Accueil Mag Article

L'actu tennis (mais pas que) de cette semaine : Nadal à Barcelone et la bromance entre Macron et Trump

Le meilleur de la semaine écoulée, sur les courts comme en dehors, jour après jour… Avec une incroyable rencontre à la frontière des deux Corées et une grande dame nommée Pauline Parmentier.

Lundi 23 avril

Ballotins de sole aux asperges et soufflé au chocolat : voilà le menu des couples présidentiels Trump et Macron en ce début de visite du Français chez son allié américain. Pour les joueurs de tennis, le lundi c’est le même rituel : la mise à jour des classements ATP et WTA. Chez les hommes, Rafel Nadal conforte sa place de numéro 1 après son nouveau succès à Monte Carlo : Novak Djokovic se rapproche d’un retour dans le top 10, tandis que Lucas Pouille reste numéro 1 français mais perd 3 places, relégué au 14e rang. Un Pouille tête de série de l’Open de Budapest, l’autre tournoi masculin avec Barcelone, où Nadal va chercher à enchaîner avec Roland-Garris. Chez les filles, le top 20 ne bouge après un week-end de Fed Cup par BNP Paribas. Au programme : Stuttgart (Halep, Muguruza, Svitolina, Ostapenko, Pliskova, Garcia, Stephens…) et Istanbul (Wozniacki). À table !

Mardi 24 avril

Une triste nouvelle pour débuter la journée : la presse locale informe qu’une employée de Tennis Canada compte parmi les victimes de l’attaque au camion-bélier survenue en ce début de semaine à Toronto. RIP. Une bonne nouvelle, cette fois, en provenance du Royaume-Uni : “Royal baby 3” est né ! La nouvelle et la photo qui l’accompagnent permettent au compatriote footballeur Peter Crouch de signer l’un des tweets les plus drôles de ce début d’année. Info gênante du jour maintenant : un maire du sud-ouest de la France revendait sous le pseudo Doudou31 du matériel communal via Internet. Il se serait fait 21 000 euros de bénéfices dans le plus grand des calmes avant de se faire pincer. L’info rigolote : des scientifiques ont étudié l’atmosphère d’Uranus et en ont déduit qu’on y sentait l’œuf pourri… L’info diplomatique : Trump pris en flagrant délit d’époussetage des épaulettes de Macron. Des pellicules ? Cette bromance n’irait-elle pas trop loin ? Info tennis, enfin ? Pas grand-chose : Caroline Garcia élimine Sharapova à Stuttgart…

Mercredi 25 avril

Un “tsunami” de matchs truqués : telle est l’expression retenue pour qualifier les conclusions du rapport présenté ce jour par la Tennis Integrity Unit (TIU), à propos des scandales de corruption qui touche le circuit. Entre autres préconisations avancées : l’interdiction des paris sur les matchs des tournois de seconde – Challenger – et troisième – Future – catégorie. Aucun lien : Djokovic fait sortir d’entrée à Barcelone par Klizan ; Stephens est éliminée prématurément à Stuttgart, tout comme Gasquet à Budapest. De tout cela, Roger Federer s’en fiche pas mal : il a décidé de zapper la saison de terre battue et se trouve actuellement Zambie pour sa fondation en faveur de l’enfance. Quel homme, bon sang !

Jeudi 26 avril

Après une semaine monégasque décevante, Lucas Pouille ne se rassure pas en s’inclinant d’entrée à Budapest. Dzuhmur et Shapovalov étant eux aussi éliminés, le mieux classé du tournoi est désormais Aljaz Bedene, 57e joueur mondial. À Barcelone, au moins, Nadal assure et enchaîne les tours. Mais la grosse info tennis de la journée : Lleyton Hewitt a confirmé sa présence à l’Open d’Estoril la semaine prochaine ! L’Australien, 37 ans, sort de sa retraite pour s’aligner sur le double avec son compatriote Alex De Minaur, de 18 ans son cadet. C’est très beau, de même que ce cliché d’une agricultrice espagnole qui fait le tour des réseaux sociaux et amuse pour sa ressemblance frappante avec… Donald Trump ! Attention danger, Brigitte…

Vendredi 27 avril

Dis-donc, mais ne serait-ce pas Magnus Norman qu’on voit sur une photo postée par Stan Wawrinka sur Twitter ? Mais si ! Ce qui laisse penser que le Suisse pourrait de nouveau être entrainé par le Suédois, eux qui avaient mis fin à leur collaboration en octobre dernier… De belels retrouvailles, mais pas autant que cette rencontre complètement dingue entre les dirigeants des deux Corées à la frontière entre les deux pays. Si, c’est le même Kim Jong-un qui, aujourd’hui, fait des mamours à son homologue sud-coréen et qui, en fin d’année dernière, menaçait le monde avec son armement nucléaire… Moins improbable, Florian Mayer prend sa retraite – mais si, souvenez-vous, l’Allemand ex-numéro 18 mondial en 2011 – et le footballeur Andres Iniesta annonce en pleurs son départ de Barcelone en fin de saison. Finir une si belle carrière en allant cachetonner en Chine, c’est vrai qu’il y a de quoi pleurer…

Samedi 28 avril

À 19 ans, Stefanos Tsitsipas se qualifie pour sa première finale ATP de sa jeune carrière en dominant Pablo Carreno Busta, à Barcelone. Bon courage puisque le Grec va maintenant devoir se coltiner l’injouable Rafael Nadal, qui a balayé David Goffin en demi-finale pour s’offrir la 400e victoire de sa carrière sur terre battue. Chez les filles, Pauline Parmentier s’offre une finale à Istanbul, ce qui ne lui était plus arrivé depuis… dix ans ! Pour son compatriote Gaël Monfils, en revanche, ce n’est pas trop la joie : le Français a retrouvé à l’aéroport de Munich son sac de sport avec des raquettes cassées et a fait part de sa colère via Twitter. Sinon, Mickaël Llodra annonce qu’il se verrait bien prendre la succession de Yannick Noah comme capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis par BNP Paribas et Serena Williams s’invite chez Jimmy Fallon pour causer du documentaire qui va lui être consacré et sera diffusé sur HBO à compter du 2 mai. La grande famille du tennis…

Dimanche 29 avril

Pas de miracle pour Stefanos Tsitsipas, dominé violemment en deux petits sets par un Rafael Nadal pressé de conquérir son 11e titre à l’open de Barcelone… Beaucoup moins attendu par contre, l’inconnu italien Marco Cecchinato, 92e joueur mondial, remporte le premier titre de sa carrière sur le circuit ATP en dominant l’Australien John Millman en finale à Budapest - un tournoi qu’il a disputé comme lucky loser ! Chez les filles aussi, la semaine se termine avec une surprise : si le titre de Karolina Pliskova à Stuttgart – un tournoi dont elle était tête de série numéro 5 – est plutôt logique, celui de Pauline Parmentier à Istanbul est nettement plus étonnant. La Française est venue à bout de Polona Hercog à l’issue d’une finale accrochée en trois sets. La performance est remarquable, et la leçon est belle.

 

  Toute l'actu du tennis décrypté sur We Are Tennis 

Article rédigé par

Régis Delanoë

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?