Accueil Mag Article

Roger Federer, le triomphe d’un roi

C’était un pari, c’est devenu une démonstration : Roger Federer enlève son 8e Wimbledon cinq ans après son dernier sacre. De quoi bien sûr figurer en tête de notre classement de la semaine.

C’était un pari, c’est devenu une démonstration : Roger Federer enlève son 8e Wimbledon cinq ans après son dernier sacre et conforte encore un peu plus la légende. De quoi bien sûr figurer en tête de notre classement de la semaine devant la lauréate chez les filles, Garbine Muguruza, et la malheureuse Bethanie Mattek-Sands.

 

1/ Roger Federer (+1)

 

… Et à la fin, c’est Roger Federer qui gagne. Quatorze ans après son premier sacre en Grand Chelem, ici même à Wimbledon, le Suisse soulève le trophée des vainqueurs. Pour la huitième fois. Et pour un dix-neuvième trophée majeur. MON-STRU-EUX.

 

 

Un Federer plus impérial que jamais tout au long de la quinzaine, en véritable démonstration.

 

 

Face à Marin Cilic en finale, il n’y a pas vraiment eu match. Trois sets secs expédiés avant la grosse émotion lors de la cérémonie protocolaire.

 

 

Devant la famille.

 

 

Roger “la classe” lorsqu’on lui tend un micro. Comme souvent (toujours).

 

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/lGE1vyW5Y5Y" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

 

Une légende du sport, une vraie.

 

2/ Garbine Muguruza (NE)

 

Chez les filles, très grosse performance de Garbine Muguruza qui remporte le tournoi en finale face à Venus Williams, concluant en beauté une quinzaine quasi parfaite.

 

 

L’Espagnole se permet le luxe de l’emporter en réclamant un challenge sur balle de match. Et elle avait le compas dans l’œil.

 

 

Pendant la cérémonie protocolaire, elle a joué avec le trophée.

 

 

Et a bien vérifié que son nom se trouvait désormais au hall of fame du tournoi.

 

 

Etonnante Muguruza, qui n’avait plus gagné un tournoi depuis Roland-Garros il y a un an - son premier Grand Chelem. Un retour en forme éclatant pour devenir la deuxième Espagnole à l’emporter sur le gazon anglais après Conchita Martinez.

 

 

3/ Bethanie Mattek-Sands (NE)

 

C’est certainement l’une des images fortes cette édition 2017 de Wimbledon : Bethanie Mattek-Sands qui s’écroule sur le gazon, sérieusement blessée et qui appelle à l’aide.

 

 

Un moment déchirant vécu sous les yeux de sa partenaire de double Lucie Safarova – les deux sont leaders mondiales – avec intervention longue des secours sur place puis une évacuation vers l’hôpital le plus proche, où elle a été opérée d’une rupture du tendon.

 

 

Heureusement l’opération s’est bien passée pour l’Américaine qui a retrouvé le sourire en recevant la visite de ses copines de circuit Sania Mirza et Sorana Cirstea, son adversaire sur le court au moment de la blessure.

 

 

La rééducation promet quand même d’être pas mal longue…

 

 

Allez, courage Bethanie et reviens-nous vite !

 

4/ Rafael Nadal (+4)

 

Une autre image marquante de cette semaine : Rafael Nadal se heurtant la tête à sauter trop haut avant d’entrer sur le court pour y affronter Gilles Müller.

 

 

Un coup à finir par terre, sonné, dans le gazon.

 

 

Mais surtout un coup à perdre lors de ce match épique face au Luxembourgeois, avec une défaite en cinq interminables sets – surtout le dernier (15-13 pour Müller). Pas grave, Nadal s’en remettra et il garde toujours la classe.

 

 

Cœur avec les doigts, Rafa.

 

5/ Gilles Müller (NE)

 

Müller, justement : ce « Mister Nobody » du circuit est dans la forme de sa carrière à 34 ans, avec ses deux premiers tournois ATP remportés cette saison et ce quart de finale obtenu à Wimbledon, après avoir effacé Nadal en huitième de finale. Une performance historique pour lui.

 

 

 

Tennis sûr et fiable, très gros mental : ce diable de Müller est un vrai empêcheur de tourner en rond. Même s’il s’est ensuite incliné face à Marin Cilic aux portes du top 4…

 

6/ Marin Cilic (NE)

 

Cilic aussi mérite une belle place d’honneur dans notre classement de la semaine. Très impressionnant jusqu’en finale, il a néanmoins craqué face à Roger Federer, fondant même en larmes en plein milieu du deuxième set.

 

 

On préférera garder de lui l’image de cette joie à l’issue de sa demi-finale gagnée face à Sam Querrey.

 

 

Grand champion qui gagnerait à être plus mis en lumière, le bon gars Marin.

