Accueil Mag Article

Ma semaine dernière

L'équipe biélorusse de Fed Cup par BNP Paribas s'est qualifiée pour la finale, notamment grâce à Aryna Sabalenka qui a offert le point de la qualif face à Viktorija Golubic.

Ça m'plaît : La force de frappe de Sabalenka

L'équipe biélorusse de Fed Cup par BNP Paribas s'est qualifiée pour la finale, notamment grâce à Aryna Sabalenka qui a offert le point de la qualif face à Viktorija Golubic. Cette fille (18 ans) m'a bluffé avec son style de jeu - comment dire ?- un tant soit peu aggressif. Ses premières étaient régulièrement à 190km/h. Dommage que ses coups droits et revers ne l'étaient pas aussi (chronométrés) car je pense qu'elle aurait affolé les compteurs. Avec un tout petit peu plus de malice et de tactique, Sabalenka devrait bientôt se retrouver en haut de la pyramide féminine. Davai Aryna !

 

Ça m’plaît beaucoup moins : Nastase pête le cable !

Voici une liste des propos tenus par Ilie Nastase, capitaine de l'équipe roumaine de Fed Cup par BNP Paribas, durant la semaine de la rencontre face à la Grande Bretagne :

  • Il a traité Johanna Konta de « f----- bitch ».
  • A plusieurs reprises, il a demandé à Anne Keothavong, la capitaine britannique, son numéro de chambre d’hôtel.
  • Il s'est demandé, en conférence de presse, si le bébé de Serena Williams allait être de couleur chocolat au lait.
  • Il a insulté Andreas Egli le juge arbitre de la rencontre.
  • Il a ouvertement insulté une journaliste britannique en salle de presse.
  • La grande classe. Il a d'ailleurs été expulsé de la rencontre ce qui serait totalement inédit !

 

L’image de la semaine : Silence, s'il-vous-plaît !

A l'occasion d'un match qui se disputait sur le challenger de Sarasota, l'Américain Frances Tiafoe a dû interrompre le jeu à deux reprises, durant son match face à son compatriote Mitchell Krueger. La raison ? Un couple dans un appartement à proximité qui s'aimait de manière un peu trop flagrante et ceci avec la fenêtre ouverte. Regardez et tendez l'oreille vers la 20e seconde et la 2e minute…

 

 

 

Une info comme ça : Vika félicite Serena!

Mère d’un petit Leo depuis le 20 décembre dernier, Vika Azarenka était à Minsk pour soutenir son équipe victorieuse de la Suisse en demi-finale de Fed Cup par BNP Paribas. L’ancienne n°1 mondiale a profité d'une interview télé pour féliciter une future maman, Serena Williams, dont le bébé devrait naître en septembre prochain. Ce sera un peu juste pour que la Biélorusse et l’Américaine se retrouvent sur le court pour la finale prévue les 11 et 12 novembre à Minsk. Faudra être plus synchro la prochaine fois avec vos grossesses, Mesdames.

 

 

La pause arbitrale : Mourier pas convaincant.

Lors de la demi-finale entre David Goffin et Rafael Nadal, un fait de jeu, arbitral, a perturbé la concentration du Belge. Cédric Mourier est descendu de sa chaise pour « overruler » un coup droit de Nadal annoncé faute par le juge de ligne. Malheureusement, le Français n'a pas été très bon dans sa communication avec le joueur, lorsqu'il lui a indiqué une marque qui semblait, en plus, ne pas être la bonne. Hésitant et loin d'être persuasif, il a clairement manqué de tact. Surprenant pour un arbitre qui, à l'habitude, gère très bien ce genre de situation. Voici la scène, jugez par vous-même.

 

 

Le point de la semaine : Nadal trouve la lucarne !

Lorsque Diego Schwartzman frappe son coup droit décroisé, il est persuadé que le point est fait. Sauf qu'en face c'est « vamos Rafa » !

 

 

J'avais envie de le dire : Nadal dans une autre « dix-mension » !

Je n'ai jamais caché mon admiration pour Rafael Nadal. Après sa dixième victoire à Monte-Carlo, ce n'est pas près de s'arrêter. Il faut prendre quelques bonnes minutes pour réaliser la portée de cet exploit. Aucun joueur n'a jamais réussi la passe de 10 sur un même tournoi. Ni Borg, ni Lendl, ni McEnroe, ni Sampras, ni Federer. C'est GI-GAN-TESQUE ! Et dire que Nadal peut rééditer la performance dès cette semaine à Barcelone, puis encore à Roland-Garros, pour la décima de chez décima ! Cette longévité pour un joueur qui met son corps à tellement rude épreuve est tout simplement assourdissante. Avec ce record, l'Espagnol entre dans une 10mension à part. Il a été enterré à maintes reprises (par moi inclus) et pourtant il est encore et toujours là et proche de son tout meilleur niveau.

Gracias Rafa para esta nueva pagina de la historia.

 #vamosrafa !

 

Et vous, qu'avez vous retenu de la semaine dernière ?

Article rédigé par

Eli

Mes points

+
Fanpts Bien joué

Mes points

Vous êtes

Rookie

avec 0 FANPTS

Challenge
du jour

Progresse
+ vite

Mes points

  • Mon historique

F.A.Q

  • À propos des niveaux
  • Comment ça marche?