Accueil Mag Article

Rebondissements en coulisse à Bercy

Il s'en est passé des choses dans les coulisses à Bercy ce mercredi. Entre les forfaits des uns et l'ascension de l'autre vers le sommet de la planète tennis, on a pas eu le temps de s'ennuyer à Paris pour le dernier Masters 1000 de l'année.

Oh la la la la  ! Il s'en est passé des choses, aujourd'hui, à Bercy. Je vais essayer de vous faire un condensé rapide pour que vous soyez au parfum.

Je commence par ordre d'importance. Honneur au futur ex-numéro 1 mondial, Rafael Nadal. L'Espagnol a ressenti une gêne au niveau des abdos lorsqu'il sert. Il a consulté et le médecin lui a dit qu'il pouvait jouer, mais qu'il ne serait sûrement pas capable d'aller au bout du tournoi. Un champion de sa trempe n'a pas besoin d'en entendre plus. Jouer pour ne pas gagner  ? Aucun intérêt lorsqu'on est un winner né. Du coup Adios Rafa  !

La deuxième nouvelle de la journée, qui est aussi forte, est intimement liée à la première. Souvenez-vous, la place de numéro un mondial se jouait entre Rafael Nadal et Novak Djokovic. Celui qui allait le plus loin dans ce tournoi terminerait l'année tout en haut. Djoko s'est qualifié hier soir pour les huitièmes de finale en disposant de Joao Sousa. Rafa, lui, n'a pas pu jouer. Il n'atteindra donc pas les huitièmes et se voit contraint de céder (sur blessure) sa place de numéro 1 à son plus grand rival. Novak Djokovic revient donc sur le toit de la planète tennis. On repense à sa conférence de presse en salle 2 à Roland-Garros, après sa défaite sur Marco Cecchinato. Furieux, il n'était même pas sûr de jouer la saison sur gazon. On connaît la suite …

La troisième nouvelle est la moins grave, mais c'est celle qui m'agace le plus  : le forfait de Milos Raonic. «  Opeula !  », je vous rassure tout de suite : ça ne m'agace pas du tout que Raonic quitte le tournoi. Plus c'est tôt et mieux c'est. Par contre, ce qui a le don de me gonfler costaud est qu'il sort Tsonga pour ensuite ne pas jouer. Du coup, il prive Tsonga d'un 2e tour à Bercy ce qui, en terme de points, aurait été tout bénef pour Jo, qui, je vous le rappelle, va en avoir un paquet à défendre en début d'année. Et s'il n'y parvient pas, il pourrait se retrouver aux alentours de la 500e place.

Mais il n'y a pas que ça. En déclarant forfait, Milos empêche donc les spectateurs et téléspectateurs de voir jouer Roger Federer (déjà qu'ils ont été privé de Nadal… Bon ça, il ne pouvait pas le savoir). Pire, en s'abstenant d'abandonner hier pendant le match face à Tsonga, il prive le public et tous les fans du tennis français d'un Tsonga-Federer à Paris  ! C'est lui même qui le dit  : «  Au milieu du 2e set, je me suis fait mal au coude. J'ai ensuite passé une IRM qui a décelé une lésion au triceps. »
Ah Milos  ! C'coup-ci, t'as vraiment fait fort. Et moi qui commençais à avoir un peu de sympathie pour toi...

Petite piqûre de rappel : il y a deux ans, Raonic battait Tsonga pour ensuite déclarer forfait en demie face à Murray, qui était alors devenu de fait numéro 1 mondial. Le mec est coutumier du fait...

Drôle de journée à Paris.

Article rédigé par

Eli Weinstein

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?