Accueil Mag Article

Jour après jour, semaine du 18 au 24 septembre

Une semaine de Laver Cup, mais aussi de numéros gagnants, de jackpots et de toilettes bouchées.

Le meilleur de la semaine écoulée, sur les courts comme en dehors, jour après jour, rien que pour les lecteurs de We Are Tennis by BNP Paribas. Une semaine de Laver Cup, mais aussi de numéros gagnants, de jackpots et de toilettes bouchées.

 

Lundi 18 septembre


On peut s’appeler Emmanuel Macron, être Président de la République française et voir son numéro de téléphone fuiter sur Internet. Comme on peut s’appeler l’Argentine, être championne en titre de Coupe Davis par BNP Paribas puis reléguée en division inférieure dans la même compétition en compagnie de la République tchèque et de la Russie. On peut aussi s’abandonner à des fantasmes dangereux, comme cet Allemand qui se coince le pénis dans le trou d’un haltère de 2,5 kilogrammes. Ou tester des choses risquées, comme remplacer les juges de ligne par un système de Hawk-Eye en direct, qui sera réalité en novembre prochain lors du Masters Next Gen, à Milan. Saleté de monde moderne.  


 

Mardi 19 septembre


« Il y aura 20 000 Français et 20 000 Belges. Cela ferait une fête incroyable, surtout si on gagne ! » Yannick Noah peut être heureux : la finale de Coupe Davis par BNP Paribas, prévue fin novembre et opposant la France à la Belgique, se déroulera à Lille, sur dur. En revanche, ce n’est pas tellement la fiesta dans la Drôme, où un visiteur s’emporte dans les locaux d’une Caf (Caisse  d’allocation familiale) en enduisant les murs d’excréments. À Genève, la colère s’exprime de manière encore plus vicieuse : des toilettes sont retrouvées bouchées par des billets de 500 euros. Qu’en pense Serena Willams ? Pas grand-chose, puisqu’elle est davantage occupée à remercier sa mère et à balancer sur ses détracteurs dans une lettre ouverte. « On m'a dit que je n'avais pas ma place dans le sport féminin : non, c'est juste que je travaille dur, que je suis née avec ce corps de tueuse, et que j'en suis fière. » Pas de celle qu’on emmerde. 

 

Mercredi 20 septembre


David Goffin, aussi cynique que taquin, à propos du lieu de la finale de Coupe Davis par BNP Paribas : « On espère que Yannick Noah n'est pas trop déçu de disputer la finale à domicile. On a entendu que Yannick Noah était certain qu'il allait devoir se déplacer en Australie. On a prouvé qu'on pouvait battre l'Australie. » Et le Belge d’apaiser les tensions, tout de même : « Au début, j'avais entendu que Lille n'allait pas être disponible. Finalement, c'est bien pour nous, c'est à côté de la frontière. Beaucoup de Belges vont faire le déplacementC'est déjà historique pour la Belgique d'aller deux fois en finale en trois ans. C'est exceptionnel pour un si petit pays. Ça va être une belle finale. » Qui promet un beau combat d’orgueil.

Jeudi 21 septembre


J-1 pour la Laver Cup, ce tout nouveau tournoi d’exhibition qui oppose six joueurs européens à six autres représentants du reste du monde en l’espace d’un week-end. L’occasion de voir Rafael Nadal et Roger Federer lutter côte à côte. Afin de resserrer d’ores et déjà les liens, le second chante les louanges du premier : « Suis-je surpris par la première place de Rafa ? Oui un peu. L'an dernier, nous étions blessés quand nous nous sommes retrouvés à son académie, nous ne savions pas ce qui allait se passer dans nos carrières. Mais je ne suis pas surpris qu'il soit revenu gagner Roland-Garros et l'US Open. Quand vous gagnez des Grand Chelems, vous postulez pour être numéro 1. Mais le devenir à nouveau, c'est différent (…). Je suis très heureux et impressionné par Rafa. » Direction Prague pour assister à la compétition. Chose comprise par Jazz, un chat déterminé malheureusement retrouvé en Belgique le capot d'un camping-car venant de France. Pour des raisons fiscales, comme les joueurs français ? 


Vendredi 22 septembre


Et boom : voilà le jackpot de l’Euromillions remporté par… quatorze habitants d’Aix-en-Provence ! Qui viennent en fait de la même famille et qui ont l’habitude de jouer des chiffres identiques à chaque fois. Avec les 28 millions de gain, pourquoi ne pas s’offrir un petit tour à la Laver Cup ? D’autant qu’il y a (un peu) de suspense. En cette fin de journée, l’Europe mène 3-1. Même si le duo Nadal-Tomáš Berdych s’est fait surprendre par le binôme Jack Sock-Nick Kyrgios. Affaire à suivre…


 

Samedi 23 septembre


Et bim : à Lille, un joueur mise soixante centimes au casino et en repart avec 200 000 euros. Avec ces quelques billets, pourquoi ne pas se laisser tenter par un petit match à la Laver Cup ? Le suspense n’est plus au rendez-vous (9-3 pour la team Europe), mais on peut y observer Federer et Nadal se vanner en plein double. « Les joueurs de double ont l'habitude de ce jeu dans des petits espaces, ils connaissent leurs partenaire », susurre par exemple le Suisse à l’Espagnol avant de se marrer. Moins drôle, Timea Bacsinszky annonce qu’elle ne rejouera pas avant 2018, la faute à une blessure à la main droite. Sans doute trop douloureuse pour la lever lors de la manifestation anti-loi Travail qui se déroule à Paris.


 

Dimanche 24 septembre


Les gagnants de la loterie dominicale et leurs bons numéros se nomment :
- Caroline Wozniacki, à Tokyo (6-0, 7-5 contre Anastasia Pavlyuchenkova)
- Jelena Ostapenko, à Séoul (6-7, 6-1, 6-4 contre Beatriz Haddad Maia)
- Peter Gojowczyk, à Metz (7-5, 6-2 contre Benoit Paire ; premier titre de sa carrière)
- Damir Dzumhur, à Saint-Pétersbourg (3-6, 6-4, 6-2 contre Fabio Fognini)
Est-ce vraiment la peine de rappeler les gagnants de Prague ?

 

 

Article rédigé par

Par Florian Cadu

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?