Accueil Mag Article

Novak Djokovic de nouveau sacré à Wimbledon

Novak Djokovic a dominé Kevin Anderson 6-2 6-2 7-6 en finale de Wimbledon pour s'adjuger son 13ème titre du Grand Chelem, après 2 ans de disette en majeur.

Enfin ! Après un peu plus de 2 ans de blessures, de doutes, de déceptions et de travail, l'ex N°1 mondial Novak Djokovic a regoûté au doux parfum d'un titre du Grand Chelem ce dimanche à Wimbledon. Celui qui reignait il n'y encore pas si longtemps que ça sur le circuit mondial, s'est imposé comme à sa grande époque face à la grande surprise du tournoi, Kevin Anderson. 3 sets, un match net et sans bavure. Le Djoker qu'on aime. 

L'outsider parfait

Il y’avait pourtant de quoi avoir des craintes à l’heure d’affronter le Sud-Africain. Le géant (2m03), déjà finaliste de l’US Open 2017 et tombeur de Roger Federer en quarts de finale, s’avançait tel l’outsider parfait sur le Centre Court en ce jour de finale de Coupe du Monde. C’était sans compter sur l’extrême fatigue accumulée lors d’un duel titanesque, remporté 26-24 au 5ème set face à John Isner après 6h30 de jeu, au tour précédent. Le 2ème match le plus long de l’histoire du tournoi ! (après le mythique Isner-Mahut)

Avec près de 11 heures passées sur le court, le Sud-Africain se montrait particulièrement émoussé au moment de débuter cette finale, concédant le break d’entrée. Face à un Novak Djokovic revenu à son meilleur niveau, il n’y avait pas grand-chose à espérer. Le 1er set est donc bouclé 6-2 en 29 petites minutes.

Retour au 1er plan

Pas remis de ses esprits, la tige Sudaf replonge dès l’entame de 2ème set. Un nouveau break d’entrée sanctionné de la même façon au tableau d’affichage : 6-2, en 43 minutes cette fois. Un léger mieux confirmé au 3ème set qui, si Anderson n’est jamais parvenu à chiper le service de son adversaire, s’est achevé au tie-break.

Avec cette victoire 6-2 6-2 7-6 sur le 8ème mondial, Novak Djokovic confirme son retour au 1er plan. Un immense soulagement trahi par un non moins immense sourire pour le Serbe au moment de la balle de match, qui ajoute là un 4ème trophée de Wimbledon à sa vitrine et un 13ème titre du Grand Chelem. Ça promet pour l’US Open avec les retours au 1er plan de Nadal et Federer !

Du côté de ces dames, le superbe parcours de la revenante Serena Williams s’est arrêté en finale. Contrairement à l’édition 2016, cette fois c’est l’Allemande Angelique Kerber qui a enlevé le Venus Rosewater Dish, à la suite d’un match parfaitement maîtrisé 6-3 6-3.

Article rédigé par

Sylvain Langlois

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?