Accueil Mag Article

Ma semaine dernière - S01 E08

Voici ce que j'ai retenu de la semaine dernière. Du bon, du moins bon, un point de folie, ce qui m'a gonflé etc ...

Ça m'plaît  : La victoire d'un jeune

Il y a quinze jours, Alexander “Sacha” Zverev s'était imposé à Munich devant son public. J'avais déjà félicité l'Allemand  d'  voir su répondre à l'attente des fans,  SANS  succomber à la pression d'évoluer à domicile. Dimanche dernier, Sacha a remis l'couvert en battant Novak Djokovic en finale d'un Masters 1000 sans lâcher un set face au n°2 mondial. Certes, il était l'outsider et n'avait rien à perdre, mais il s'agit là typiquement d'un rendez-vous qu'il ne faut pas manquer et qui donne le “La” pour une carrière. Celle de Sacha Zverev est toute tracée. Top 10 et vainqueur d'un Masters 1000 à 20 ans, les derniers,   des certains … Novak Djokovic et Rafael Nadal. Vous voyez où je veux en venir ?

Ça m’plaît moins : L'effondrement de Dominic Thiem.

Dominic Thiem m'a déçu en demi-finale à Rome. J'espère qu'il avait une bonne raison pour  prendre  une telle rouste car sinon, ça pourrait être vraiment préjudiciable pour l'avenir. En plus,  je l'avais donné vainqueur  à Rome, il m'a donc cassé mon pronostic ! Je plaide pour l'accident mais je vais le surveiller de près, de manière à ne plus me tromper à son égard.

L’image de la semaine  : Relax comme Delpo  !

Comme en atteste cette image, Juan Martin Del Potro sait se détendre au changement de côté.

Une info comme ça  : Mannarino s'entraîne.  

Lors d'une petite séquence humoristique réalisée par la FFT, Adrian Mannarino s'est entraîné à  faire  un speech de vainqueur de Roland-Garros. Très drôle et sympa. D'autres suivront : Tsonga, Simon, Goffin, Isner, Mahut et Herbert …

 

Le point de la semaine  : Mannarino (encore lui), quel touché!

Ces deux points remportés par Adrian Manarino sont à mon sens  aussi beaux l'un que l'autre  et sans aucun doute les points de la semaine :

 

J'avais envie de le dire : “Pas de WC pour retour de dopage !”

J'applaudis  des deux mains la décision du président de la FFT, Bernard Giudicelli, de ne pas octroyer une wild card à Maria Sharapova. Ce dernier a précisé “qu'une wild card pour retour de blessure oui, mais pas pour retour de dopage”. Oui, Maria Sharapova est une immense championne et oui, le tennis féminin ne serait sans doute pas ce qu'il est  si  elle n'avait pas contribué à le façonner. Mais nul n'est plus grand (ou grande dans ce cas) que le sport en lui même.  Si  Sharapova n'avait pas été une joueuse de tennis, une autre aurait pris sa place. Et le jour où elle arrêtera,  de  nouvelles têtes viendront illustrer les unes de journaux et des homepages. Je peux comprendre que Sharapova ait pu trouver la décision difficile à accepter mais la  quête  d'un classement permettant d'intégrer les tournois fait totalement partie de la sanction et si elle n'intègre pas encore Roland-Garros, cela signifie qu'elle n'a pas (totalement)  fini  de payer.

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?