, 6-2.

Mercredi 2 octobre

Des excuses par avance à tous les militants végétariens, mais des chercheurs indépendants conseillent « aux adultes de continuer leur consommation actuelle de viande rouge », qui ne serait pas si nocive que ça pour la santé. À voir… comme la nouvelle association entre Stéphane Robert et Vera Zvonareva, qui opte donc pour le 653e joueur au classement ATP en guise d’entraîneur et de sparring-partner. De quoi revoir les finales de Wimbledon et de l’US Open ?

Jeudi 3 octobre

Texas, États-Unis. Amber Guyger rentre tranquillement chez elle après une journée de travail, en envoyant des sextos à un partenaire. La tête ailleurs, la policière de profession se trompe d’appartement et s’introduit chez un voisin qui avait laissé la porte ouverte. Erreur. Amber prend peur en voyant un individu inconnu, dans ce qu’elle croit être chez elle. Policière de profession, Amber dégaine son arme et tue sur le coup ce malheureux. Et c’est peut-être la seule vérité de cette version rapportée par Amber. Maria Sharapova aussi a un problème de balle, puisqu’elle ne peut pas la taper en raison de soucis physiques à l’épaule. La voilà forfait pour le tournoi de Linz (Autriche). À noter, également, qu’Amanda Anisimova a choisi Carlos Rodríguez comme coach. Oui, celui-là même qui a collaboré avec Justine Henin ou Li Na.

Vendredi 4 octobre

« Je suis très triste de vous annoncer que je ne serai malheureusement pas en mesure de jouer à Shanghai, j'ai eu une inflammation au poignet gauche durant la Laver Cup. Je n'ai pas eu assez de temps pour récupérer, m'entraîner et être prêt à jouer. J'espère être de retour à Shanghai en 2020. » Bon, pas de Rafael Nadal en Chine cette année. Parce que l’Espagnol préfère prendre son temps pour admirer la toile de Banksy la plus chère jamais vendue (11,1 million d’euros), et représentant le Parlement britannique peuplé de singes ? Ou parce qu’il a un mariage, prévu le 19 octobre, à préparer ?


Samedi 5 octobre

Après la viande rouge, l’eau. Selon une publication toute récente, ce liquide composant l’essentiel de notre corps représenterait une boisson moins hydratante que le lait ou le thé. En attendant, Djokovic et son régime de vegan se qualifient pour la… 110e finale de sa carrière, et sa cinquième de l’année à Tokyo. Bon courage à son ultime adversaire de la semaine.

Dimanche 6 octobre

Un avis médical qui tombe sous le sens, enfin ! D’après les experts sollicités par le site britannique du Sun, l’utilisation prolongée du téléphone portable aux toilettes favoriserait l’apparition d’hémorroïdes. Et c’est encore pire si c’est pour essayer Fortnite, vu le potentiel addictif du jeu vidéo. D’ailleurs, un cabinet d’avocats québécois vient de porter plainte contre le studio Epic Games à qui il reproche d’avoir créé un jeu provoquant une énorme dépendance sans avoir prévenu du risque. Que les vainqueurs dominicaux Djokovic (Tokyo), Naomi Osaka (Pékin) et Dominic Thiem (Pékin aussi) ne tombent jamais dedans. Ce serait en effet dommage, tant ils ont encore de belles choses à montrer sur les courts.

 

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus