Accueil Mag Article

Normal rime avec Nadal

L'île de Majorque a connu des inondations meurtrières. Rafael Nadal, absent de la tournée asiatique, a de suite enfilé ses bottes en caoutchouc, attrapé sa raclette pour aider à remettre son île en état.

Pendant que les champions se disputent les points à distribuer à Shanghai, Rafael Nadal est chez lui, à Majorque, en train de racler de la boue. Majorque est en deuil. L'île a subi de terribles inondations qui ont causé jusque-là la mort de 12 personnes. Et comme tout un chacun, une fois que la tempête s'est calmée, Rafael Nadal est sorti, bottes aux pieds, pour aider à remettre en état cette île qui lui est si chère et à laquelle il est si fortement attaché. Normal.

Sauf que non. Nous vivons dans une période de communication de masse et lorsqu'une star enfile des bottes en caoutchouc et va aider des bénévoles, ça fait beaucoup de bruit. Je trouve cela à la fois totalement hallucinant et en même temps très bien.

Je suis tout d'abord naïvement abasourdi de la vitesse à laquelle l'image a fait le tour de la planète. Et je suis d'ailleurs persuadé que Rafa est dégoûté de se retrouver en une du Times et de Marca  :

J'ai la preuve de ce que je dis. Car Rafael Nadal n'a pas fait que racler de la boue. Il a aussi ouvert les portes de son Académie pour loger ceux qui en avaient besoin.

Et la preuve est donc cette interview que Toni a donnée à la presse espagnole :  «  «  L'acte est remarquable parce que c'est Rafael Nadal. Mais si quelqu'un d'autre l'avait fait, ça aurait été tout aussi notable. Quand il a mis à disposition l'Académie, il a demandé de ne rien dire aux médias pour ne pas faire de publicité. Le but de Rafael était d'aider, pas que ça sorte dans la presse.  »

On est d'accord, Toni.

Et en même temps, je pense que d'en parler est important car comme l'a dit Roger Federer  :

Si Rafael Nadal descend avec une raclette et des bottes en caoutchouc, il sait qu'il va attirer l'attention. Tout comme s'il va boire un café sur une terrasse du port de Minorque. Mais à un moment donné, il faut faire «  the right thing  ». S'il a envie d'aider, il ne va quand même pas ne pas y aller, simplement pour éviter qu'on parle de lui. Je vous rappelle qu'on parle de Rafael Nadal. Et si, au passage, il peut rappeler à  certains,  star ou non, qu'il faut aider quand on en a l'occasion, alors tant mieux.

D'autres stars du sport ont été reconnues en train d'apporter leur aide ou leur secours par le passé. Récemment, il y a eu Lucas Digne à Barcelone, venu en aide aux victimes de l'attentat sur les Ramblas. Andy Roddick, du temps où il jouait encore, avait aidé à évacuer les habitants d'un hôtel lors d'un incendie mortel. Mohamed Ali avait convaincu un homme, qui était sur le point de se défenestrer, de changer d'avis. Il y a beaucoup d'autres exemples et   c'est tant mieux.

Tout ça pour dire qu'aider des gens dans l'urgence si vous le pouvez, c'est tout simplement normal. Et vous savez ce qui rime avec normal  ?

Article rédigé par

Eli Weinstein

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?