Michaël Llodra répond aux questions triviales d’un rapido comme il joue au tennis : sans chichi ni arrière-pensée. Interview service-volée.   Comment on fait pour bien embrasser ? Tu sais, ça fait 15 ans que...

Michaël Llodra répond aux questions triviales d’un rapido comme il joue au tennis : sans chichi ni arrière-pensée. Interview service-volée.

  Comment on fait pour bien embrasser ? Tu sais, ça fait 15 ans que je suis avec la même femme… Je dirais aujourd’hui que c’est la sensualité qui fait la différence. Tout dépend de l’âge mais quand t’es jeune, il y a plusieurs techniques alors que t’as tendance à rouler des grosses pelles. Ca tourne, ca tourne, ca tourne…   Tout le monde dit adorer Arte. Donc toi aussi tu ne la regardes pas ? Absolument pas. Rien à foutre.   Quel goût a la viande humaine ? Très fort, comme le cheval.   Fais tu partie des 8% des Français qui pètent devant leur chien pour s’amuser ? Je n’ai pas de chien mais si j’en avais un, ça me ferait sûrement marrer d’en lâcher une devant lui.   Si tu pouvais revenir en enfance, tu en profiterais pour faire quoi ? Pas pour faire plus de conneries, j’en faisais déjà pas mal ! Non, en fait, j’en profiterai pour revenir entre 14 et 16 ans, en sport études. On jouait au tennis le matin, on assistait aux cours l’après-midi. Cette période d’insouciance, c’était extraordinaire. Avec les potes, qu’est ce qu’on a pu se marrer !   Et si tu pouvais refaire une connerie que tu as faite quand tu étais gamin ? Me marrer ouvertement en plein cours avec mes potes.   Où est la place de la femme ? C’est horrible ce que je vais dire : pas très loin de l’homme.   Donne-moi un argument en faveur des chiottes à la turque ? Je ne les supporte pas, ça te revient toujours dessus.   Dans tes rêves les plus fous, tu fais quoi ? Je fais la tournée des domaines pour boire du bon vin. Toujours avec mes potes…   Qu’est ce qu’il y a de plus érotique chez toi ? Je vais dire mes fesses, sans grande conviction.   Liste les parties de ton corps où tu as déjà mis du parfum ? Je ne crois pas en avoir mis sur mon cul ni sur mon sexe… Dans le cou et sur le torse.   Quel est l’âge réel de Karl Lagarfeld ? 110 ans ! Je l’ai déjà vu en vrai pour une soirée Coca-Cola et il est quand même très marqué. On s’est parlé deux minutes, il est très sympa, mais c’est un autre monde.   Tu le mets dans que sens toi le suppositoire : côté pointe ou côté creux ? Côté pointe, ça fait moins mal.   Pourquoi il y a-t-il des papas qui nous donnent des fessées quand on n’est pas sage ? Parce qu’il faut être papa pour comprendre qu’un enfant peut te prendre la tête !   Quel est le contraire d’un paillasson ? Putain, elle est dure celle là. Un « llon-pa-sa » !   Propos recueillis par Victor le Grand