Accueil Mag Article

Stefanos Tsitsipas surfe sur le Masters Junior

Il est venu, il a vu, il a vaincu. Grand favori du tournoi, le Grec Stefanos Tsitsipas est reparti avec la couronne des Next Gen ATP Finals de Milan après sa victoire sur Alex De Minaur en finale.

En l'absence d'Alexander Zverev, meilleur espoir du moment et déjà bien occupé avec le Masters des "grands" à Londres qui commence aujourd'hui, le Grec Stefanos Tsitsipas s'avançait comme grand favori de la 2ème édition du Masters Junior, autrement appellé Next Gen ATP Finals. 

Un tournoi laboratoire

Joué à Milan, ce tournoi nouvelle génération qui ne rapporte aucun point ATP sert de laboratoire pour imaginer le tennis de demain, avec des règles qui lui sont propres. Au niveau du comptage des points déjà : les matchs se jouent en 5 sets, sets au meilleur des 4 jeux avec un tie-break à 3 jeux partout. Les joueurs ont 25 secondes maximum pour servir sous peine de pénalité, le let n'existe plus et les juges de lignes sont remplacés par la technologie hawk eye. Autres nouveautés plus anecdotiques : des porte-serviettes ont été installés pour éviter aux ramasseurs d'avoir à les apporter aux joueurs, et le public peut aller et venir librement entre les points. 

Pour sa toute 1ère participation (il n'était que remplaçant l'an dernier), Stefanos Tsitsipas, qui a tout fraîchemenent été élu révélation de l'année aux ATP Awards, s'est senti particulièrement à l'aise dans ce tournoi nouvelle génération. Le 15ème mondial a remporté tous ses matchs : face à Munar, Tiafoe et Hurkacz lors de la phase de groupes, puis une demi-finale face au finaliste de l'an dernier Andrey Rublev, gagnée 4-3 3-4 4-0 2-4 4-3. 

Au moment de jouer l'une des plus importantes finales de sa carrière, le jeune Tsitsipas n'a pas tremblé. Trois fois finaliste cette saison, dont une face à Rafael Nadal au Masters 1000 de Toronto, l'espoir grec est récemment parvenu à décrocher son 1er titre ATP mi-octobre, à Stockholm (6-4 6-4 face à Ernests Gulbis). C'est donc armé de la confiance que procure un 1er trophée gagné il y'a peu que le vingtenaire affrontait l'espoir australien Alex De Minaur

Espoir de l'année

Si l'homme venu des antipodes remportait le 1er set 4-2, le 15ème mondial mettait rapidement sa main sur la rencontre, pour s'imposer au final 2-4, 4-1, 4-3 [3], 4-3. Sacré espoir de l'année dans les urnes et donc sur le court, Stefanos Tsitsipas peut maintenant clairement rêver très grand : pourquoi pas une participation au vrai Masters, les ATP Finals de Londres, dès l'an prochain ?

Article rédigé par

Sylvain Langlois

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?