Accueil Mag Article

L'actu tennis (mais pas que) de la semaine : Tsitsipás et les Tchèques en patrons

Tous les mardis, WeAreTennis by BNP Paribas vous propose un condensé de l’actualité du tennis de la semaine écoulée, jour après jour, mêlée à celle du vrai monde. Une semaine de Next Generation dominé par Tsitsipás et de Fed Cup par BNP Paribas remportée par la République Tchèque, mais aussi de vin de souris ou de liqueurs vieilles de 2000 ans.

Lundi 5 novembre

Officiel, bluffant et impressionnant : deux ans après avoir lâché le trône, Novak Djokovic redevient numéro un au classement ATP à la place d’un Rafael Nadal qui doit déclarer forfait pour le Masters de Londres. Tout bénéf’ pour le Djoker, assuré de terminer l’année à la meilleure position possible. De quoi fêter ça en bonne et due forme. Attention quand même aux excès : à Kansas City, un bagagiste ayant fait la bringue la veille a passé le vol jusqu’à Chicago endormi dans la soute de l’avion. Pour rappel, une sieste ne doit pas dépasser la demi-heure afin d’être efficace.

Mardi 6 novembre

Place aux jeunes, avec le Next Generation ATP Finals organisé à Milan et ses nouvelles règles testées. En ouverture de la compétition, Stéfanos Tsitsipás domine Jaume Munar (4-3, 4-3, 3-4, 4-2) tandis qu’Alex De Minaur bat Liam Caruana (4-1, 4-1, 4-2). De quoi se permettre une petite folie peut-être, en s’accordant un verre de vin datant de 2000 ans retrouvé par des archéologues chinois dans une tombe à Henan. Grimace interdite.

Mercredi 7 novembre

« J'ai commencé à consulter des psychologues. Ça y est, je m'y suis mis, je me sens plus libéré d'en parler, j'ai le sentiment que je n'ai plus à le cacher. » Nick Kyrgiosserait-il à la veille de lendemains enchanteurs ? Dennis Hof, lui, ne peut profiter de sa victoire : ce célèbre propriétaire de maisons closes américain vient d’être élu à l’assemblée du Nevada, mais est décédé le mois dernier... Pas de quoi émouvoir Tsitsipás, De Minaur, Hubert Hurkacz ou Taylor Fritz, tous vainqueurs respectifs de Frances Tiafoe (4-3, 4-3, 4-2), Andrey Rublev (4-1, 3-4, 4-1, 4-2), Munar (4-2, 4-2, 2-4, 3-4, 4-1) et Caruana (1-4, 4-1, 4-3, 4-2). Pas de pitié de la part des jeunes pousses.

Jeudi 8 novembre

Vin de souris, fromage de larves, pénis de taureau… Pour les estomacs les plus accrochés, le musée des aliments dégoûtants vient d’ouvrir ses portes en Suède. Dommage – ou tant mieux – pour les membres du Next Gen, qui n’ont pas le temps de s’y intéresser en raison de combats s’enchaînant à vitesse grand V. La preuve : avec leur victoire du jour, Tsitsipás, Munar, Rublev et De Minaur se qualifient pour le dernier carré, où le plus dur commence. Une petite tartine d’asticots pour se donner de la force ?

Vendredi 9 novembre

Un débat avant le week-end : le Masters doit-il rester à Londres ? « J'adore jouer dans cette ville qui apprécie le tennis et qui attire une grande couverture médiatique, répond Roger Federer. C'est une bonne vitrine pour nous pour montrer notre talent. » « J'ai envie que cet événement voyage parce que c'est la plus grande compétition de l'ATP qui engage les huit meilleurs mondiaux dans un format unique, rétorque Djokovic. C'est une grande opportunité de promouvoir le tennis autour du monde. Dix ans au même endroit, c'est un peu trop. » Les policiers de Seine-Maritime ne se posent pas la question, eux qui reçoivent des chocolats de la part d’un mis en cause dont l’interpellation a permis le déblocage d’une de ses vertèbres cervicales. Au fait, De Minaur aura le droit à sa revanche : il rallie la finale en compagnie de Tsitsipás. Pour le même résultat ?

Samedi 10 novembre

La réponse est oui. Sur la dernière marche milanaise, Tsitsipás ne laisse aucune chance à De Minaur (2-4, 4-1, 4-3, 4-3) et remporte le titre au bout d’une semaine parfaite. De son côté, Lucie Šafá?ová annonce qu’elle prendra sa retraite après le prochain Open d’Australie. À moins qu’elle ne rajeunisse subitement de deux décennies, comme le demande très sérieusement Emile Ratelband, Néerlandais de 69 ans et « jeune Dieu » à la retraite « victime de discriminations » à cause de son âge, à un tribunal des Pays-Bas. « Jeune Dieu », oui.

Dimanche 11 novembre

Qu’importe que Silindile Mangena, Sud-Africaine de 29 ans, attaque son ex-amant en justice parce que son pénis trop imposant aurait déformé son vagin. Qu’importe que Dominic Thiem et Federer, battus par Kevin Anderson (3-6, 6-7) et Kei Nishikori (6-7, 3-6), aient raté leur début lors du Masters londonien. L’information de la journée, c’est que la République Tchèque a encore remporté la Fed Cup par BNP Paribas (sa sixième sur les huit dernières éditions) en ne laissant aucun point aux États-Unis. Costaud.

 

 

Article rédigé par

Florian Cadu

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?