 

7/ Venus Williams (-1)

 

Drôle de quinzaine vécue par Venus Williams à Wimbledon. On avait laissé l’Américaine en larmes en conférence de presse, accusées d’avoir provoqué un accident de la route ayant entraîné la mort d’une personne. Après enquête, la vétérane du circuit (37 ans) a été mise hors de cause. Déjà une belle victoire et – on l’imagine – un sacré soulagement.

 

 

Sportivement cette fois, elle s’est hissée jusqu’en finale, perdant face à Muguruza mais récoltant une ovation méritée, elle qui a remporté le tournoi à cinq reprises par le passé (la dernière fois en 2008).

 

 

Lors de son discours d’après-finale, elle a eu un petit mot sympa pour sa sœur Serena, qui va bientôt devenir maman.

 

 

C’est sûr, on n’a pas fini d’entendre parler des sœurs Williams… Leurs adversaires sont prévenues.

 

8/ Johanna Konta (NE)

 

Toujours du côté des filles, la plus populaire de la quinzaine a tout de même été la locale Johanna Konta, soutenue par tout le public londonien.

 

Même Van Morrison est fan.

 

 

La Britannique s’incline en demi-finale, dominée par Venus Williams. Pas de quoi lui faire perdre son sourire néanmoins, surtout lorsqu’il s’agit de poser devant une grosse voiture.

 

 

9/ Andy Murray (-8)

Dans le tableau masculin, le régional de l’étape était bien entendu Andy Murray, qui tentait la passe de trois victoires à Wimbledon, après 2013 et l’an passé. L’Ecossais s’est bien battu et a offert du plaisir à ses fans.

 

 

Il a même eu droit à un sacré privilège : pénétrer dans la loge royale.

 

 

Néanmoins, son parcours s’est arrêté plus vite que prévu : au stade des quarts de finale après une défaite face à l’outsider Sam Querrey.

 

 

Un résultat qui lui permet néanmoins de conserver son rang de numéro 1 mondial.

 

10/ Novak Djokovic (-1)

 

Il faut dire que la concurrence a eu du mal : Nadal, sorti dès les huitièmes de finale ; mais aussi Djokovic, contraint à l’abandon lors de son quart de finale face à Tomas Berdych.

 

 

Bilan mitigé au final pour le Serbe, qui s’est quand même (en partie) rassuré sur gazon et n’a pas la tête aussi au fond du trou qu’elle n’en a l’air.

 

 

En tout cas, le couple Djoko semble plus amoureux que jamais. Les deux se souhaitant mutuellement bon anniversaire à l’occasion, trois ans après qu’ils se soient mariés.

 

 

11/ Sam Querrey (NE)

 

Parmi les bonnes surprises de cette quinzaine, il y a eu Sam Querrey, qui relève un peu le niveau du tennis masculin américain.

 

 

Du tennis solide, très solide. Et spectaculaire quand il le faut.

 

 

12/ Tomas Berdych (NE)

 

Bonne performance également pour Tomas Berdych, à Wimbledon comme à la maison avec une deuxième demi-finale atteinte en deux ans.

 

 

Un tournoi où il a également disputé la seule finale de sa carrière en Grand Chelem : en 2010 face à Nadal. Son secret ? Manger sainement.

 

 

Berdych, le genre de gars à ne pas inviter au kebab.

 

13/ Nick Kyrgios (+1)

 

Le tennis australien ne va pas fort ces temps-ci : résultats sportifs décevants et comportement polémiques. La désinvolture de Tomic lui a coûté le soutien de son sponsor raquette. Quant à Kyrgios, il a fait la une des journaux people à l’occasion d’une virée en boite avec deux jeunes espoirs anglaises. Il venait d’abandonner sur blessure…

 

Remets-toi à

l’entraînement, Nick, ça vaut mieux effectivement.

 

 

14/ Caroline Wozniacki (-11)

 

Le making-of de la dernière session photos ESPN de Caroline Wozniacki a été révélé. Plaisir.

 

 

Sinon la Danoise a fêté ses 27 ans le 11 juillet dernier.

 

 

Et elle s’accorde un peu de repos avec son petit-ami du côté de Venise, semble-t-il…

 

 

15/ Oliver Marach (NE)

 

La mésaventure de la quinzaine pour Oliver Marach, qui a pris une balle de tennis là où aucun homme n’a envie de la prendre.

 

 

Ça n’a pas empêché l’Autrichien et son partenaire de double Mate Pavic de se hisser jusqu’en finale, pour finalement perdre à l’issue d’un match marathon face à Lukasz Kubot et Marcelo Melo.

 

Sorties : Minella, S.Williams, Brown, Sock, Ostapenko, Radwanska, Medvedev

Article rédigé par

Par Régis Delanoë

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?