Accueil Mag Article

L'actu tennis (mais pas que) de la semaine : Zverev à Munich et le 30 000ème Big Mac d'un Américain

Le meilleur de la semaine écoulée, sur les courts comme en dehors, jour après jour… Avec de ‘‘petits’’ tournois, des dessins animés censurés et d’animaux embêtants.

Lundi 30 avril

Ouf. Coincée aux États-Unis depuis de longs mois, Victoria Azarenka a enfin reçu la permission de traverser les frontières avec son fils, dont la garde était à l’origine du problème. On souhaite au jeune Léo un avenir plus chanceux que Dylan McWilliams, Américain de 20 ans mordu par un serpent, croqué par un ours et attrapé par un requin. Le tout en moins de quatre années. Pauline Parmentier, elle, est passée de la 122e place mondiale à la 76e après sa victoire à Istanbul la semaine passée. Bien plus que Marco Cecchinato (33 rangs gagnés) ou Stefanos Tsitsipas (bond de 19 positions). En attendant lundi prochain, bon voyage au bébé.

Mardi 1er mai

Attention, Wimbledon arrive vite. Du coup, les organisateurs du tournoi annoncent d’ores et déjà les nouveautés de cette édition 2018. Les règles, d’abord : pour éviter les nombreux abandons observés ces dernières années, les joueurs déclarant forfait trop tardivement avant le premier tour verront 50% de leurs gains reversés à leur remplaçant, et des amendes à hauteur du prize money pourront être imposées si un manque de professionnalisme venait à apparaitre. Le prize money, justement : augmenté de 7,6% par rapport à 2017, il passe à 38 millions d’euros (le vainqueur de la compétition en récolte 2,5). Règlement toujours, mais du côté de la Chine cette fois : le dessin animé Pegga Pig est censuré car il pousserait des enfants à « sauter dans les flaques » et à « grouiner ». Intolérable, effectivement.

Mercredi 2 mai

Quatre nouvelles. Deux bonnes, deux mauvaises. On commence par les mauvaises :  touchés respectivement au genou et au ménisque, Stanislas Wawrinka et Jo-Wilfried Tsonga ne participeront pas au Master 1000 de Madrid. Les bonnes, ensuite : Roger Federer signera son retour le 11 juin à Stuttgart, et une compagnie chinoise a eu la superbe idée de faire voler un Airbus Toy Story customisé sur le thème du dessin animé. Un engin qui n’aura certainement pas le droit d’arborer des cochons…

Jeudi 3 mai

Quatre nouvelles. Une mauvaise et trois surprenantes. On commence par la mauvaise : encore trop juste pour se remettre complètement dans le bain, Serena Williams ne participera pas au Master 1000 de Madrid. Les surprises, ensuite : Marin Cilic et Kevin Anderson, têtes de série numéro un à Istanbul et Estoril, sont éjectés par Malek Jaziri (6-4, 6-2) et Stefanos Tsitsipas (6-7, 6-3, 6-3) alors que le pape François met sa Lamborghini aux enchères. Valeur estimée du véhicule : 250 000 à 300 000 euros. Une somme qui se multiplierait sans doute si son propriétaire actuel la conduisait au moins une fois.

Vendredi 4 mai

La loi des séries. Après Tsonga, Williams et Wawrinka, c’est Cilic qui doit faire l’impasse sur Madrid. Une ville où se rendra sans aucun doute Philipp Kohlschreiber, vainqueur du quatorzième joueur mondial Roberto Bautista Agut en quarts de finale de Munich (6-4, 6-4). Plus au sud, au tournoi Future de Grasse, une dizaine de pronostiqueurs sont invités à quitter les lieux en raison de leur activité jugée frauduleuse. Loin, très loin des considérations de Don Gorske, Américain de 64 ans qui avale le 30 000e Big Mac de sa vie. Un record planétaire, évidemment. Entamé en 1972.

Samedi 5 mai

Trois. Voilà un chiffre qui plait beaucoup à Petra Kvitova et à Elise Mertens en ce début de week-end. Car pendant que les sapeurs-pompiers de Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) sauvent la tortue Caroline sur une autoroute et que la Nouvelle-Zélande fête comme il se doit la quatorzième journée mondiale du jardinage nu, les deux joueuses soulèvent leur troisième trophée de la saison. À Prague pour la première, au détriment de Mihaela Buzarnescu (4-6, 6-2, 6-3). À Rabat pour la seconde, après sa victoire sur Ajla Tomljanovic (6-2, 7-6). Chez les hommes, le grand gagnant de la coupe s’appellera Joao Sousa (6-4, 1-6, 7-6 contre Stefanos Tsitsipas en demi-finales) ou Frances Tiafoe (6-2, 6-3 devant Pablo Carreno-Busta) à Estoril, et Alexander Zverev (7-5, 6-2 face à Hyeon Chung) ou Kohlschreiber à Munich. Faites vos jeux.

Dimanche 6 mai

Verdict : Zverev (6-3, 6-3 ; titre conservé) et Sousa (6-4, 6-4 ; premier Portugais à triompher à Estoril). Mais aussi le 114e mondial Taro Daniel, qui bat Jaziri en finale d’Istanbul (7-6, 6-4) et qui s’impose dans un tournoi ATP pour la première fois de sa vie, à 25 ans. Moins pressé que cet automobiliste belge flashé par erreur à 696 km/h avec une Opel Astra, donc. Et un peu moins imposant, aussi, que ce raton-laveur qui s’introduit dans le conditionneur d’air d’un avion Air Canada, retardant de sept heures le vol Saskatoon-Toronto. Allez, direction Madrid maintenant.

 Toute l'actu du tennis décryptée sur We Are Tennis

Article rédigé par

Florian Cadu

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?