L'actu tennis (mais pas que) de la semaine : Murray Murray et money money

30 juil. 2019 à 03:03:00

We Are Tennis by BNP Paribas vous propose un condensé de la semaine écoulée, sur les courts comme en dehors. Une semaine marquée par Andy Murray et son frère, une pépite d’or, un mouton soulevé et un pigeon égaré.

Lundi 22 juillet

Un lundi en chiffres. D’abord, le Suisse Gino Caspari devient champion du soulevé de mouton après s’être accroupi et relevé pas moins de 104 fois avec un ovin de cinquante kilogrammes sur les épaules lors du Naadym (festival comportant plusieurs épreuves, et se déroulant à Touva en Russie). Ensuite, Elena Rybakina gagne la bagatelle de 41 places au classement WTA pour atteindre la 65e position. Enfin, Dušan Lajovi? grimpe de dix rangs à l’ATP et s’assied sur la 26e chaise.

Mardi 23 juillet

Passer par les airs est sans doute le moyen le plus rapide pour se déplacer, mais certainement pas le plus sûr pour arriver à destination. Suffit de demander à Barnabé, le pigeon voyageur parti de Barcelone pour rejoindre la Hollande qui s’est finalement égaré et s’est retrouvé à Dinard (France) dans le jardin de Ghislaine et Jean. Ou à Alizé Cornet, qui a failli ne pas pouvoir disputer son match contre Martina Trevisan à Palerme en raison de la perte de son sac de raquettes, finalement retrouvé par la compagnie aérienne empruntée. Pensez au train, plus simple et plus écologique.

Mercredi 24 juillet

437 500 dollars. C’est l’incroyable somme que l’entrepreneur canadien de 61 ans Miles Nada a déboursé pour s’offrir l’une des premières paires de chaussures conçue par Nike, lors d’une vente aux enchères. Tout simplement un record, pour des sneakers. Question : ces baskets sont-elles aussi esthétiques que le jeu de Fabio Fognini, qui bat Julian Lenz à Hambourg en proposant une défense complètement folle doublée d’un passing de toute beauté ? Andy Murray préfère se concentrer sur lui plutôt que de répondre à cette interrogation, et annonce qu’il disputera le tournoi de Washington en double avec son frère Jamie. On signe évidemment pour une finale Murray-Murray/Bryan-Bryan.

Jeudi 25 juillet

Qu’on se le dise, les événements de la semaine frôlent le surnaturel. À Devon (Sud-Ouest de l’Angleterre), un goéland enlève un chihuahua qui était en train de jouer dans un jardin en l’attrapant par la peau du cou à l’aide de son bec. Pendant ce temps-là, Svetlana Kuznetsova doit officialiser son forfait au tournoi de Washington qu’elle avait remporté l’année dernière en raison… d’un problème de visa. « Je n'avais jamais eu de problème de ce genre, dans ma vie », hallucine la Russe, avant que l'ambassade américaine en Russie n'essaie de régler le problème. Novak Djokovic, lui, n’a pas de souci pour visiter la planète entière mais préfère tout de même zapper l’Open du Canada pour s’accorder un peu de repos. Un échange de passeport avec sa collègue, ce n’est pas possible ?

Vendredi 26 juillet

« Je crois en Sacha, qui est encore très jeune. Je pense qu'il deviendra un joueur formidable. Mais les problèmes extra-sportifs qu'il a en ce moment m'empêchent de travailler de la façon dont j'aimerais. Je lui souhaite le meilleur pour la suite. En ce qui concerne mon éthique de travail, je suis assez serein sur le fait que mon palmarès parle pour moi. » Si Alexander Zverev avait critiqué l’investissement de son entraîneur Ivan Lendl la semaine dernière, ce dernier vient de rétorquer. Avec une décision finalement logique : désormais, il ne coachera plus l’Allemand. Sinon, un concessionnaire fait le buzz aux Pays-Bas en faisant rouler son tracteur dans un canal. Pas banal, encore une fois. 

Samedi 27 juillet

Andrey Rublev, présenté comme l’un des plus grands espoirs du tennis mondial, a vécu une année 2018 particulièrement éprouvante. « L’an dernier, j'ai eu une fracture de stress au dos et cela m'a gardé hors compétition pendant trois mois. Cette période très difficile m'a conduit à une dépression, l'un des moments les plus difficiles de ma carrière, raconte-t-il, alors qu’il semble aujourd’hui sorti de sa mauvaise passe. J'ai essayé d’ignorer les résultats des tournois car, sinon, cela me dérangeait beaucoup de voir d'autres joueurs réaliser quelque chose que je ne pouvais pas produire à ce moment-là. » Pas de dépression en revanche pour ce retraité australien : il vient de découvrir une pépite d’or de deux kilogrammes dans la banlieue de Ballarat. De son côté, Rublev pourrait véritablement retrouver le sourire s’il gagne en finale du tournoi d’Hambourg dimanche…

Dimanche 28 juillet

… Mais Rublev perd en finale du tournoi de Washington contre Nikoloz Basilashvili, tenant du titre. Pour le reste, Albert Ramos-Viñolas décroche celui de Gstaad, Anastasija Sevastova va au bout à Jurmala, Jil Teichmann soulève la coupe de Palerme et Alex De Minaur s’impose à Atlanta. Devant tant d’informations, des diplomates américains sont victimes d’un étrange « brouillard cognitif » à Cuba : on relève des troubles inexpliqués dans le cerveau de quarante d’entre eux. À moins qu’ils n’aient trop forcé sur le cigare.

 

Avantages

Découvrez les avantages WE ARE TENNIS

En savoir plus