Alors que 2018 s’achève, We Are Tennis by BNP Paribas vous propose un condensé, mois après mois, de l’actu tennis, mais pas que, du deuxième semestre 2018. Six derniers mois marqués par le spectaculaire retour de Djoko, l’agacement de Serena, une nouvelle génération et une mauvaise nouvelle apprise par Google Map.

Juillet

Djoko, ce héros : le Serbe remporte son quatrième Wimbledon et son premier Grand Chelem depuis 2016. Fini les blessures, éparpillés les doutes, le Serbe est. DE. RETOUR ! Chez les filles, Angelique Kerber met fin au rêve de Serena Williams de rejoindre Margaret Court et ses 24 tournois majeurs remportés en carrière. Le compteur tourne pour l’Américaine… Il n’a à peine commencé à tourner pour le nouveau jeune roi de France. Il ne s’appelle pas Emmanuel Macron mais Kylian Mbappé, impérial jusqu’à la finale de Coupe du monde remportée face à la Croatie. Les Bleus ont bien mérité leur deuxième étoile.

Août

Djoko, encore : en dominant Federer en finale à Cincinnati, il possède désormais à son palmarès tous les Masters 1000 du circuit. Rafa Nadal garde néanmoins la tête du classement provisoire en s’imposant dans le Canadian Open. A la fin du mois, l’US Open s’ouvre avec de très fortes chaleurs. La numéro 1 mondiale Simona Halep préfère se mettre vite au frais, battue dès son entrée en lice à Flushing Meadows. Nick Kyrgios se sort lui du piège Pierre-Hugues Herbert, bien aidé par les encouragements ostensibles de l’arbitre Mohamed Lahyani, descendu de sa chaise pour pousser l’Australien à sortir de sa torpeur. L’une des plus étonnantes images de cette saison 2018 de tennis, pas la moins polémique… Autre scène insolite de cette quinzaine américaine : Alizée Cornet sanctionné pour comportement antisportif, après avoir remis discrètement sa brassière à l’endroit en fond de cours entre deux échanges.

Septembre

Djoko, toujours : ce diable enchaîne et remporte en début de mois son troisième US Open face à Del Potro. Federer avait rendu les armes face à John Millman et Rafa Nadal avait dû abandonner en demi-finales. Chez les filles, la très belle victoire surprise de Naomi Osaka est occultée par le comportement de Serena Williams, ulcérée d’avoir reçu un avertissement pour un échange supposé avec son entraîneur en pleine finale, ce qui est formellement interdit. Ailleurs dans le monde, l’Inde dépénalise enfin l’homosexualité, l’Australie est en plein « aiguilles-dans-les-fraises-gate », et la France gagne un nouveau titre mondial : la baguette est désormais inscrite au patrimoine mondial immatériel de l’humanité.

Octobre

Cette fin de saison est marquée par un combat générationnel chez les hommes : les trentenaires Djokovic, Anderson et Federer l’emportent à Shanghai, Vienne et Bâle mais les jeunes pousses Basilashvili, Medvedev, Khachanov, Tsitsipas et Edmund y vont eux aussi de leurs belles victoires en tournoi. Du côté de la WTA, le Masters sacre Svitolina, joueuse la plus en forme de cette fin d’année. Halep finit blessée mais en tête du classement, pour une deuxième saison de suite. Blessé, ce Péruvien l’est aussi, quand il découvre l’adultère de sa femme en la repérant sur un banc, avec son amant, grâce à Google Map. Google toujours : le moteur de recherche voit les mots Charles+Aznavour en tête de ses recherches, puisque l’artiste français a fait ses adieux définitifs au music-hall. RIP.

Novembre

La nouvelle génération de tennismen s’est trouvé une tête de gondole : Alexander Zverev. Il remporte son premier Masters en dominant Federer en demi puis Djoko en finale. Du très beau travail ! Les filles clôturent l’année 2018 avec la victoire des Tchèques en Fed Cup tandis que les garçons de Croatie, impériaux, s’imposent en Coupe Davis par BNP Paribas, contre la France, impuissante et amère de voir l’actuelle formule de sa compétition fétiche disparaître. Melania Trump s’en fout pas mal et achève sa visite en Afrique avec une note d’hôtel de 95 000 dollars au Caire et un chapeau de colon en guise de couvre-chef. Les experts climatiques finissent quant à eux par nous prendre par les sentiments : le réchauffement actuel pourrait avoir des conséquences assez rapides sur le prix de la bière. Le gouvernement a peut-être trouvé la parade et vient de légaliser le cannabis.

Décembre

Alors que le mouvement des gilets jaunes symbolise la révolte populaire dans les rues françaises, le monde de la balle jaune fait relâche, comme de coutume à cette période de l’année. Pendant que certains prolongent un peu trop longtemps les vacances (coucou Eugenie Bouchard !), d’autres sont déjà au travail, à l’instar d’Andy Murray qui va tenter de faire son retour en 2019. Djoko, Federer, Nadal et peut-être Murray contre la bande à Zverev et Tsitsipas, Halep à la défense de sa place de leader et Serena encore à la chasse au record : on a déjà hâte.

 

--> A lire ou relire : le Mois après Mois du premier semestre de l'année 2018