L'actu tennis (mais pas que) de la semaine : Indian Wells, biopic et sauce piquante

12 mars 2019 à 10:30:00

We Are Tennis by BNP Paribas vous propose le meilleur de la semaine écoulée, sur les courts comme en dehors, jour après jour. Une semaine faite du BNP Paribas Open à Indian Wells, d’un carnet rose, d’un mauvais sosie, d’un biopic et d’une sauce piquante salvatrice.

Lundi 4 mars 2019

La semaine commence tristement : Keith Flint, leader des mythiques Prodigy, est retrouvé mort chez lui. Ancienne prodige encore : Martina Navratilova, après avoir assimilé les athlètes transgenres à de la triche, s’excuse. Une belle histoire de sauvetage enfin : un Américain piégé par la neige survit cinq jours dans sa voiture en se nourrissant de sauce piquante, la seule « nourriture » qu’il avait à disposition dans l’habitacle. Une belle prouesse, comme ce BNP Paribas Open d’Indian Wells qui compte chez les garçons neuf membres du Top 10, avec le seul Del Potro comme absent.

Mardi 5 mars 2019

Richard Williams, le charismatique père de Venus et Serena, verra son histoire portée au cinéma dans un film intitulé « King Richard », avec Will Smith dans le rôle-titre. Judy Murray, maman d’Andy, assure de son côté que son fiston fait le maximum pour réussir ses adieux à Wimbledon, et là ce n’est pas du cinéma. Le classement Forbes des plus grosses fortunes du monde est lui aussi bien réel, avec ces chiffres en milliards de dollars: Jeff Bezos en tête avec 131, devant Bill Gates (96,5) et Warren Buffet (82,5). Sinon, il s’en passe de belles au Challenger de Zhuan en Chine où Blaz Rola et Baptiste Crépatte sont proches d’en venir aux mains sur le court.

Mercredi 6 mars 2019

C’est parti au BNP Paribas Open d’Indian Wells avec les premiers matchs du tableau féminin et les victoires des revenantes Victoria Azarenka et Stefanie Vögele. Milos Raonic officialise sa nouvelle collaboration avec Fabrice Santoro, en remplacement de Goran Ivanisevic. Andy Murray n’est pas en Californie mais confirme les propos maternels rassurant de la veille : « Je n’ai plus de douleurs à la hanche mais je dois attendre ». Volet médical suite et fin : le cas psychiatrique qu'est le PSG a été invraisemblablement éliminé de la Ligue des Champions par Manchester United.

Jeudi 7 mars

Noël 2019 est loin mais voici déjà une idée cadeau à mettre sous le sapin : une nouvelle Barbie à l’effigie de Naomi Osaka. Sans transition ou presque, Eugenie Bouchard s’incline au premier tour à au BNP Paribas Open d’Indian Wells, visiblement malade. Les choses sérieuses débutent aussi dans le tableau masculin, avec parmi les éliminés notables du premier tour Benoît Paire, Mischa Zverev, Damir Dzumhur et Federico Delbonis. Le public californien doit attendre encore un peu avant de voir à l’œuvre Roger Federer, une nouvelle fois interrogé sur son avenir et son après carrière. « Ma priorité, c’est la famille », assure le Suisse. La famille du défunt Luke Perry s’explique elle dans les médias américains sur sa décision de ne pas opter pour l’acharnement thérapeutique après le grave AVC subi par l’acteur mythique de Beverly Hills. Une dernière news tennis pour la journée : Chris Kermode, patron de l’ATP, est poussé vers la sortie et cèdera sa place à l’issue de l’actuelle saison.

Vendredi 8 mars

Journée internationale du droit des femmes, rendons hommage à deux d’entre elles : la nouvelle doyenne de l’humanité, une Japonaise de 116 ans, et Martina Hingis, maman d’une petite Lia. Puisqu’on est dans le thème de la maternité, un mot de Serena Williams, qualifiée face à Azarenka et qui dit avoir pleuré lorsqu’elle a cessé de donné le sein à sa fille. Stefanie Vögele s’offre Sloane Stephens dans l’autre match attendu de la journée au BNP Paribas Open d’Indian Wells. Dans le tableau masculin, forfait de Kevin Anderson. Stan Wawrinka rassure ses fans en revanche en disposant de Daniel Evans. C’est fini pour Kasatkina, Cornet ou encore Berdych.

Samedi 9 mars

Info très XXIème siècle : un hipster américain se plaint en croyant s’apercevoir sur une photo illustrant un article sur le conformisme des hipsters… Il s’était confondu avec un autre. Dans le même esprit, les réseaux sociaux s’enflamment sur une photo du couple Trump où Melania semble avoir été remplacée par un sosie à peine ressemblant. Dès lors, faut-il s’étonner qu’une ville du Vermont décide d’élire une chèvre à sa tête pour sensibiliser les jeunes à la citoyenneté… Heureusement la planète tennis tourne un peu plus rond : Djokovic débute tout en douceur au BNP Paribas Open d’Indian Wells (sous les yeux de Sampras), tout comme Kerber, Sabalenka et Venus Williams. Elimination prématurée en revanche des espoirs Tsitsipas et De Minaur par Auger-Aliassime et Giron.

Dimanche 10 mars

Le tourisme donne de la voix : le parc des Cinque Terre en Italie interdit l’accès aux promeneurs chaussés de tongs, les riverains de la rue Crémieux à Paris se plaignent d’être envahis d’instagrammeurs en quête d’une photo « typique », les autorités de Bali coupent volontairement Internet pour inciter à la méditation et 42 visiteurs du Mont Saint-Michel se retrouvent coincés sur le rocher, piégés par la marée. Rafael Nadal, lui, n’est pas en Californie pour le tourisme et expédie Jared Donaldson pour son entrée en lice. C’est déjà fini en revanche pour Serena Williams, diminuée physiquement et contrainte à l’abandon face à Garbine Muguruza. Heureusement il reste du beau linge à Indian Wells. Vivement la suite et fin du tournoi !

 

 

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus