Accueil Mag Article

L'actu tennis (mais pas que) de la semaine : des pleurs et le triomphe de Svitolina

Comme tous les mardis, We Are Tennis by BNP Paribas vous livre un condensé de l’actualité du monde de la petite balle jaune de la semaine écoulée, jour après jour, mêlée à celle du vrai monde. Une semaine de BNP Paribas WTA Finals et d’ATP 500 donc, mais aussi de nouvelles à pleurer et de problèmes de santé.

Lundi 22 octobre

Une info santé pour bien commencer : en Éthiopie, des chirurgiens ont découvert 122 clous de dix centimètres de long dans l’estomac d’un patient. De quoi ressentir quelques bobos abdominaux. Roger Federer, lui, a mal à la main. C’est même ce qui expliquerait en partie ses défaites cette saison. « J'ai traîné cette douleur pendant environ trois mois. Cela ne doit pas constituer une excuse, mais cela a eu une influence négative sur mon coup droit. Surtout lors de la finale de Halle, et plus tard à Wimbledon aussi », se plaint le Suisse. Qui est cependant présent à son tournoi de Bâle, où Marco Cecchinato tombe devant Henri Laaksonen (4-6, 2-6). Comme Milos Raonic à Vienne (6-7, 5-7 contre Jürgen Melzer. C’est parti les copains !

Mardi 23 octobre

Premières larmes de la semaine : Daniel Contet, ancien numéro trois français et plus jeune joueur de l'histoire à avoir représenté la France en Coupe Davis par BNP Paribas, décède à l’âge de 74 ans. « Gardons en tête qu’il est important de profiter de la vie, même dangereusement », réagirait certainement ce couple poursuivi par la Garde Civile espagnole pour avoir eu un rapport sexuel dans leur voiture en plein trajet sur l’autoroute. De son côté, Jo-Wilfried Tsonga continue de broyer du noir et s’incline face à Sam Querrey à Vienne (3-6, 6-3, 3-6). Chez les femmes, le BNP Paribas WTA Finals a débuté et Caroline Wozniacki s’offre Petra Kvitová (7-5, 3-6, 6-2). C’est parti les copines !

Mercredi 24 octobre

Interdire à la population locale de tomber malade. Voilà la solution humoristique imaginée par le maire d’Ychoux (commune des Landes) pour alerter les autorités sur les déserts médicaux. Une ville où ne devront pas se rendre Fabio Fognini, Grigor Dimitrov ou Jack Sock, tous victimes de maux de tête à cause de leur défaite respective contre Marton Fucsovics (6-4, 3-6, 2-6), Mikhail Kukushkin (4-6, 6-4, 4-6) et Ernests Gulbis (5-7, 4-6). Tout va bien en revanche pour Angelique Kerber, vainqueure de Naomi Osaka (6-4, 5-7, 6-4). Allez, on passe à la suite.

Jeudi 25 octobre

Décidément, les soucis de santé s’enchaînent. Ce jeudi, c’est Wozniacki (éliminée 7-5, 5-7, 3-6 par Elina Svitolina) qui annonce souffrir d’une maladie auto-immune appelée polyarthrite rhumatoïde et provoquant fatigue ou gonflement des articulations : « Au début, ça a été un choc. On a juste l'impression d'être l'athlète le plus en forme au monde (...) et, tout à coup, vous devez vivre avec ça (...) Certains jours, vous vous réveillez et vous ne pouvez pas vous lever du lit. » Pour Karolina Pliskova, c’est tout le contraire : la Tchèque est en pleine forme, domine Kvitová (6-3, 6-4) et se qualifie pour les demi-finales. Pour le reste, notons qu’un jeune Marseillais de 18 ans qui devait passer son permis de conduire n’a même pas pu tenter sa chance, puisqu’il s’est rendu sur les lieux... en voiture. Ce qui n’a pas plus aux examinateurs. Champion.

Vendredi 26 octobre

Les joues continuent de se mouiller dans l’univers de la petite balle jaune : Todd Reid, champion junior de Wimbledon en 2002 et présent en seizièmes de finale de l’Open d’Australie 2004, disparaît à seulement 34 bougies. Tristesse infinie pour cet ancien espoir australien. Pour essayer d’oublier, les fans de tennis peuvent observer Kiki Bertens passer en demi-finales à la suite de l’abandon d’Osaka ou regarder Sloane Stephens écraser Kerber (6-3, 6-3). Pour les plus fortunés d’entre eux, ils peuvent également se laisser aller avec la nouvelle paire de skis Elan ornés de cristaux Swarovski. Coût de l’objet : 799 euros.

 

Samedi 27 octobre

Svitolina atteint la finale du BNP Paribas WTA Finals en dégageant Bertens (7-5, 6-7, 6-4) ? Kei Nishikori fait de même à Vienne en croquant Kukushkin (6-4, 6-3) ? Kevin Anderson aussi au détriment de Fernando Verdasco (6-3, 3-6, 6-4) ? Marius Copil les imite à Bâle en étouffant Alexander Zverev (6-3, 6-7, 6-4) ? Federer le rejoint en désossant Daniil Medvedev (6-1, 6-4) ? Tout ceci devient soudainement bien anecdotique avec la triste actualité venue de Pennsylvanie : onze morts et six blessés sont à déplorer après qu’un homme ait ouvert le feu dans une synagogue de Pittsburgh. Pour ne rien arranger, un hélicoptère transportant cinq personnes (dont Vichai Srivaddhanaprabha, le président du club de football de Leicester) s’écrase aux abords du stade de la ville. Aucun survivant. Silence.

  

Dimanche 28 octobre

Jour de (petites) fêtes. La vingtième édition de Potirons de Bazinghen (Pas-de-Calais) se termine avec un potiron de 132 kilogrammes comme guest-star, et trois joueurs se distinguent un peu plus loin. Anderson vient à bout de Nishikori (6-3, 7-6) et se qualifie pour le Masters de Londres, Federer déroule face à Copil (7-6, 6-4) pour glaner son 99e titre (le neuvième à Bâle), et Svitolina accroche un superbe BNP Paribas WTA Finals malgré Sloane Stephens (3-6, 6-2, 6-2). Des images qui redonnent (un peu) le sourire.

Article rédigé par

Florian Cadu

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?