We are Tennis
Louna Zoppas
France

Louna Zoppas

Louna Zoppas's informations

Louna Zoppas a un point commun avec Novak Djokovic, Jannik Sinner et Dominik Koepfer : le ski. Grandissant en Isère et en Savoie, elle est aussi passée par la natation. Pas de quoi, cependant, être totalement satisfaite de ses capacités physiques, qu’elle juge notamment en retrait par rapport à une technique construite depuis ses 6 ans. L’âge de ses premières frappes de balle avec, entre autres, sa grande sœur Tara, elle aussi douée pour manier la raquette. Attaquante - “Qui ne tente rien, n’a rien”, sa citation favorite - elle préfère axer le jeu sur son coup droit. Tout l’inverse d’un Richard Gasquet, qu’elle a pu voir, au stade, lors d’une rencontre de Coupe Davis entre la France et les Pays-Bas à Albertville en 2018. Son “plus beau souvenir de spectatrice."

Très sociable”, celle qui fait toujours rebondir la balle le même nombre de fois avant de servir place sa première sélection en équipe de France jeune au sommet de sa pile de souvenirs. Un autre, en revanche, tord un peu plus boyaux à son évocation : la fameuse défaite défaite de Roger Federer, son idole, en finale de Wimbledon 2019. Grande passionnée d’équitation, Louna noue facilement des liens avec les animaux, son talent caché. Sensible, il lui arrive de verser une petite larmichette pendant les cérémonies de remise des trophées en Grand Chelem. En attendant, peut-être, de laisser un jour couler quelques larmes après sa propre victoire en Majeur. Son rêve. A Roland-Garros, là où le sens de l'équilibre en glissade développé par le ski - dont Djokovic parle régulièrement - pourrait lui rendre une fière chandelle.