Accueil Mag Article

Laver Cup, oui ou non ?

Comme tout le monde y va de son grain de sel sur la Laver Cup, je ne vois pas pourquoi je ne moudrais pas un peu du mien.

Comme tout le monde y va de son grain de sel sur la Laver Cup, je ne vois pas pourquoi je ne moudrais pas un peu du mien.

Je ne sais pas vous mais moi je me régale. Federer qui vient suppléer Borg pour conseiller Zverev pendant son match, avec les micros grands ouverts en plus produit. Nadal qui en fait de même avec Thiem. Kyrgios et Sock qui jouent un point de mutants et qui provoquent une célébration «  playstationesque  » du reste de l'équipe avec Kokkinakis qui mime la fusillade de ses partenaires. Zverev qui présente Federer sur scène en racontant qu'il avait cinq ans la première fois qu'il l'a rencontré. Arrêtons de se mentir, tout cela est tout simplement génial, et je mets au défi tout fan de tennis de regarder ces images sans sourire. Ou se régaler. Ou les deux.

Pour ce qui est de l'inquiétude que cet événement fasse de l'ombre à la Coupe Davis par BNP Paribas, là aussi il faut arrêter. Quelle inquiétude  ? Nadal, Federer, Zverev et Thiem ne joueront jamais ensemble qui plus est face à Sock et Kyrgios. Alors pourquoi tout ce tintouin ? Ce n'est pas à un concurrent de la Coupe Davis que nous avons à faire mais plutôt à une sorte d'All Star game du tennis. Pour ceux qui suivent un peu la NBA, le All Star game est une institution. Un événement auquel tous les joueurs veulent participer. Les spectateurs payent volontiers des sommes gargantuesques pour y assister. Et les audiences télé fracassent année après année tous les records.

Ce qui me dérange un peu plus, c'est que les joueurs -de tennis cette fois- en font des caisses sur le fait qu'ils participent à une compétition à enjeu sportif. Ce n'est qu'une exhibition. En les écoutant, on sent bien qu'ils ont tous reçu des éléments de langage très précis.

Pour finir, ce qui me dérange le plus, c'est que la Laver Cup se dispute en marge du circuit professionnel et qu'a fortiori elle lui fasse de l'ombre. C'est injuste que Metz et Saint-Pétersbourg aient besoin de lutter face à Federer et Nadal. Ils ne peuvent pas, encore moins avec Bautista Agut, Dzumhur, Gojowczyk et Basilashvili. Cela étant dit, Rafa et Rodge n'auraient, de toute façon, pas disputé ces 250. Mais au moins ils ne seraient pas en train de jouer en même temps.

Alors oui à la Laver Cup, oui aux points de fou, oui aux coulisses audiovisualisées. Mais pas en même temps que d'autres tournois du circuit principal. Et arrêtons de faire semblant d'assister à une vraie compétition...

Article rédigé par

Eli Weinstein

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?