Accueil Mag Article

Jour après jour, semaine du 7 au 13 août

Une semaine de tennis, de Coréen ambidextre et de Bretons mangeurs de croquettes.

Le meilleur de la semaine écoulée, sur les courts comme en dehors, jour après jour, rien que pour les lecteurs de We Are Tennis by BNP Paribas. Avec un Zverev de plus en plus ambitieux, Federer qui s’offre Coldplay pour son anniversaire, le Coréen ambidextre, des chaussettes roses et des Bretons mangeurs de croquettes.

 

Lundi 7 août

 

Sara Errani s’est fait prendre par la patrouille. Suspendue deux mois pour un contrôle positif à un stimulant interdit, l’Italienne se justifie en expliquant que le produit interdit aurait malencontreusement accompagné les pâtes préparées par sa maman. Chez les hommes, Zverev a tellement faim qu’il annonce sa volonté de s’améliorer « jusqu’à atteindre le sommet ». Vers l’infini et au-delà : une maxime que se répète, tous les soirs avant de dormir, ce Américain de 9 ans qui a envoyé un courrier à la NASA pour postuler à un job de gardien de la galaxie. « Nous sommes toujours à la recherche de futurs brillants scientifiques et ingénieurs pour nous aider, donc j’espère que tu vas beaucoup étudier et être bon à l’école. Nous espérons te voir ici, à la Nasa, un de ces jours », lui a répondu le directeur du département des sciences planétaires de l’agence en charge du programme spatial. Prends en de la graine, Alexander.

 

 

Mardi 8 août

 

Joyeux anniversaire à Roger Federer, qui fête ses 36 ans. Pour marquer le coup, le Suisse s’est offert un concert de Coldplay et une qualification facile pour son entrée en lice à Montréal face au local Peter Polansky. À la Rogers Cup, c’est Jack Sock qui fait le spectacle avec une volée dans le dos assez folle réussie face à Pierre-Hugues Herbert. Devant sa télé, Donald Trump a dû apprécier la performance de son compatriote. Le président américain a visiblement du temps à perdre puisqu’il en est déjà à 53 jours de congés cumulés depuis le début de son mandat. En Europe, on est moins détente, entre feux de forêts et scandale des œufs contaminés. Heureusement, l’actu se détend un peu grâce au club de football amateur turc de Yörükalispor qui a recruté le gardien ghanéen Mohammed Sumaila contre… 10 litres d’huile d’olive ! Mrs Eranni likes this.

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 9 août

 

Andy Murray qui soigne toujours sa hanche et doit déclarer forfait à Cincinnati, Novak Djokovic accusé de dopage, Milos Raonic sorti prématurément devant son public, diminué et battu par Adrian Mannarino… Une sale journée pour le sprinteur botswanais Isaac Makwala, empêché de pénétrer dans le stade des championnats du monde d’athlétisme pour y disputer le 400m – dont il était l’un des grands favoris – car soupçonner d’avoir la gastro-entérite. Une journée en enfer pour également pour cet Américain qui voulait s’offrir un instant fraicheur mais qui a retrouvé deux cadavres de lézards flottant dans sa canette de bière… Un mercredi bad news qui se termine heureusement bien, grâce à cette invention : un hand spinner de luxe capable de tourner pendant 12 minutes sans s’interrompre. Made in Japan, évidemment.

 

 

 

Jeudi 10 août

 

Battu par la révélation Denis Shapovalov à Montréal, Rafael Nadal évoque sa « pire défaite de l’année » en conférence de presse d’après-match. Alexander Zverev ne peut pas en dire autant : il est venu à bout de Richard Gasquet en sauvant une incroyable balle de match : 49 coups échangés pour un buzz sur le World Wide Web, où l’on peut également voir la vidéo d’un Sud-Coréen ambidextre dénommé Cheong-Eui Kim -409ème mondial- qui renvoie donc tout en coup droit. Victoria Beckham n’a pas eu le temps d’y jeter un œil, trop occupée à poursuivre en justice un restaurateur de Newcastle qui a appelé l’une de ses pizzas “à croute fine” du nom de l’ex-Spice Girl. Cette dernière a moyennement apprécié de se faire taxer “d’icône de la mode anorexique”…

 

 

 

 

Vendredi 11 août

 

« Serena me déteste depuis que je l'ai battue en finale de Wimbledon en 2004. Elle essayait alors de redevenir numéro un mondiale et j'avais à peine 17 ans quand je l'ai battue. Quand on a terminé le match, elle m'a dit, au filet ‘bien joué’, mais je savais qu'elle me détestait déjà. » Maria Sharapova sort un bouquin autobiographique dans lequel elle livre quelques secrets de circuit… La Russe a le temps d’en faire la promo puisqu’elle doit encore déclarer forfait sur blessure, déclinant l’invitation faite par les organisateurs de Cincinnati. Rien ne va plus non plus pour une ex-numéro 1 mondiale, Angelique Kerber, battue à Toronto par la revenante Sloane Stephens, de retour après presque un an d’absence et tombée et 934e rang mondial. Non loin à Montréal, Nick Kyrgios et Alexander Zverev font le show en livrant un duel épique et spectaculaire. Pas de quoi émoustiller néanmoins les Français qui préfèrent s’extasier des chaussettes roses exhibées par leur ancien ministre du Travail, Michel Sapin. La classe à la française, tout simplement.

 

 

 

 

 

 

Samedi 12 août

 

Une enquête menée cet été auprès de plus de 6 000 utilisatrices d’un site spécialisé dans les rencontres adultères révèle qu’une majorité d’entre elles aiment les barbes bien taillées qui donneraient un côté « viril et sexy ». L’imberbe Shapovalov pourrait s’en inspirer, lui qui a déjà gagné en popularité tout au long de cette semaine montréalaise, mais qui doit finalement rendre les armes aux portes de la finale. Rendez-vous désormais à Cincinnati, où Nadal, tête de série numéro 1 du tournoi américain, s’entraîne déjà. Une Amérique qui constate avec effarement qu’une ultra-droite néo-nazie se permet de parader fièrement dans les rues de Charlottesville, provoquant l’émeute et le drame. Un choc qui fait relativiser la triste, très triste fin de carrière d’Usain Bolt à Londres, foudroyé par une crampe en plein relais lors de la finale du 4x100. D’apothéose il n’y a point eu.

 

 

 

Dimanche 13 août

 

« Ivres, ils mangent des croquettes », peut-on lire aujourd’hui dans la presse locale bretonne. Une région à l’honneur en ce dimanche 13 août avec les débuts réussi au stade de Roudourou de Guingamp du Parisien Neymar, vainqueur 3-0 avec le PSG et auteur d’un but et d’une passe décisive. Outre-Atlantique, c’était l’épisode des deux Rogers Cup. A Montréal, Zverev confirme son excellente forme du moment en dominant son idole Federer, tandis que le double est remporté par la paire française Herbert/Mahut. Enfin à Toronto, Elina Svitolina est en démonstration lors de sa finale facilement gagnée face à Caroline Wozniacki. Tout ce petit monde -sauf Roger Federer- s’est donné rendez-vous dès cette semaine pour remettre ça à Cincinnati. Avec toi ?

 

 

 

Article rédigé par

Régis Delanoë

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?