Accueil Mag Article

l'actue tennis (mais pas que) de la semaine : Wimbledon 2018 et la simulations de Neymar

Notre condensé de l’actualité tennis de la semaine écoulée, jour après jour, mêlée à celle du vrai monde. Une première semaine de surprises à Wimbledon, donc, mais aussi de résurrections improbables.

Notre condensé de l’actualité tennis de la semaine écoulée, jour après jour, mêlée à celle du vrai monde. Une première semaine de surprises à Wimbledon, donc, mais aussi de résurrections improbables.

Lundi 2 juillet

L’histoire semble tout droit sortie d’un film, mais elle s’avère bien réelle. En Afrique du Sud, une victime d’un accident de la route est retrouvée en vie à la morgue quelques heures après avoir été déclarée morte par les ambulanciers. Une nouvelle qui n’empêche pas les joueurs de débuter la compétition à Wimbledon. Avec en tête de gondole Roger Federer, facile vainqueur de Dusan Lajovic (6-1, 6-3, 6-4). En revanche, les autres favoris Grigor Dimitrov, Borna Coric (qui a triomphé au tournoi de Halles), Svetlana Kuznetsova et Elina Svitolina tombent tous dès le premier tour face à Stanislas Wawrinka (6-1, 6-7, 6-7, 4-6), Daniil Medvedev (6-7, 2-6, 2-6), Barbora Strycova (6-7, 5-7) et Tatjana Maria (6-7, 6-4, 1-6). Voilà, le nombre de surprises a déjà atteint son quota.

Mardi 3 juillet

Un quota explosé en moins de deux jours. Car ce mardi, les têtes de série tombent comme des mouches. Attention, la liste des déçus est longue comme le bras de John Isner : David Goffin, Marco Cecchinato, Jack Sock, Dominic Thiem, Petra Kvitova, Caroline Garcia et Maria Sharapova se font sortir par Matthew Ebden (4-6, 3-6, 4-6), Alex De Minaur (4-6, 7-6, 6-7, 4-6), Matteo Berrettini (7-6, 7-6, 4-6, 5-7, 2-6), Marcos Baghdatis (abandon), Aliaksandra Sasnovich (4-6, 6-4, 0-6), Belinda Bencic (6-7, 3-6), et Vitalia Diatchenko (7-6, 6-7, 4-6). Boom. Rafael Nadal ne connait pas ce genre de problème, vainqueur de Dudi Sela (6-3, 6-3, 6-2). De son côté, Feliciano Lopez s’offre un petit record mondial en participant à un 66e Grand Chelem consécutif. De quoi faire perdre la tête à Ernests Gulbis, qui se trompe de chaise au moment du changement de côté, et à cet Ukrainien qui escalade la clôture d’un aéroport pour monter dans l’avion dont il vient de rater l’embarquement. Des ailes brisées, toujours…

Mercredi 4 juillet

On prend les mêmes journées et on recommence à l’identique, à quelques détails près. Cette fois, c’est un Roumain qui ressuscite, la justice annulant son certificat de décès rendu possible par la déclaration de sa famille. Et comme d’habitude, les outsiders font leur loi : Dennis Novak dégage Lucas Pouille (6-4, 6-2, 6-7, 3-6, 6-2) et Ekaterina Makarova croque Caroline Wozniacki (6-4, 1-6, 7-5). Restent quand même des valeurs très sûres, comme Federer qui foudroie Lukas Lacko (6-4, 6-4, 6-1) ou Serena Williams qui détruit Viktoriya Tomova (6-1, 6-4). Attention cependant, les exploits des petits poucets sont désormais monnaie courante…

Jeudi 5 juillet

Le saviez-vous ? le Brésilien Neymar a passé environ quatorze minutes au sol durant la Coupe du Monde. Il faut néanmoins un peu plus de temps à Nadal pour écarter Mikhail Kukushkin (6-4, 6-3, 6-4) et à Novak Djokovic pour manger Horacio Zeballos (6-1, 6-2, 6-3). Mais qui dit Wimbledon 2018 dit sensations. Ainsi, Thomas Fabbiano tape Wawrinka (7-6, 6-3, 7-6), Guido Pella scotche Marin Cilic (3-6, 1-6, 6-4, 7-6, 7-5), Alison Van Uytvanck paralyse la championne en titre Garbine Muguruza (5-7, 6-2, 6-1), et Dominika Cubulkova crucifie Johanna Konta (6-3, 6-4). Mais qu’est-ce que c’est que ce binz ?

Vendredi 6 juillet

Puisque Wimbledon et la folie du sport ont décidé de basculer le monde dans ‘‘l’absurde’’, tout le monde s’y met. Même les animaux. Un lama se promène donc tranquillement dans les rues de Cahors, petite ville de France. Comme si de rien n’était. Andrew Feustel, astronaute aimant bien la petite balle jaune, mate le tournoi dans l’espace au sein de sa station spatiale internationale. Normal. Histoire de voir Federer gifler Jan-Lennard Struff (6-3, 7-5, 6-2) et Williams écœurer Kristina Mladenovic (7-5, 7-6). Sans oublier la prouesse inattendue de ce vendredi, avec la qualification d’Evgeniya Rodina devant Madison Keys (5-7, 7-5, 4-6). Fou, on vous dit. Mais fou jusqu’au bout ?

Samedi 7 juillet

Et hop, la numéro un mondiale qui se fait surprendre ! Malgré les avertissements, Simona Halep voit Su-Wei Hsieh la priver de huitièmes de finale (6-3, 4-6, 5-7). Prévenu, Nadal use de tout son sérieux pour éviter pareille déconvenue contre De Minaur (6-1, 6-2, 6-4). Mais l’Espagnol ne retrouvera pas Fabio Fognini au tour suivant : pourtant donné gagnant, l’Italien est victime de la malédiction entourant les têtes de série et chute face à Jiri Vesely (6-7, 6-3, 3-6, 2-6). Au même titre qu’Alexander Zverev, défait par Gulbis (6-7, 6-4, 7-5, 3-6, 0-6). Un petit buzz pour terminer : Hana Michels, écrivaine et comédienne de Los Angeles, créé le trouble sur Internet. Pourquoi ? Parce que l’artiste a publié une photo d’elle... où l’on peut apercevoir en arrière-plan son papier toilette mal installé ! Et ça en dérange certains, visiblement.

 

Dimanche 8 juillet


Ouf, c’est la pause à Wimbledon. Et au Mondial en Russie. Et pour tout le reste du monde. Même pour Billie Jean King et Rod Laver, qui prennent la pose à l’occasion du cinquantième anniversaire de leur victoire respective à Londres.


 

Toutes les news du tennis toute l'année sur We Are Tennis 

 

Article rédigé par

Florian Cadu

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?