Accueil Mag Article

Rafael Nadal sacré empereur de Rome

Veni vidi vici ! Rafael Nadal a décroché son 8ème titre au Masters 1000 de Rome en battant au forceps Alexander Zverev 6-1 1-6 6-3 lors d'une finale interrompue par la pluie.

Rafael Nadal était attendu au tournant à Rome. Ultra dominateur depuis le début de la saison sur terre battue cuvée 2018, avec des titres à Monte-Carlo et Barcelone, le Roi de cette dernière avait subi un gros coup d'arrêt chez lui à Madrid, sorti en quarts de finale par Dominic Thiem (7-5 6-3). C'est peu dire si le Masters de Rome allait servir de juge de paix quant à l'état de forme d'El Toro à quelques jours de Roland-Garros. 

Nadal attendu au tournant

S'il n'a pas été aussi implacable que sur le Rocher et en Catalogne, Rafa à fait montre d'une force mentale impressionnante lors de cette campagne romaine : un set remonté au local Fabio Fognini (4-6 6-1 6-2) en quarts, un choc XXL remporté face au rival sur le retour Novak Djokovic en demie (7-6 6-3) et donc une finale arrachée en 3 sets face à son principal concurrent du moment Alexander Zverev.

Car arrachée est bien le mot. Si l’Espagnol a survolé le 1er set 6-1, grâce à un break obtenu d’entrée suivi de 6 jeux de rang, il s’est ensuite fait surprendre par un Zverev remonté comme jamais à l’idée de perdre sa couronne romaine. Un peu trop « pépère » dans ce 2ème acte, Nadal concède 5 jeux de suite à l’Allemand qui égalise : 6-1 encore, mais cette fois dans l’autre sens !

Merci la pluie !

Le 3ème set s’annonçait palpitant, il a été humide. Au bord de la rupture à 3-1 en faveur de l’Allemand, Nadal a vu le ciel lui offrir la grâce d’une interruption pour cause de pluie. 20, 30 minutes de pause forcée et revoilà El Toro reboosté comme jamais qui enchaîne 4 jeux. BOUM. S’en est trop pour « Sascha » qui laissait finalement filer la victoire et son titre.

Victorieux à Rome pour la 8ème fois, la 1ère depuis 2013, Rafael Nadal a bel et bien confirmé, après l’inquiétude née à Madrid, qu’il était plus que jamais le grand favori à Roland-Garros. Les adversaires sont prévenus : il va falloir cravacher pour le priver d’une Undecima parisienne ! Cerise sur le gâteau : un retour sur le trône de N°1 mondial au détriment de Federer lundi. Veni vidi vici quoi.

Toutes les news du tennis toute l'année sur We Are Tennis

Article rédigé par

Sylvain Langlois

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?