Accueil Mag Article

Spoiler de l'US Open 2018

La victoire de Rafael Nadal à l'US Open 2018 ne fait pour moi aucune doute. C'est pourquoi, pronostiquer un simple résultat me semble un peu trop facile. Voici donc la route précise qu'empruntera Nadal pour conquérir son 4e titre à NY.

A quoi bon de faire un pronostic sur le vainqueur de l'US Open alors qu'on sait déjà que Rafael Nadal va défendre son titre et remporter un 18e titre du Grand Chelem  ?

Plus intéressant est le détail de sa route pour le titre.

1er Tour  : Nadal – Ferrer
Ces deux-là se sont joués 30 fois et Ferrer n'a gagné que 6 petites fois. Et il y a fort à parier que le compteur de «  Feru  » restera bloqué à 6. Ben quoi  ? Depuis l'Open d'Australie, Ferrer a perdu 10 fois au 1er tour et 5 fois au 2e. Et c'est tout.
Ça, c'est fait.

2e Tour  : Nadal – Lacko
Euhhhh … Vraiment  ? La vraie question est de savoir ce que va faire Rafa de tout son temps libre une fois qu'il aura mis 6-2 6-2 6-2 en 1h06 à Lacko  ? Je lui conseille  d'aller voir Springsteen on Broadway, même si c'esy vraiment pas facile d'avoir des places. Au pire, il peut se faire Harry Potter, «  askip  » c'est canon. Ou bien Hamilton, mais il l'a sans doute déjà vu.

Sock quittera le court Arthur Ashe doublement déprimé

3e Tour  : Nadal – Khachanov
Ça se complique  ? Pas vraiment. 4 matches et 4 victoires pour Nadal que ce soit sur dur, gazon ou terre. Et en prime, pas un set remporté par le Russe. Ce match aura néanmoins le mérite de mettre en jambe l'Espagnol après les deux précédents, qui auront eu l'intensité cumulée d'une pina-colada sirotée dans un hamac quelque part dans les Caraïbes.

8e de finale  : Nadal – Sock
Cette victoire 6-3 6-2 6-1 sera non seulement la preuve que Jack Sock ne met plus un pied devant l'autre depuis son titre à Bercy (il n'a plus gagné un match depuis Rome, et n'a accumulé que 5 victoires depuis le début de l'année), mais que même face à un Américain chez lui, Nadal demeure le chouchou du public. Sock quittera le court Arthur Ashe doublement déprimé d'avoir pris une doudoune et de ne pas avoir entendu scandé son nom une seule fois en 72 minutes par 25 000 Ricains.

¼ de finale  : Nadal – Shapovalov
Pour son quart de finale, Rafa aurait pu rencontrer Thiem ou Anderson mais les deux finalistes des deux derniers Grand Chelem son carbo  ! Le premier  parce qu'il a déjà joué 52 matches  ! Et le second parce qu'il est vieux (et particulièrement ennuyant à voir jouer donc je ne veux surtout pas le voir en quart, j'espère juste qu'il se fasse sortir le plus tôt possible). C'est le jeune surdoué Denis Shapovalov qui va faire le spectacle avec Nadal pour ce match qui restera dans les annales. Les deux gauchers vont batailler pendant plus de 5h30 à base de coups gagnants, coups de génie et coup de grâce (celui-ci ne sera que pour Rafa). On se souviendra longtemps de ce match qui obligera les journalistes à se coucher vers 4h30 du matin et va définitivement plomber leur fin de tournoi en terme de sommeil.

Des moments magiques dans cette nuit new-yorkaise

½ finale  : Nadal – Del Potro
Je l'ai entends déjà les rageux qui mettront en avant la fatigue de Nadal à contrario de la fraîcheur de Del Potro, lorsqu'ils expliqueront pourquoi l'Argentin va battre l'Espagnol. Mais vous n'avez donc rien compris. Ces moments de fatigue intense, avec une lutte à la mort pour une victoire au bout, sont les ingrédients du cocktail idéal de Rafael Nadal. Il vit pour ça. C'est son essence. Face à la «  Tour de Tandill  », Rafa ne tremblera pas. Il domine son adversaire tennistiquement et mentalement. La dernière victoire de Delpo sur Nadal remonte aux jeux de Rio et avant cela à … 2013. Il y aura une lutte. Mais au bout ça sera une 5e finale pour «  vamos Rafa  »  !

Finale  : Nadal – Djokovic
C'est la finale de rêve  ! C'est aussi la vraie rivalité du tennis «  bigfourien  ». 25 victoires pour Nadal 27 pour Djokovic. Le Serbe a parachevé son comeback et tutoie à nouveau le plus haut sommet du tennis mondial. Sa victoire à Cincinatti, qui lui permet de réaliser le «  Career Golden Masters  » en est la preuve. Ce n'était que la suite de sa victoire à Wimbledon un certain 15 juillet (putain comme c'est toujours bon). C'est d'ailleurs à «  Wimb  » que remonte leur dernière rencontre. Un match d'anthologie en demi-finale remporté par le Serbe 10-8 au 5e. Et ça, je peux vous dire que Rafa s'en souvient. Il s'en souvient même très bien. Dire qu'il arborera un esprit de revanche serait en-dessous du sous-entendu. Le taureau va rentrer dans l'arène la bave aux lèvres avec l'envie de tout casser. Il y aura des moments magiques dans cette nuit new-yorkaise digne de ce point à 54 coups de raquettes entre les deux de l'US Open 2013. Ça se jouera à rien. Un détail. Un cri inopportun. Une balle qui prend la bande et retombe du bon côté. Un Hawk-eye confirmant une balle faute d'un nano millimètre, une balle qui allait donner le mini break dans le tie-break du 5e. Et au bout c'est Nadal qui va croquer la coupe.

Désolé d'avoir spoilé.

Toute l'actu du tennis décrypté sur We Are Tennis

Article rédigé par

Eli Weinstein

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?