Accueil Mag Article

Jour après jour, semaine du 30 octobre au 5 novembre

Une semaine de tennis, de flatulences, de courgettes et un record du monde au Rubik’s Cube.

Le meilleur de la semaine écoulée, sur les courts comme en dehors, jour après jour, rien que pour les lecteurs de We Are Tennis by BNP Paribas. Avec une finale improbable au Masters de Paris-Bercy, des flatulences, des courgettes et un record du monde au Rubik’s Cube.

 

Lundi 30 octobre


D’abord, un tonnerre d’applaudissements pour ce jeune Coréen qui a battu le record du monde de Rubik’s Cube en 4,59 secondes. C’est beaucoup plus court que la carrière de Julien Benneteau, qui confirme sa future retraite au courant de l’année 2018 et qui dispute, donc, son dernier Masters de Paris-Bercy. En compagnie, notamment, de Rafael Nadal, qui préfère s’arrêter une nouvelle fois sur l’indépendance catalane : « C'est un moment triste pour l'Espagne, mais je crois en mon pays et en ses habitants, et tout ce que je peux souhaiter aujourd'hui, c'est qu'on arrive à s'en sortir. Je me sens proche des gens en Catalogne, et je crois que c'est le cas dans la grande majorité du pays (…) Je veux que les choses s'arrangent, pas que mon pays soit divisé. » Si seulement les débats politiques pouvaient être aussi simples…


 

Mardi 31 octobre

 

« On a affaire à une génération vieillissante. À trente-deux ans, tu récupères moins bien qu'à vingt-deux. Au final, toutes ces blessures sont donc logiques. » Les propos sont signés Guy Forget, directeur du Masters de Paris-Bercy, qui regrette les nombreuses absences dans son tournoi. Roger Federer, Andy Murray, Novak Djokovic, Milos Raonic, Gaël Monfils… Aucun ne peut répondre présent. Peut-être que certains d’entre eux sont restés bloqués au péage de l’autoroute A7, dans la Drôme, comme plusieurs automobilistes dans la nuit de samedi à dimanche à cause du changement d’heure… les guichets ne répondant plus entre deux et trois heures du matin ! Richard Gasquet, lui, est bien là, mais gêné par une odeur nauséabonde en conférence de presse après sa victoire contre Benoit Paire (6-3, 4-6, 6-4). « Ça sent la mort non ? Y en a un qui… ? », questionne-t-il entre les rires de l’assistance. Qu’il se rassure…

 

Mercredi 1 novembre 


… Car les chercheurs britanniques sont formels : selon leur nouvelle étude, respirer le gaz provenant d’un pet serait bon pour la santé. Personne, hormis Nadal -qui assure sa place de numéro un mondial jusqu’à la fin de l’année grâce à sa victoire sur Hyeon Chung (7-5, 6-3)- ne résiste à cette annonce : Kristina Mladenovic signe sa onzième défaite consécutive contre Magdalena Rybarikova (7-5, 1-6, 7-6), Victoria Azarenka déclare forfait pour la finale de la Fed Cup et Alexander Zverev se fait sortir dès le premier tour de Bercy après avoir embêté l’arbitre de chaise en dénouant ses lacets lors du changement de côté. Même les pompiers perdent les pédalent et sauvent une poupée gonflable dans le Canal du Midi. Les découvertes scientifiques ne sont franchement pas toutes bonnes à révéler.


 

Jeudi 2 novembre


Une énorme cavité dévoilée dans la pyramide de Khéops, un nouveau record de gains en tournoi (plus de 109 millions de dollars) pour Roger Federer, une rupture du ligament croisé pour Lucie Hradecka (qui doit stopper le tennis pendant six mois), un Patrice Evra qui agresse un supporter façon Eric Cantona. Voilà le flash info de ce jeudi.

 

Vendredi 3 novembre


Si la plus grande courgette de France a été récoltée au Mayet-de-Montagne, le pays se porte mal : Nadal doit lui aussi déclarer forfait en plein milieu du Masters de Paris-Bercy. « Là où il est formidable d’humilité, c’est qu’il s’est excusé auprès de moi au moins dix fois. Il m’a dit ‘Je suis désolé, je suis désolé’, comme un enfant qui vient de faire une bêtise. Et je lui ai répondu que j’étais d’abord désolé pour lui. Je le remercie, compte tenu de tous les forfaits auxquels on a été confrontés, d’avoir tenu sa parole », réagit Forget malgré la déception. Sentiment que ne connait pas Filip Krajinovic, profitant de cet abandon pour rallier les demi-finales alors qu’il est issu des qualifications, qu’il n’a gagné qu’un seul match sur le circuit ATP en 2017 et une seule rencontre en Masters 1000 depuis le début de sa carrière. « C'est irréel », lâche-t-il. Pas faux.

 

Samedi 4 novembre


Et ce n’est pas fini pour Krajinovic. Le Serbe et 77e mondial créé de nouveau la sensation en se qualifiant carrément pour la finale au détriment du géant et numéro 9 John Isner (6-4, 6-7, 7-6). Du pipi de chat à côté de l’histoire de Jessica Allen, jeune américaine de 31 ans qui raconte dans le New York Post être tombée enceinte… alors qu’elle était déjà enceinte. Peut-on faire plus fou ?


Dimanche 5 novembre 


Non, répond Krajinovic. Dans une des plus « faibles » finales au regard des classements cumulés (il faut revenir 17 ans en arrière, avec un duel Marat Safin-Harel Levy, pour faire « pire »), l’outsider doit s’incliner devant Jack Sock (5-7, 6-4, 6-1), qui en profite pour se faire place au Masters de Londres avec les neuf autres meilleurs joueurs de la planète. Mais puisqu’un fait improbable doit chaque jour naitre de cette semaine dingue, notons qu’une avocate met en cause un cocktail pour défendre son client coupable d’avoir blessé un physionomiste en le frappant à l’œil dans une boite de nuit. Kamoulox !

 

Par Florian Cadu

 

 

Article rédigé par

Par Florian Cadu

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?