Accueil Mag Article

Jour après jour, semaine du 6 au 12 novembre

Une semaine de tennis, de Borg et McEnroe sur le grand écran et de Donald Trump.

Le meilleur de la semaine écoulée, sur les courts comme en dehors, jour après jour, rien que pour les lecteurs de We Are Tennis by BNP Paribas. Avec des sets à quatre jeux gagnants, Borg et McEnroe sur le grand écran, Federer en empereur à Londres et la succession de Seles, Davenport et Capriati enfin assurée.

Lundi 6 novembre

La présentation de la Next Gen ATP, nouvelle compétition réservée aux moins de 21 ans, créée la polémique. En cause ? Une cérémonie façon défilé de mode à Milan, avec de jeunes espoirs du tennis mondial gênés de se promener bras dessus bras dessous sur un podium avec des mannequins. De leur côté, Murray et Djoko sortent du top 10, une première depuis dix ans pour le Serbe. Un affront pas aussi grand que celui subi par Donald Trump, qui se prend un doigt d’honneur par une cycliste sur le trajet l’emmenant vers son parcours de golf favori. En représailles, la coupable Juli Briskman est licenciée pour outrage par son entreprise du bâtiment qui travaille notamment pour… l’armée US ! Elle, au moins, n’a pas fait comme cette octogénaire allemande qui appelé les pompiers après avoir confondu une courgette de 5 kg non par avec un mannequin, mais une bombe de la Seconde Guerre mondiale…

Mardi 7 novembre

C’est parti pour la Next Gen ATP, avec l’expérimentation de nouvelles règles : sets de 4 jeux gagnants, pas de juges de ligne, remplacés par le hawk-eye en direct, compte à rebours entre les échanges ; aucun let au service et coaching autorisé en fin de set… N’importe quoi ? Pas autant que de voir Federer et Murray s’affronter en kilt pour une exhibition caritative à Glasgow. Steffi Graf, elle, est déjà tournée vers 2018. L’Allemande voit bien Serena Williams réussir son come-back et enfin doubler Margaret Court (24 titres majeurs). L’Américaine, qui en est encore à pouponner, en est actuellement à 23 et file vers sa 37e année. C’est beaucoup, mais pas autant que les 121 ans supposés du Chilien Celino Villanueva Jaramillo, proclamé doyen de l’humanité par la presse locale. Et tant pis s’il n’y a aucun registre de naissance pour le prouver.

Mercredi 8 novembre

Tennis et cinéma, acte 1, avec la sortie dans les salles de Borg/McEnroe, qui traite évidemment de la rivalité entre les deux grands champions aux caractères si différents. En attendant l’acte 2 avec Battle of the sexes, interprétés par Steve Carell et Emma Stone, qui narrera l’histoire du match épique entre le macho Bobby Riggs et la militante Billie Jean King (sortie le 22 novembre). L’actualité tennis du jour est aussi marquée par le retour à l’entraînement de Stan Wawrinka. Quant à l’actu tout court, elle est dominée par l’affaire des Paradise Papers qui éclaboussent multinationales de différents pays et célébrités du monde de la culture comme du sport. Toutes ces histoires chamboulent le service de voirie d’Algérie qui “oublie” un poteau électrique au milieu d’une autoroute fraichement construite. Et pourquoi pas…

Jeudi 9 novembre

Nadal confirme sa participation au Masters, après son forfait à Paris-Bercy. Les organisateurs du dernier tournoi de l’année sont rassurés, même si un boulevard s’annonce pour Roger Federer, désigné “joueur préféré des fans de tennis” pour la quinzième fois consécutive à l’occasion des ATP Awards. Autres désignations : Rafael Nadal est le “joueur de l’année”, Jamie Murray et Bruno Soares la “meilleure paire de double”, Denis Shapovalov la “révélation de la saison” et le BNP Paribas Open d'Indian Wells “tournoi de l’année” pour la quatrième fois de suite. Le taquet du jour est attribué à l’unanimité au Time Magazine qui consacre sa une à Emmanuel Macron avec le titre “Le prochain leader de l’Europe”, fortement nuancé par un astérisque renvoyant au commentaire “à condition qu’il puisse diriger la France”. Touché.

Vendredi 10 novembre

Overdose : nf, dose excessive d’un stupéfiant ou quantité excessive d’une sensation, d’un sentiment difficilement supportable. Un sentiment que peuvent ressentir les fans de Star Wars, apprenant qu’une quatrième trilogie est en préparation avant même la fin de la troisième. C’est quoi la définition de vache à lait, sinon ? Pour l’explication de “comment on fait un bébé ?”, le gouvernement polonais a une solution : un clip dans lequel il incite ses compatriotes, dans un pays confronté à un taux de natalité en baisse, à “faire comme les lapins”. Revenons à nos moutons, où plutôt à nos champions : à Milan les demi-finales du Next Gen ATP voient s’opposer Chung Hyeon à Medvedev et Rublev à Coric. Victoires des premiers nommés.

Samedi 11 novembre

Cinq matchs, cinq victoires dont une dernière en finale face à Andrey Rublev : l’histoire retiendra que c’est Chung Hyeon qui est le premier vainqueur du Next Gen ATP. Le Sud-Coréen déflore ainsi de la plus belle des manières son palmarès. Chez les filles, l’heure est à la Fed Cup par BNP Paribas et à l’exploit pour Aryna Sabalenka, qui domine Sloane Stephens et permet aux Biélorusses d’égaliser face aux Américaines, après que Coco Vandeweghe ait ouvert la marque face à Aliaksandra Sasnovich. Ce 11 novembre est aussi jour de commémoration de la fin des combats de la Première guerre mondiale. Enfin, pas d’armistice pour tout le monde puisque l’équipe de France de rugby se fait encore une fois pilonner par les All Blacks néo-zélandais en test match. On dirait un match Gasquet/Nadal…

Dimanche 12 novembre

Deuxième simple et deuxième défaite face aux Biélorusses pour Sloane Stephens, la tête ailleurs et certainement aux retrouvailles avec son nouveau boyfriend, le footballeur Jozy Altidore. Heureusement, sa compatriote Coco Vandeweghe assure en remportant ses deux simples et le double avec Shelby Rogers pour offrir une nouvelle Fed Cup par BNP Paribas à l’équipe américaine, dix-sept ans après le dernier trophée remporté par Monica Seles, Lindsay Davenport et Jennifer Capriati. À Londres, Roger Federer débute son Masters par une victoire face à Jack Sock, tout comme Alexander Zverev face à Marin Cilic. Pendant ce temps, Donald Trump tweet sur le “petit et gros” Kim Jong-Un ; un musée indonésien propose à ses visiteurs un selfie avec une réplique d’Hitler et une habitante de l’Oklahoma est arrêtée pour s’être mariée illégalement avec sa fille après avoir été précédemment en noce avec l’un de ses fils… Heureusement, la planète ne tourne pas toujours de travers et Cristiano Ronaldo devient père pour la quatrième fois, d’une petite Alana Martina. Félicitation au papa et à la maman Georgina Rodriguez.

Article rédigé par

Par Régis Delanoë

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?