Accueil Mag Article

L'actu tennis (mais pas que) de la semaine : direction la Lune

Le meilleur de la semaine écoulée, sur les courts comme en dehors, jour après jour, rien que pour les lecteurs de We Are Tennis by BNP Paribas. Avec la polémique sur l’attitude de Serena Williams, Naomi Osaka nouvelle star du tennis féminin, un voyage dans l’espace à prix d’or, un Djokovic qui fait causer et bien sûr les demi-finales de Coupe Davis par BNP Paribas.

Lundi 10 septembre

Le monde du tennis se divise en deux catégories depuis la finale féminine de l’US Open, le 8 septembre. D’un côté, les soutiens à Serena Williams appuient ses accusations de sexisme à l’encontre du juge arbitre Carlos Ramos. De l’autre, il y a le camp de ceux qui estiment que la championne s’est énervée un peu bêtement face à l’application certes stricte mais correcte du règlement, interdisant aux joueurs de communiquer avec leurs entraîneurs pendant les rencontres. Et puis Naomi Osaka n’avait-elle pas déjà pris un large ascendant sur son adversaire ? Cette affaire ferait en tout cas presque oublier l’issue de la finale masculine, avec la victoire d’un Novak Djokovic renaissant, de retour sur le podium du classement ATP, quinze mois après en être tombé. Rafael Nadal reste le numéro 1 et « ferait un excellent candidat pour le poste de président du Real Madrid », selon l’actuel boss des champions d’Europe. Un sujet qui fait causer en Espagne, mais certainement pas autant que cette restauration complètement ratée d’une statue de la vierge située dans une chapelle des Asturies, repeinte façon Andy Warhol. Eloignez les pinceaux de vos mamies, les Espagnols, s’il vous plaît…

Mardi 11 septembre

« Bien sûr que Djokovic peut rattraper Nadal et Federer. » La prédiction est signée Juan Martin Del Potro, admiratif du spectaculaire come-back de « Nole » cette saison. Pour la prochaine bagarre entre les trois larrons, il va falloir attendre un peu. Cette semaine, c’est la Coupe Davis par BNP Paribas au programme et aucun des trois n’y participe, le numéro 1 mondial étant forfait pour disputer la demi-finale France-Espagne. « J’aurais aimé que Nadal soit là », essaie Yannick Noah, capitaine des Bleus. Chez les filles, petite semaine aussi, avec deux tournoi WTA mineurs au programme, Québec et Hiroshima sans aucune tête d’affiche. C’est une période propice pour lâcher sa télécommande et aller prendre l’air. Attention quand même aux Américains vivant dans l’est du pays, avec l’ouragan Florence en approche et il s’annonce maousse…

Mercredi 12 septembre

A Québec, la tête de série numéro 1 est éliminée dès son premier match. Son nom : Aryna Sabalenka, 20ejoueuse mondiale. C’est vraiment la dèche cette semaine. Sinon, Tsonga sort de son silence et estime qu’il y a eu « des choses positives dans le fait d’arrêter ». Pas pour son classement en tout cas puisque le voici désormais 73ejoueur mondial. C’est tout de même 131 places de mieux que Dustin Brown. Le fantasque Allemand a la carrière un peu déclinante (33 ans) mais il régale encore épisodiquement les fans de tennis, comme au Challenger de Szczecin avec ce merveilleux lob réalisé d’un coup dans le dos. Pendant ce temps, Jack Sock est contraint au forfait en Coupe Davis par BNP Paribas et est remplacé par Ryan Harrison pour affronter la Croatie de Marin Cilic et Borna Coric chez elle.

Jeudi 13 septembre

Tandis que Naomi Osaka est de retour au Japon avec un accueil digne des plus grandes stars, non loin la Corée du Nord et la Corée du Sud franchissent une nouvelle étape dans le réchauffement climatique entre les deux pays : ouverture d’une ambassade commune à la frontière, la fameuse, DMZ. Autre surprise, dans un registre plus futile tout de même : le capitaine de l’équipe de France Yannick Noah préfère Benoît Paire à Richard Gasquet en simple face à l’Espagne. L’autre sélectionné est Lucas Pouille, tandis que Julien Benneteau et Nicolas Mahut devraient fort logiquement former la paire de double. A domicile, Français et Croates semblent légèrement favoris de ces deux demi-finales.

Vendredi 14 septembre

L’été se termine mais il est encore question de tourisme en ce 14 septembre. De tourisme spatial exactement. SpaceX annonce son premier client pour un voyage autour de la Lune. Coût du trajet : 250 000 dollars. Autres touristes, les équipes d’Espagne et des Etats-Unis : elles sont respectivement déjà menées 0-2 par la France et la Croatie en demi-finales de la Coupe Davis par BNP Paribas. Elle s’annonce vite réglée, cette histoire… Pendant ce temps, Naomi Osaka continue de profiter de son nouveau statut. Invitée d’Ellen DeGeneres, la Japonaise revient sur le drôle de climat qui a régné à l’issue de cette finale controversée. « Serena m’a dit qu’elle était fière de moi et que le public n’avait rien contre moi. » C’est l’essentiel.

Samedi 15 septembre

Il venait d’annoncer sa retraite mais Yannick Noah l’a appelé pour qu’il file encore un coup de main. Julien Benneteau a ressorti ses raquettes du placard pour encore gagner un double avec son grand pote Nicolas Mahut contre la paire Lopez/Granollers. La France va bien défendre son titre et se pose plus que jamais en chef de fil de la résistance contre la nouvelle formule de la Coupe Davis par BNP Paribas. Pour connaître son adversaire, il va falloir attendre en revanche : un autre vétéran, l’Américain Mike Bryan, joue lui aussi les prolongations de carrière et gagne le double de l’autre demi-finale avec Ryan Harrison. La Croatie ne mène plus que 2-1. Chez les filles, on connaît les deux finales du lendemain : Pauline Parmentier contre Jessica Pegula à Québec et Hsieh Su-wei contre Amanda Anisimova à Hiroshima. Dans le reste du monde, les événements climatiques continuent leurs ravages : l’ouragan Florence aux Etats-Unis fait au moins 13 morts, le typhon Mangkhut dans l’est de l’Asie 49 victimes.

Dimanche 16 septembre

Les catastrophes climatiques en série inquiètent jusqu’à la Nasa, qui annonce son dernier projet en date : mesurer la fonte des glaces par le biais d’un laser XXL. Le New York Times, lui, s’attaque à un autre sujet : les propos de Serena Williams sur le sexisme dans le tennis est-il avéré ? Le journal a étudié 20 ans de décisions arbitrales et il s’avère que les hommes sont trois fois plus sanctionnés que les femmes pour bris de raquette, insulte ou attitude antisportive. Aucun comportement de ce type à signaler à Québec ni à Hiroshima, où les titres reviennent à Pauline Parmentier et à Hsieh Su-wei. Et c’est finalement la Croatie qui se qualifie pour la finale de Coupe Davis par BNP Paribas, avec un cinquième match finalement remporté par Borna Coric contre Frances Tiafoe. France contre Croatie en finale... ça rappelle quelque chose.

 

Article rédigé par

Régis Delanoë

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?