Accueil Mag Article

Pharrell concentre toi sur la musique

Mais qu'est ce donc que cette horreur que porte Gillou me suis-je dit l'autre soir en regardant «  jouer  » Gilles Simon.

Mais qu'est ce donc que cette horreur que porte Gillou me suis-je dit l'autre soir en regardant «  jouer  » Gilles Simon. Puis, j'ai zappé sur Eurosport 2 (démasqué, je ne suis pas à New-York) et là, horreur de nouveau, Lucas Pouille qui joue (pour de vrai lui) avec la même tenue hideuse.

Mais qui donc, chez Adidas, a bien pu autoriser ces tenues de l'équipe de pompiers de foot en salle roumaine de 1976. Parfois j'exagère, je sais. Mais pour le coup, là, je suis en plein dedans. Cette combinaison de bleu, rouge et jaune moutarde périmée rappelle vraiment les couleurs roumaines. Attention, je n'ai rien contre la bannière roumaine, mais il faut appeler un chat un chat, et là il s'agit sans aucun doute d'un chat de gouttière. Ce jaune qui jure violemment avec le rouge m’a fait perdre quelques dixième aux deux yeux. D’un coup. 

Pas sûr je me fasse des amis chez la marque à trois bandes, mais je mets au défi toute personne avec une vision supérieure à 5/10e de me dire que ce design lui plaît. Impossible.

Sur le site d’Adidas, où je suis allé essayer de comprendre le pourquoi du comment, j’ai trouvé ceci : 

  «  LE LOOK TENNIS ULTIME  »

L'association parfaite entre le look iconique des joueurs des 70's et les dernières technologies. La collection Adidas tennis by Pharrell Williams impose son style rétro et haut en couleur.

Hum, hum, marketing quand tu nous tiens ...

Tout ne s'explique pas mais je commence à comprendre. L'équipementier a voulu se trouver un ambassadeur pour sa nouvelle ligne. Il a donc choisi Pharell Williams, le musicien. Logique.

En fait, il y a plus qu'une ligne de vêtements laids dans cette campagne. Il y a aussi un slogan qui dit «  Don't be quiet please  », jeux de mots sur la traditionnelle annonce de l'arbitre de chaise, «  quiet please  », pour demander le silence. Cette "activation" est sympa, avec des chaises d'arbitres installées un peu partout à Manhattan pour que les New-Yorkais puissent s'exprimer librement. C'est quand même le 2e amendement de la constitution américaine  : Freeedom of speech  ! Comme le montre bien cette vidéo :

 

Par contre, je persiste à penser que l'intervention de Pharell aurait bien dû s'arrêter là. Malheureusement elle s'est prolongée sur le design des tenues. Ou en tout cas c'est ce que l'on veut nous faire croire. Et j’espère que c’est vrai car sinon, cela signifierait qu'il s'agirait d'un travail réalisé par de véritables professionnels du vêtement …
La Roumaine Simona Halep aurait dû se sentir plus forte dans cette tenue. La numéro 2 mondial a malheureusement perdu au 1er tour … Face à Sharapova qui était, pour le coup, habillée pour le bal  !
Autant le blanc de Wimbledon me déprime, autant le grand n'importe quoi des daltoniens anonymes m'exaspère.
Sinon, Federer a gagné en cinq sets.

Article rédigé par

Eli Weinstein

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?