Accueil Mag Article

Le Roi Federer a taclé

Hep hep hep, oh là oh là, qu’est-ce qui s'est passé là  ? Rodge a balancé un scud  ? Publiquement  ? 

Hep hep hep, oh là oh là, qu’est-ce qui s'est passé là  ? Rodge a balancé un scud  ? Publiquement  ? 

Rewind.

Au cours de la conférence de presse qui a suivi la victoire expéditive de Roger Federer sur Alexander Dolgopolov à Shanghai, la question suivante a été posée  au Suisse  par un journaliste chinois :

«  Pouvez-vous comprendre la pression que peut  subir Yibing Wu (le Chinois vainqueur de l'US Open junior  et n°1 mondial de sa catégorie). «Probablement pas,  a répondu Federer. Parce que je viens d'un pays plutôt décontracté..» C'est ensuite que l'homme aux 19 titres du Grand Chelem aurait peut-être dû tourner sa langue dans sa bouche 19 fois avant de parler.  «  Je ne sais pas comment la presse est ici, a développé le vainqueur de l'Open d'Australie et de Wimbledon 2017.  Vous devez demander comment la presse est avec les sportifs  : si elle les laisse travailler ou si elle en fait des stars trop vite comme cela se passe dans certains pays. En France, par exemple, je pense qu'ils voient leurs joueurs trop grands trop vite. Et ils deviennent un peu, je ne dirais pas "gâtés", mais un peu trop satisfaits trop tôt au lieu de finir de se développer et de passer toutes les étapes.  »

Euh? Pardon  ? Qu'est ce qu'on a avoir là-dedans nous  ? A priori rien. Si Yibing Wu est vainqueur de l'US Open junior, et je le dis avec beaucoup d'assurance, nous  n’y sommes pour rien du tout. Donc pourquoi diable avoir ramené  les médias français dans l'histoire  ? 

Roger Federer est extrêmement professionnel sur le court ainsi qu'en dehors. Sa communication est aussi réfléchie que contrôlée, donc quand il lâche du vilain c'est rarement gratuit. Ce qui me ramène à ma question, pourquoi donc cette attaque sur les médias français  ? Et  a  priori rien ne justifierait cette attaque gratuite. Problème. Il n'y a pas que les médias français qui en prennent une de King Fed. Il y a aussi les joueurs français qui ne  sont  -  je vous le rappelle -  pas « gâtés  » mais tout de même «  un peu trop satisfaits trop tôt  ». Faire cette sortie (médiatique) la veille de son match face à celui qui a fait la une de Tennis mag à 9 ans  n'est pas très élégant,  Rodge. Mais ça ne lui ressemble pas. Alors ne me reste plus que la théorie du complot. Roger Federer étant l'idole  de David Goffin (le Belge l'a encore répété dans une interview en juin 2017), le Belge aurait sollicité son  icône  tennistique pour semer la zizanie dans le clan français. Ils sont forts  ! 

J'avoue c'est un peu tiré par les cheveux mais bon j'y peux rien, je suis en mode finale de Coupe Davis.

Bon je maintiens que Roger Federer aurait pu s'abstenir d'utiliser l'exemple de la France à la veille de jouer un Français. Il aurait pu mettre l'Espagne et la Grande-Bretagne dans le même panier plutôt que de singulariser la France et de fait Richard Gasquet. Je maintiens aussi que je trouve cette déclaration étonnante et reste persuadé que ce n'est pas gratuit. 

Affaire à suivre.

Article rédigé par

Eli Weinstein

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?